1. //
  2. // 14e journée
  3. // Juventus/Udinese (1-0)

Llorente libère la Juventus

Grâce à un but de Fernando Llorente à la 91e minute, la Juventus s'impose 1-0 contre l'Udinese, et réaffirme sa place de leader de Serie A. Les Bianconeri enchaînent une sixième victoire de rang, et comptent désormais trois points d'avance sur la Roma.

Modififié
2 17
Juventus - Udinese 1-0
But : Llorente 91'


Et soudain, Fernando Llorente a surgi ! À la 91e minute, alors que la Juve se dirigeait tout droit vers un 0-0 clairement dû aux prouesses des deux gardiens, l'attaquant espagnol a bondi et a fait tomber le mur érigé par Francesco Guidolin. Un but qui vaut trois points, tout simplement, et qui permet à la Juventus, pour la première fois de la saison, de prendre trois points d'avance sur la Roma. L'Udinese peut toutefois avoir des regrets. Si elle a défendu héroïquement pendant toute la partie, elle s'est également créé au moins trois grosses occasions au cours du match. Mais elle est tombée sur un Buffon des grands soirs, qui a repoussé les tentatives de Di Natale et Lazzari. En face, Brkić n'a pas été mal non plus, avec des parades splendides et des interventions toujours sereines. Mais à la dernière minute, le gardien serbe a dû s'incliner face au coup de casque de Llorente. Pour la Juve, il s'agit là de la sixième victoire consécutive en Serie A, qui plus est sans encaisser le moindre but. Le double champion d'Italie, lors des quatre dernières journées, a repris huit points à la Roma, qui caracolait en tête avant le réveil turinois. La fête est donc parfaite, ce soir, pour le Juventus Stadium, qui accueillait 12 000 enfants, venus occuper la Curva suspendue suite aux épisodes de discrimination territorale. Des gamins qui garderont un sacré souvenir de cette 91e minute. Merci qui ? Merci Fernando.

Pirlo out, Pogba in

Un peu de turn-over, mais pas trop, pour Antonio Conte. Le coach turinois titularise Padoin et De Ceglie, laissant notamment sur le banc Paul Pogba. Mais comme à chaque fois qu'il est laissé sur le banc, un coup du sort va rapidement ramener le Français sur la pelouse. Lors du premier match de la saison, c'est une blessure de Marchisio qui avait permis à Pogba d'entrer. Ce coup-ci, c'est Pirlo, au bout de 13 minutes, qui doit céder sa place au milieu de terrain de l'équipe de France. Mais la sortie du playmaker barbu n'est pas forcément une bonne nouvelle pour la Juve. Car hormis une occasion inventée par le duo Marchisio-Tévez (remise de l'Italien, volée du gauche de l'Argentin), les Turinois ne vont pas se créer la moindre opportunité lors des 45 premières minutes. Domination, certes, mais beaucoup trop stérile pour véritablement inquiéter une Udinese bien en place (et bien en orange). Au contraire, même, la plus grosse occasion est à mettre à l'actif de Di Natale, qui se retrouve en duel face à Buffon et tente de le tromper avec une subtile balle piquée. Mais le gardien de la Nazionale se détend et neutralise la tentative du capitaine frioulan. 0-0 au terme de la première fraction. Logique.

Buffon prodigieux, Llorente décisif

Antonio Conte pousse sa gueulante dans les vestiaires. C'est du moins ce que l'on peut déduire au vu de l'entame de seconde période de la Juve. Les Bianconeri mordent dans le ballon et se ruent à l'attaque, bien décidés à faire tomber le mur orange. L'Udinese est acculée dans sa surface et fait le dos rond. Mais encore une fois, la domination ne se concrétise pas par de franches occasions. La faute à une défense regroupée, solidaire, et un impeccable Brkić dans les cages. Et quand on parle de gardien, que dire de la parade de Buffon ? Sur une contre-attaque, le portier aux 501 matchs de Serie A repousse un centre de Fernandes directement dans les pieds de Di Natale : le buteur n'a plus qu'à la pousser au fond, mais Buffon a le temps de se relever avec l'agilité d'un chat pour repousser la frappe à bout portant du capitaine frioulan. Exceptionnel. Cette situation prouve aux joueurs d'Antonio Conte qu'ils ne sont pas à l'abri d'un casse de ceux de Guidolin.

