Livre du jour : « Hooliganisme en Europe »

1 0
Le hooliganisme ne constitue pas seulement un sujet porteur, qui permet aux journalistes sportifs des grands quotidiens de se prendre au sérieux de temps en temps et aux autres de parler sport sans honte.

Depuis longtemps les sociologues et autres anthropologues du temps présent se sont penchés sur cet étrange objet du désir de violence chez les supporters. Souvent mis à contribution pour fournir ensuite des éléments de réponse et des solutions face à la montée de ces comportements “déviants”, ils peuvent en retour légitimement avoir l'impression de servir des cache-sexes scientifiques à des logiques de plus en plus répressives et surtout inefficaces.

L'ouvrage d'Anastassia Tsoukala possède l'immense mérite de synthétiser l'ensemble de ces recherches, notamment anglo-saxonnes et italiennes (peu connues chez nous), sur le sujet et de tisser quelques pistes d'interprétations intéressantes autour du “consensus de la sécurité” qui s'est progressivement construit et finit par autoriser, y compris au sein de sociétés “libérales” en principe attachées viscéralement aux droits individuels, des entorses de plus en plus nombreuses au droit “ordinaire”.

Cet ouvrage ne distille donc aucune anecdote croustillante sur les “fights” entre “casuals”, mais détaille plutôt de quelle manière ces guerres des stades s'inscrivent dans la grande problématique occidentale de la “répression vs libertés publiques”.

Au vu des récents développements en France, notamment après les drames du PSG, le débat, s'il se tient, ne fait que commencer en France.

Anastassia Tsoukala, « Hooliganisme en Europe » (Athéna)

Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Une vuvuzela à 17 000 €
1 0