Livre du jour : « Dégagements » - Régis Debray

0 0
Avec un titre pareil, la tentation était trop grande de saisir la perche métaphorique. Surtout en cette période d'obsession footballistique, belle preuve que le vaudeville des Bleus dépasse largement le cadre d'une banale diversion au moment où passe la réforme des retraites et des déboires d'Éric Woerth. Tout d'abord, avouons-le, même si le démiurge de la médiologie s'amuse parfois du football -occasionnellement du sport au sens large comme les JO dont il admire la cérémonie d'ouverture sans être dupe de ce qui se trame derrière-, et de sa place actuelle dans le champ mutant de la société des signes médiatiques (où les gradins VIP du Stade de France ont chassé bien des anciennes obligations mondaines de nos puissants), il n'est pas franchement question du ballon rond, mais plutôt occasionnellement de ses incursions dans les petites affaires du grand monde.

Pourtant, au vu du “show” assez impressionnant offert par nos amis à crampons et surtout la façon dont le monde politique et intellectuel s'en empare avec le plus grand sérieux, les analyses de Régis Debray apportent un salutaire petit recul “proustien” qui permet de retourner ensuite se plonger dans la lecture des pages sportives avec l'esprit du moins apaisé a défaut d'être satisfait. En effet, puisque nous sommes au théâtre et au spectacle, il faut bien en connaître les coulisses, les conditions de la mise en scène et les véritables identités des acteurs. Ce qui se voit sans se dire et ce qui s'exprime sans y penser. Dans cette nouvelle société où une “frimousse” vaut largement un capital culturel, ou l'ENA a rendu l'âme devant sup de co, le footballeur, autrefois stigmate populo de l'ancien régime, y a gagné le droit de citer à la table des hautes instances, à défaut d'en diriger les cuisines.

Pour le reste, ce recueil d'impressions et de réflexions au coin du feu de la petite lucarne constituera un excellent remède et contrepoison à la profonde mélancolie élégiaque qui ne tardera de vous gagner le soir après match devant le Canal Football Club.

“Dégagements”, Régis Debray, NRF/Gallimard

Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Mexès à la relance
0 0