Alors, à nouveau, les Bianconeri repartent de plus belle. Tévez, très actif, tente sa chance dès qu'il le peut. Du gauche, du droit. Ça ne passe pas. Brkić, toujours aussi parfait, est à deux doigts de se déchirer sur un ballon aérien, mais se rattrape bien au dernier moment. Conte fait entrer Lichtsteiner, enfin de retour après sa blessure contractée face à Galatasaray. Une entrée qui va s'avérer décisive. Le pressing turinois devient asphyxiant, même si des espaces se créent en contre-attaque pour l'Udinese. Mais Buffon est encore là pour sauver la baraque sur une frappe pure de Lazzarri. On se dirige vers la fin du match, la Juve n'y arrive pas. Quagliarella, tout juste entré, envoie un missile que Brkić sort de sa lucarne. Et quand un défenseur de l'Udinese sauve sur sa ligne une tête à bout portant de Llorente, on se dit que, non, la Juve ne va pas réussir à faire sauter le verrou. Ah, vraiment ? À la 91e minute, sur son dernier assaut, la Juve rafle le jackpot. Lichtsteiner centre, Llorente dévie le ballon de la tête et trompe Brkić. Le Juventus Stadium et tous les enfants exultent. Les trois points sont dans la poche. Et la Roma est désormais à trois longueurs. La fête est réussie.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Fitzcarraldo Niveau : District
A tous ceux qui n'ont pas cru à Llorente, "que la chupen y la sigan chupando".
JUVE ! STORIA DI UN GRANDE AMORE ! IL BIANCO CHE ABRACCIA IL NERO !!!
Donc le "flop player" et le gardien qui est mauvais depuis 2008 ramènent 3 points.

Autrement 12.000 mômes dans les virages font plus de bruit et lancent moins d'insultes que des ultras.
Note : 1
Trois minutes avant le but de Llorente, Guidolin avait fait rentrer Maicosuel à la place de Pereyra, signe qu'il n'était pas venu chercher juste 1 point.
L'Udinese va beaucoup mieux depuis le retour de blessure de Brkic, ça fait plaisir.

Llorente m'a tiré des sifflements d'admiration pendant tout le match. Le but, c'est la cerise sur le gâteau, mais bon dieu quelle intelligence et quel engagement !
Message posté par Charrua
JUVE ! STORIA DI UN GRANDE AMORE ! IL BIANCO CHE ABRACCIA IL NERO !!!


Non mais sérieux, je comprends ton enthousiasme mis ici c'est SoFoot pas la mélodie du bohneur.
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Message posté par Trap
Donc le "flop player" et le gardien qui est mauvais depuis 2008 ramènent 3 points.

Autrement 12.000 mômes dans les virages font plus de bruit et lancent moins d'insultes que des ultras.


Sérieusement ? Pour les gamins, je veux dire ? Parce que y'a de très longs moments où j'avais l'impression d'être devant un match à huis clos, finalement (le commentateur russe n'aidant pas beaucoup, qui plus est...).

Donc j'ai du mal à imaginer que les tifosi fassent moins bien !

Fais chier de se faire avoir au buzzer encore une fois. Comme contre la Roma, tiens. Effectivement, ça va mieux depuis que Brkic est revenu de blessure, mais c'est pas encore la grosse joie à Udine. Trop de difficultés à marquer pour espérer revenir sur la Fio et jouer les trouble-fête pour le moment...
cerveau-gauche Niveau : Loisir
Llorente dans le fergie time.. enorme
Message posté par Il Ragno Nero


Sérieusement ? Pour les gamins, je veux dire ? Parce que y'a de très longs moments où j'avais l'impression d'être devant un match à huis clos, finalement (le commentateur russe n'aidant pas beaucoup, qui plus est...).

Donc j'ai du mal à imaginer que les tifosi fassent moins bien !

Fais chier de se faire avoir au buzzer encore une fois. Comme contre la Roma, tiens. Effectivement, ça va mieux depuis que Brkic est revenu de blessure, mais c'est pas encore la grosse joie à Udine. Trop de difficultés à marquer pour espérer revenir sur la Fio et jouer les trouble-fête pour le moment...



Moi j'avais un stream sud-américain avec les micros d"ambiance et même les commentateurs en ont fait mention plusieurs fois. Les mômes, comme leurs ainés, ne se privant de crier "merda" à chaque dégagement du gardien de l'Udinese...
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Message posté par Trap



Moi j'avais un stream sud-américain avec les micros d"ambiance et même les commentateurs en ont fait mention plusieurs fois. Les mômes, comme leurs ainés, ne se privant de crier "merda" à chaque dégagement du gardien de l'Udinese...



