Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 13e journée

Liverpool s’enflamme, Vardy ne s’arrête plus

Liverpool et Manchester United font les bonnes opérations, tandis qu’Arsenal chute, et que Chelsea se relance enfin.

Modififié

L'équipe de la journée : Liverpool


Les Reds ont frappé fort, très fort, ce week-end à l’Etihad Stadium (1-4). Dans le choc annoncé de cette treizième journée, les joueurs de Klopp n’ont pas attendu pour sauter à la gorge de leur adversaire complètement désemparé par la vitesse d’exécution du duo Coutinho-Firmino. Après un premier CSC de Mangala provoqué par Firmino, l’ancien d’Hoffenheim a offert le deuxième but sur un plateau à Coutinho, avant que celui-ci ne lui rende la pareille à la demi-heure de jeu. Si les Mancuniens, complètement amorphes, ont néanmoins réussi à sauver l’honneur sur un petit exploit d’Agüero, c’est finalement Škrtel, d’une belle demi-volée sur corner, qui s’est chargé de doucher les derniers espoirs des Citizens. Et si le duo brésilien a fait forte impression, c’est la performance collective des Reds dans son ensemble qui est à saluer aujourd’hui. Comme à la belle époque, cette équipe, portée par le second souffle instauré par Klopp, donne à nouveau le sentiment de pouvoir vaincre n’importe qui sur un match. Déjà un petit exploit en soi.

Le joueur de la journée : Jamie Vardy


Vardy par-ci, Vardy par-là… ces dernières semaines, le nom de l’attaquant de Leicester est, assez logiquement, sur toutes les lèvres. Mais alors que certains s’écharpent encore pour savoir s’il faut réellement s’enflammer sur un attaquant de 28 ans n’ayant pas prouvé grand-chose au plus haut niveau auparavant, le natif de Sheffield, lui, enchaîne les buts. Et égale des records prestigieux. Ce week-end, Vardy s’est ainsi fait une place aux côtés de Ruud van Nistelrooy en ouvrant la marque face à Newcastle (0-3), inscrivant son douzième but en dix rencontres, et surtout, au moins un but lors de dix matchs d’affilée. Ironie du sort, il tentera de battre le record samedi prochain, au King Power Stadium, face à Manchester United. Loin d’être impossible pour un homme qui, depuis le début de la saison, a été décisif - un but ou une passe décisif - à chaque match de championnat. Tout simplement ahurissant.

Le but de la journée : Kyle Walker


Dans la boucherie opérée par les Spurs face à West Ham à White Hart Lane - 12 tirs cadrés pour les locaux, un record cette saison - un homme s’est chargé de mettre un peu de douceur dans cette rencontre à sens unique. On joue la 83e minute et le score est déjà de 3-0 lorsque Kyle Walker, monté aux avant-postes, hérite du ballon dans la surface adverse et crucifie Adrian d’un extérieur du pied aussi soyeux que maîtrisé. Assez pour que ses fans ferment les yeux sur sa perte de balle, quatre minutes plus tard, qui amène indirectement la réduction du score de Lanzini. Quand on aime, on pardonne.

La déclaration de la journée


Pour nous, c’est super de le voir grandir constamment. Cette saison, il atteint un autre niveau. (…) Tout le monde savait qu’il pouvait atteindre cette barre, et il n’a pas été perturbé.

Au sortir de la très belle victoire d’Everton, à domicile, face à Aston Villa (4-0), Roberto Martínez n’a pas manqué de dresser des louanges à son attaquant vedette, Romelu Lukaku. Il faut dire, que le Belge, aujourd’hui deuxième meilleur buteur de Premier League avec 9 buts, était dans tous les bons coups ce samedi. Omniprésent en attaque, le colosse a inscrit un doublé, devenant au passage le cinquième joueur de l’histoire de la Premier League a atteindre la barre des 50 buts avant d’avoir fêté ses vingt-trois ans. À ses côtés, on retrouve Robbie Fowler, Michael Owen, Wayne Rooney, et Cristiano Ronaldo. On a vu pire.

L'analyse définitive : Benteke a-t-il déjà perdu sa place ?


À chaque changement d’entraîneur, certains joueurs bénéficient des nouveaux choix tactiques mis en place. D’autres, au contraire, perdent beaucoup. Arrivé à Liverpool en star pour un montant estimé à 46 millions d’euros, Christian Benteke serait plutôt à ranger dans la seconde catégorie. En effet, désireux de modeler son système offensif sur des joueurs rapides, et très techniques, capables de combiner facilement et de se projeter vers l’avant, Jürgen Klopp a semble-t-il tranché en faveur de Roberto Firmino. Le Brésilien, comme dit plus haut, renaît de ses cendres, puisque lors des quatre matchs sous Klopp lors desquels il a été titularisé d’entrée, Liverpool l’a emporté. A contrario, il avait été titulaire quatre fois sous Rodgers, pour quatre défaites. Toujours est-il que le profil de Benteke - pivot, excellent dans le jeu aérien - ne semble pas forcément en accord avec les prérogatives du manager allemand.

Vous avez raté Watford-Manchester United et vous n'auriez pas dû


Vous aviez peut-être mieux à faire samedi en début d’après-midi. Pourtant, vous avez tout d’abord raté la première Marseillaise donnée sur les terrains de Premier League ce week-end, parfaitement respectée et chargée d’émotions. Sur le terrain ensuite, le retour gagnant de Memphis Depay, auteur du premier but des Red Devils, après avoir passé un mois au placard, suite à une très mauvaise première période à l’Emirates Stadium, le 4 octobre dernier. Enfin, le malheur de Troy Deeney. Alors que ses anciens co-détenus étaient en tribunes pour le soutenir, le capitaine des Hornets transforme un penalty égalisateur à la 85e, avant de détourner malencontreusement un tir de Schweinsteiger dans ses cages cinq minutes plus tard. L’anti-héros du jour, finalement.

La polémique autour de la théière : Wenger a-t-il pêché par orgueil ?


Nous sommes le 31 août dernier, à minuit, et Arsenal clôt son marché des transferts avec pour seule recrue un gardien, en la personne de Petr Čech. Rapidement, les observateurs s’interrogent sur le manque de solutions en attaque, et surtout, sur le manque d’un remplaçant au poste de milieu défensif, où, en cas de blessure de Coquelin, les Gunners seraient exposés. Et ce week-end, cela n’a pas manqué. Blessé dès la treizième minute, Coquelin a dû laisser sa place à Arteta, qui, malheureux, a inscrit un but contre son camp, et provoqué indirectement la défaite des siens. Surtout, l’équilibre défensif a alors paru constamment menacé. Pire encore, en ce début de semaine, Wenger a confirmé les craintes, en annonçant l’indisponibilité du Français pendant au moins deux mois. D’ici là, il va falloir trouver des solutions. Et vite.

La stat inutile


85. En inscrivant son 85e but en Premier League, Sergio Agüero est devenu, ce week-end, le Sud-Américain le plus prolifique de l’histoire de la compétition. Goleador.

What else ?


Mesut Özil a offert une passe décisive pour la septième fois d’affilée en Premier League. Yeux laser.


C’était seulement la deuxième fois que Manchester City concédait trois buts en une mi-temps à l’Etihad Stadium.

Martin Škrtel a inscrit son quatrième but face à Manchester City en Premier League, faisant des Citizens sa victime préférée.

Sur ses 28 buts inscrits, Leicester, meilleure attaque du championnat, n’en a inscrit aucun en dehors de la surface.

  • Résultats et classement de Premier League

    Par Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi
    Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68