Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 14e journée
  3. // Juventus/Udinese (1-0)

Llorente libère la Juventus

Grâce à un but de Fernando Llorente à la 91e minute, la Juventus s'impose 1-0 contre l'Udinese, et réaffirme sa place de leader de Serie A. Les Bianconeri enchaînent une sixième victoire de rang, et comptent désormais trois points d'avance sur la Roma.

Modififié
Juventus - Udinese 1-0
But : Llorente 91'


Et soudain, Fernando Llorente a surgi ! À la 91e minute, alors que la Juve se dirigeait tout droit vers un 0-0 clairement dû aux prouesses des deux gardiens, l'attaquant espagnol a bondi et a fait tomber le mur érigé par Francesco Guidolin. Un but qui vaut trois points, tout simplement, et qui permet à la Juventus, pour la première fois de la saison, de prendre trois points d'avance sur la Roma. L'Udinese peut toutefois avoir des regrets. Si elle a défendu héroïquement pendant toute la partie, elle s'est également créé au moins trois grosses occasions au cours du match. Mais elle est tombée sur un Buffon des grands soirs, qui a repoussé les tentatives de Di Natale et Lazzari. En face, Brkić n'a pas été mal non plus, avec des parades splendides et des interventions toujours sereines. Mais à la dernière minute, le gardien serbe a dû s'incliner face au coup de casque de Llorente. Pour la Juve, il s'agit là de la sixième victoire consécutive en Serie A, qui plus est sans encaisser le moindre but. Le double champion d'Italie, lors des quatre dernières journées, a repris huit points à la Roma, qui caracolait en tête avant le réveil turinois. La fête est donc parfaite, ce soir, pour le Juventus Stadium, qui accueillait 12 000 enfants, venus occuper la Curva suspendue suite aux épisodes de discrimination territorale. Des gamins qui garderont un sacré souvenir de cette 91e minute. Merci qui ? Merci Fernando.

Pirlo out, Pogba in

Un peu de turn-over, mais pas trop, pour Antonio Conte. Le coach turinois titularise Padoin et De Ceglie, laissant notamment sur le banc Paul Pogba. Mais comme à chaque fois qu'il est laissé sur le banc, un coup du sort va rapidement ramener le Français sur la pelouse. Lors du premier match de la saison, c'est une blessure de Marchisio qui avait permis à Pogba d'entrer. Ce coup-ci, c'est Pirlo, au bout de 13 minutes, qui doit céder sa place au milieu de terrain de l'équipe de France. Mais la sortie du playmaker barbu n'est pas forcément une bonne nouvelle pour la Juve. Car hormis une occasion inventée par le duo Marchisio-Tévez (remise de l'Italien, volée du gauche de l'Argentin), les Turinois ne vont pas se créer la moindre opportunité lors des 45 premières minutes. Domination, certes, mais beaucoup trop stérile pour véritablement inquiéter une Udinese bien en place (et bien en orange). Au contraire, même, la plus grosse occasion est à mettre à l'actif de Di Natale, qui se retrouve en duel face à Buffon et tente de le tromper avec une subtile balle piquée. Mais le gardien de la Nazionale se détend et neutralise la tentative du capitaine frioulan. 0-0 au terme de la première fraction. Logique.

Buffon prodigieux, Llorente décisif

Antonio Conte pousse sa gueulante dans les vestiaires. C'est du moins ce que l'on peut déduire au vu de l'entame de seconde période de la Juve. Les Bianconeri mordent dans le ballon et se ruent à l'attaque, bien décidés à faire tomber le mur orange. L'Udinese est acculée dans sa surface et fait le dos rond. Mais encore une fois, la domination ne se concrétise pas par de franches occasions. La faute à une défense regroupée, solidaire, et un impeccable Brkić dans les cages. Et quand on parle de gardien, que dire de la parade de Buffon ? Sur une contre-attaque, le portier aux 501 matchs de Serie A repousse un centre de Fernandes directement dans les pieds de Di Natale : le buteur n'a plus qu'à la pousser au fond, mais Buffon a le temps de se relever avec l'agilité d'un chat pour repousser la frappe à bout portant du capitaine frioulan. Exceptionnel. Cette situation prouve aux joueurs d'Antonio Conte qu'ils ne sont pas à l'abri d'un casse de ceux de Guidolin.

Alors, à nouveau, les Bianconeri repartent de plus belle. Tévez, très actif, tente sa chance dès qu'il le peut. Du gauche, du droit. Ça ne passe pas. Brkić, toujours aussi parfait, est à deux doigts de se déchirer sur un ballon aérien, mais se rattrape bien au dernier moment. Conte fait entrer Lichtsteiner, enfin de retour après sa blessure contractée face à Galatasaray. Une entrée qui va s'avérer décisive. Le pressing turinois devient asphyxiant, même si des espaces se créent en contre-attaque pour l'Udinese. Mais Buffon est encore là pour sauver la baraque sur une frappe pure de Lazzarri. On se dirige vers la fin du match, la Juve n'y arrive pas. Quagliarella, tout juste entré, envoie un missile que Brkić sort de sa lucarne. Et quand un défenseur de l'Udinese sauve sur sa ligne une tête à bout portant de Llorente, on se dit que, non, la Juve ne va pas réussir à faire sauter le verrou. Ah, vraiment ? À la 91e minute, sur son dernier assaut, la Juve rafle le jackpot. Lichtsteiner centre, Llorente dévie le ballon de la tête et trompe Brkić. Le Juventus Stadium et tous les enfants exultent. Les trois points sont dans la poche. Et la Roma est désormais à trois longueurs. La fête est réussie.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25