Donc finalement, ils lancent autant d'insultes en faisant moins de bruit, bien que des micros bien placés aient permis de les entendre. ;-)

Je valide avec ce que j'aimerai bien que devienne la Juve avec son stade tout neuf...Le Mans.

Re- ;-)
La juventus va être "sévèrement" sanctionnée suite aux insultes répétées de leurs jeunes supporters envers le gardien adverse; ils ne pourront renouveler ce genre d'opération "jeunesse", à l'avenir, qu'uniquement avec des bambins, qui ne savent pas encore dire un seul mot...Il restera toutefois un risque car les vagissements des nouveaux-nés peuvent irriter beaucoup de personnes également.
Je me souviens d'un Nantes-Le Havre, à la Beauj´ il y a deux ans, où Kita avait réservé une partie de la tribune Erdre à quelques milliers de mômes pour limiter les "Kita casses toi" d'alors : haha, le malaise dans le stade!
Message posté par Il Ragno Nero



Donc finalement, ils lancent autant d'insultes en faisant moins de bruit, bien que des micros bien placés aient permis de les entendre. ;-)

Je valide avec ce que j'aimerai bien que devienne la Juve avec son stade tout neuf...Le Mans.

Re- ;-)


Les mômes reproduisent ce à quoi ils sont habitués. Comme pour la photo du petit danois qui faisait un doigt d'honneur. Les adultes devraient se poser quelques questions.
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Je sais bien. Mais y'a pas que les parents qui doivent se poser des questions, ni les ultras...

M'enfin, sinon, Di Natale commence à me tracasser.

Sur le lob, il oublie Bruno Fernandes au centre. Sur le double arrêt de Buffon, certes, le gardien de la Nazionale se relève vite, mais Toto tire sur lui.

Alors après, il invente un geste magistral (sombrero - talonnade) et efficace pour effacer Bonucci et servir Lazzari, mais sa perte d'efficacité globale commence à faire grincer des dents, vu qu'il ne participe pas au travail défensif et que des Muriel et Nico Lopez réclament du temps de jeu...
J'ai l'impression que l'Udinese monte en régime et va nous gratifier d'une seconde partie de saison qui n'aura rien à voir avec la première mais Toto ne rajeunira pas.
Mais ce n'est pas lui qui fera des histoires s'il est mis de côté petit à petit non ?
Message posté par Trap

Mais ce n'est pas lui qui fera des histoires s'il est mis de côté petit à petit non ?


Je pense que si. Di Natale est un gars bien qui fuit le star-system mais c'est aussi quelqu'un qui ne mettra pas son orgueil dans sa poche.
J'espère plutôt qu'il l'emploiera (son orgueil) pour retrouver l'application qu'il mettait jusqu'à présent à claquer des buts. Ça arrangerait tout le monde parce que Guidolin et le club ont déjà assez de soucis sans qu'on leur demande de gérer ce genre de crise.

Enfin, pour moi il est encore au-dessus de Muriel pour l'instant.
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Ah ben, c'est sûr, Muriel (et Nico Lopez), c'est un diamant brut. Di Natale, c'est le Koh-i Noor...

Après, ce n'est pas simple à gérer. Il a porté le club pendant des années. Et c'est toute la vieille garde qui s'effrite. Domizzi et Pinzi commencent à souffrir aussi (notamment physiquement, Pinzi est très souvent à l'infirmerie par les temps qui courent).

Or les 3 Italiens sont le ciment de l'équipe. Si leur place de titulaire est contestable sportivement, ça va être compliqué pour Guidolin.

Et même si ce sont les chouchous du public (moi le premier...), certains ne se privent plus pour critiquer, y compris Di Natale.

Il manque pas grand-chose pour que ça passe encore cette année ceci dit. On verra bien. Tant que Pozzo arrive quand même à rénover le Friuli...
Ce que fait encore di natale, à son âge, à un poste offensif, est très largement en dehors des normes habituelles; si les dirigeants et les supporters de l'udinese croient qu'il va continuer à empiler une vingtaine de buts alors qu'il arrive au crépuscule de sa carrière, ils font une grossière erreur!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 17