Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Manchester City-Liverpool (1-2)

Liverpool s'offre une deuxième ration

Bousculés comme attendu en première période, les hommes de Klopp ont joué les roseaux à l'Etihad mardi soir et validé leur qualification pour les demi-finales (1-2). Monstrueux.

Modififié

Manchester City 1-2 Liverpool

Buts : Jesus (2e) pour City // Salah (56e) et et Firmino (78e) pour Liverpool

Alors, impossible ? Simple : depuis le débarquement de la Ligue des champions, seulement deux équipes ont réussi à inverser un match aller perdu de trois buts ou plus. Souvenez-vous : le Barça contre le PSG, le Deportivo contre l'AC Milan au printemps 2004. Assez pour y croire ? « C’est un test, expliquait Pep Guardiola avant une manche retour qui avait la tronche d’un col hors catégorie. Nous avons encore quatre-vingt-dix minutes, et en football, tout peut arriver. » Tout, absolument tout, c’est ce que nous avait déjà raconté la dernière galette des rois. Puis, on a vu City entrer comme une brute assoiffée dans son quart de finale retour, où l'Etihad se sera allumé vingt minutes, et s'effondrer sous les coups de la seconde période. Comme quelques jours plus tôt, déjà.

De Shark Team à Équipe Sardine

Les liens serrés


Cette fois, c’était pourtant autre chose : on a vu Guardiola débarquer sur la piste comme on se fout à poil à une table de poker. Soit en se privant d’un Agüero trop juste physiquement et en pariant sur un 3-1-3-3 assez dingue sur le papier. Klopp, lui, n’avait rien changé, si ce n’est Wijnaldum titularisé pour compenser la suspension d’Henderson, là où Salah, touché lors de la manche aller à Anfield, a bien répondu à l’appel. La suite ? Un bordel, évidemment, Manchester City sortant d’entrée les griffes et Gabriel Jesus ouvrant le score au bout de deux minutes de jeu à peine par une ouverture de Fernandinho sur laquelle Virgil van Dijk s’est perdu dans un duel raté avec Raheem Sterling (1-0, 2e). Puis, la bande de Guardiola n’a pas desserré les liens posés, Sané tentant une cartouche sur un coup franc bien combiné, Jesus manquant une balle de 2-0 devant Karius, De Bruyne envoyant une frappe toute molle dans les bras du gardien allemand et Bernardo Silva s’en allant toucher le poteau droit de Liverpool d’une praline monstrueuse. Les Reds, eux, ont surtout foiré des relances et peiné à prendre le pouls d’un retour où l’on a vu Salah prendre la pointe du 4-3-3 au bout d’une demi-heure de jeu, laissant Firmino passer à gauche, et Oxlade-Chamberlain croquer une balle d’égalisation avant la pause. Assez pour tenir debout au milieu des vagues et d’un but injustement refusé à Sané dans les arrêts de jeu pour un hors-jeu dont on reparlera encore demain.

Salah, évidemment


Oui, voilà pourquoi Pep Guardiola a implosé de rage devant Antonio Mateu Lahoz à la mi-temps et qu'il a été sorti par les videurs. Résultat ? City n'a pas baissé le volume, Liverpool a fait le roseau, Salah s'est retrouvé de plus en plus isolé et, voilà : peu avant l'heure de jeu, Mané a foutu son nez dans le bloc des Citizens, vu Fernandinho s'étaler sur ses talons, Ederson se jeter et Mohamed Salah ajuster parfaitement un Otamendi au tapis (1-1, 56e).


Un drôle de coup sur le crâne pour faire changer l'ambiance d'une soirée où Agüero a été sorti de la boîte pour péter en deux le script. Une réussite ? Au contraire, Liverpool a barricadé, bloqué les espaces, et Firmino est venu exploser à un quart d'heure de la fin (1-2, 78e). Tout sauf illogique face à une équipe qui n'avait pas perdu trois rencontres de suite depuis la nuit des temps et un Guardiola qui a planqué son visage dans ses mains. Son onze devait être un hymne à la joie, un all-in pour l'espoir. Il aura échoué, comme avec le Bayern en 2015. Brutal pour un coach qui n'a plus fait de finale de C1 depuis 2011.


Manchester City (3-1-3-3) : Ederson – Walker, Otamendi, Laporte – Fernandinho – B Silva (Gündoğan, 74e), De Bruyne, D Silva (Agüero, 66e) – Sterling, Jesus, Sané. Entraîneur : Pep Guardiola.

Liverpool (4-3-3) : Karius – Alexander-Arnold (Clyne, 82e), Lovren, Van Dijk, Robertson – Oxlade-Chamberlain, Wijnaldum, Milner – Salah (Ings, 89e), Firmino (Klavan, 82e), Mané. Entraîneur : Jürgen Klopp.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions



    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
    Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 16 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 26
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 63 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
    À lire ensuite
    Les notes de City-Liverpool