En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 19e journée
  3. // Liverpool/Swansea (4-1)

Liverpool termine l'année en beauté

Pour le dernier match anglais de l'année 2014, Liverpool a mis les petits plats dans les grands. Les Reds s'imposent 4-1 face à Swansea grâce notamment à un doublé de Lallana. Une victoire qui leur permet de revenir à hauteur des Swans, à la huitième position.

Modififié

Liverpool - Swansea
(4-1)

A. Moreno (33'), A. Lallana (51'), A. Lallana (61'), J. Shelvey (69' CSC) pour Liverpool , G. Sigurdsson (52') pour Swansea.


Lorsque deux anciens conjoints se rencontrent quelque temps après leur séparation, l'occasion est souvent belle de comparer le chemin parcouru par chacun. Après Brendan Rodgers, Swansea a gardé le même cap, à savoir d'être en mesure un jour de disputer les places européennes aux cadors du championnat. Après Swansea, le manager nord-irlandais a lui aussi poursuivi son ascension, jusqu'à emmener Liverpool à quelques centimètres d'un 19e championnat d'Angleterre. Pour leurs retrouvailles, ils avaient décidé d'offrir un match ouvert et débridé pour cette ultime rencontre de l'année civile 2014. Porté par un trident offensif étincelant, Liverpool a ainsi marché sur Swansea en s'imposant largement 4-1, s'offrant un second succès de rang. Idéal pour bien finir l'année 2014.

Un peu de Liverpool version 2013-2014


Le 3-4-3 déployé par les Reds leur permet d'étirer au maximum Swansea dès les premiers ballons disputés. Le jeu des Reds passe principalement par les ailes hispaniques, contrôlées d'un côté par Moreno, de l'autre par Manquillo. Les permutations incessantes entre Sterling, Lallana et Coutinho obligent la défense des Swans à reculer. Si certaines décisions mériteraient d'être prises plus rapidement chez les hommes de Brendan Rodgers, les intentions montrées par le club de la Mersey et la qualité déployée pour les mettre en œuvre rappellent le Liverpool du dernier exercice. Les frappes se succèdent, mais ni Lallana ni Coutinho ne trouvent le cadre.

Le système mis en place par Rodgers étouffe parfaitement les plans de Garry Monk en début de rencontre, si bien qu'il faut attendre la 23e minute pour voir la première incursion des Cygnes dans la surface de Simon Mignolet. Dès lors, les Gallois se réveillent et commencent à poser le pied sur le ballon. Pourtant, c'est au moment où les débats s'équilibrent que les Reds trouvent la solution. Après un joli mouvement collectif, Alberto Moreno reprend victorieusement un centre de Henderson aux six mètres. Assez silencieux jusqu'alors, Anfield rugit pour la première fois à la demi-heure de jeu. Le trio défensif, composé de Can-Škrtel-Sakho, muselle toujours remarquablement un Bony trop esseulé. Le jeu des Swans manque de spontanéité, et c'est assez logique de les voir rentrer aux vestiaires avec un but de retard.

La folie rouge


Il ne faisait pas bon aller chercher un hot dog à la mi-temps de cette partie. Cinq minutes après la pause, Fabiański envoie son dégagement au pied directement sur Lallana, qui a le bonheur de voir le cuir franchir les buts du gardien polonais. Anfield a tout juste le temps de charrier le portier des Swans que Sigurdsson réduit d'emblée l'écart (2-1, 52e). La rencontre entre ces deux équipes joueuses s'affole totalement, et le réalisateur du match ne sait plus où donner de la caméra tant les actions s'enchaînent. Mais décidément, tout semble vouloir réussir à Liverpool ce soir. À la suite d'une talonnade astucieuse de Coutinho, Lallana, encore lui, s'offre son premier doublé dans le Nord-Ouest du Royaume pour donner de nouveau un break d'avance à son équipe.

Mentalement, les Cygnes coulent, et Shelvey inscrira même un but contre son camp, provoqué par un corner botté directement par Henderson, le capitaine du soir. Pour que la soirée soit totalement folle, il ne manquait plus qu'une réalisation de Bafé Gomis, fraîchement entré. Malheureusement pour la Black Panther, sa frappe s'écrase sur le poteau d'un Mignolet figé sur sa ligne. Balotelli, lui aussi, sera proche d'inscrire un but en Premier League. C'en est trop pour Andre Marriner, qui met un terme à cette rencontre riche en spectacle. Avec une maîtrise globale affichée, les Reds rejoignent leur adversaire du soir à la 8e place. Brendan Rodgers gagne une nouvelle fois son pari tactique, en attendant janvier, et les retours de Flanagan ainsi que Sturridge.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Eddy Abou Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 126 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 57
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7