Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 12e journée
  3. // Crystal Palace/Liverpool (3-1)

Liverpool s'embourbe à Crystal Palace

Face à Crystal Palace, Liverpool pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score dès l'entame de match. C'était sans compter sur la rage des Londoniens et le talent de Yannick Bolasie. Les Reds s'inclinent (3-1) et enchaînent une troisième défaite en championnat.

Modififié
Crystal Palace-Liverpool : 3-1
Gayle (16e), Ledley (79e) et Jedinak (81e) pour Crystal Palace / Lambert (1re minute) pour les Reds

Il y a plusieurs mois de cela, le duo Adam Lallana-Rickie Lambert réalisait des merveilles du côté de Southampton. Dans un collectif jeune, mais bourré de talent, les deux compères anglais enchaînaient les buts (24 à eux deux la saison passée) et les passes décisives (17) pour le plus grand bonheur des Saints. Désormais installé loin de la Manche, bien plus au Nord, sur les rives de la Mersey, le duo galère pour s'imposer à Liverpool. Titulaires face à Crystal Palace, Lallana et Lambert ne mettent pourtant qu'une poignée de secondes pour se retrouver. La belle ouverture du premier trouve le second dans la surface qui ajuste le gardien et marque son premier pion sous le maillot (jaune cet après-midi) des Reds. Le but du renouveau pour les hommes de Brendan Rodgers ? Pas du tout. Liverpool balbutie une nouvelle fois son football. Incapables de prendre le dessus sur le 19e de Premier League, les Reds s'inclinent logiquement face à une superbe équipe de Crystal Palace et un Yannick Bolasie des grands soirs.

Vous reprendrez bien un peu de Yannick Bolasie ?


Car malgré l'ouverture du score très précoce, Liverpool n'a pas la mainmise sur le match. Au contraire, la bande à Steven Gerrard est hésitante et subit le kick and rush des joueurs de Crystal Palace. Toujours aussi fébriles défensivement, les Reds flanchent au quart d'heure de jeu lorsque la frappe puissante de Yannick Bolasie s'écrase sur le poteau avant d'être reprise victorieusement par Dwight Gayle (1-1, 16e). Au départ de l'action, il y avait une perte de balle de la défense red, l'une des nombreuses de la première période. Au très bon match de Crystal Palace, Yannick Bolasie n'est donc pas étranger. Les coups de reins et accélérations de l'international congolais font mal au back four liverpuldien en souffrance cette saison. Pour preuve, un contre éclair mené par l'ailier juste avant la pause. Parti de sa propre surface, il remonte à toute vitesse le pré trempé du Selhurst Park avant de se faire contrer in extremis devant Simon Mignolet. Dans la foulée, le même Bolasie se débarrasse à nouveau de Javier Manquillo, mais sa frappe s'envole en tribunes.

Liverpool en perdition


Non seulement Liverpool subit de nombreuses occasions, mais il a toutes les difficultés pour s'en procurer. Une tête de Rickie Lambert et deux ou trois coups de pied arrêtés de Steven Gerrard, c'est tout ce que les supporters des Reds ont à se mettre sous la dent. Face au bloc bien en place de Marouane Chamakh et ses potes, Liverpool joue arrêté, pas inspiré. Au milieu d'une démonstration de passes latérales, Coutinho est le seul à donner un peu de vitesse et de profondeur au jeu de son équipe après la pause. Le Brésilien se démène, mais il est seul, trop seul. À vingt minutes du terme, il slalome devant la défense londonienne et sert Manquillo qui manque totalement sa frappe. Même Raheem Sterling d'habitude si étincelant ne passe plus sur son côté. À l'inverse de Yannick Bolasie. Le Congolais, man of the match, ridiculise Lovren d'un sombrero génial et sert Joe Ledley au point de penalty. Le Gallois s'applique et son plat du pied donne l'avantage à Palace (2-1, 79e). D'un chef-d'œuvre à l'autre, Mile Jedinak envoie dans la foulée un coup franc dans la lucarne de Mignolet (3-1, 81e). Les dix-septième et dix-huitième buts encaissés par Liverpool cette saison. Difficile de blâmer Mario Balotelli sur ce coup.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur