Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Résumé

Liverpool s'effondre, Naples y croit encore

Mardi carton en Ligue des champions. Le Real s'est régalé, mais loupe la première place, assurée par Tottenham devant Dortmund. Liverpool et Séville partagent les points après une remontée folle des Espagnols, alors que City a assuré tout gentiment sa première place. Naples a eu chaud, mais peut toujours espérer après avoir eu le Chakhtar à l'usure.

Modififié

Beşiktaş 1-1 Porto

Buts : Talisca (41e) pour le Beşiktaş // Felipe (29e) pour les Dragões



Monaco 1-4 RB Leipzig

Buts : Falcao (43e) pour Monaco // Jemerson (6e, csc), Werner (9e et 30e s.p.) et Keita (45e) pour le RB Leipzig



Séville 3-3 Liverpool

Buts : Ben Yedder (51e et 60e s.p.) et Pizarro (93e) pour Séville // Firmino (2e et 30e) et Mané (23e) pour Liverpool

Un match à l'image de la saison des Reds. Une défense qui panique et une attaque qui fait paniquer. Donnez leur une mi-temps chacune pour ne pas faire de jalouse, et vous multipliez les risques d'infarctus dans les pubs de Liverpool. D'abord l'attaque, donc, composée du trio Mané-Firmino-Salah. Deuxième minute de jeu, Roberto Firmino, seul au second poteau à la suite d'un corner britannique, propulse le ballon dans le cadre de Sergio Rico. Un gros quart d'heure plus tard, Sadio Mané utilise la bonne vieille technique du copier-coller et plante une seconde banderille sur corner, toujours au deuxième poteau. Le Sénégalais retrouve ensuite son pote brésilien pour lui offrir un doublé. 3-0 à la mi-temps. Place à la défense, donc. Un quatuor Moreno-Klavan-Lovren-Gómez qui a encore fait des miracles. Et surtout offert à Wissam Ben Yedder ses cinquième et sixième pions en Ligue des champions (sur une tête croisée, puis sur penalty), avant que Guido Pizarro ne vienne enfoncer le clou du spectacle dans les arrêts de jeu. Statu quo, et aucun qualifié, mais une morale : ce Pool version Klopp est plus pyromane que pompier.


Spartak Moscou 1-1 Maribor

Buts : Zé Luis (81e) pour le Spartak // Mešanović (90e+2) pour Maribor

Le Spartak Moscou est attaché à ses habitudes dans cette édition de la Ligue des champions. Comme au match aller, le club russe a ouvert le score face au petit poucet slovène, grâce à un but de renard de Zé Luis. Mais comme lors de toutes ses précédentes rencontres en C1, le Spartak n'est pas parvenu à garder sa cage inviolée. Mešanović, seul devant le but après une superbe action collective, s'est chargé de rappeler cette maudite statistique aux Krasno-belye, et ce, dans les toutes dernières secondes du match. Mais qu'importe, puisque l'équipe du peuple a tout de même arraché son billet pour la Ligue Europa. This is Spartak.


Naples 3-0 Chakhtar Donetsk

Buts : Insigne (56e), Zielinsky (81e) et Mertens (83e) pour Naples

Il fallait plusieurs exploits de surhommes pour que Naples espère encore se qualifier. Ça tombe plutôt bien, puisque les Azzuri comptent dans leurs rangs un grand homme de poche : Lorenzo Insigne. Dix minutes après le début de la seconde période, celui qui n'est pas entré en jeu contre la Suède s'envole sur son côté gauche et se joue de la défense ukrainienne avant de mystifier Andrei Pyatov. C'est ensuite Pietro Zielinsky qui se sublime, parfaitement placé pour marquer un second but ô combien important dix minutes avant la fin du match. Dries Mertens vient conclure une victoire un brin stressante pour les tifosi deux minutes plus tard, après avoir accumulé les hors-jeu pendant toute la rencontre. Et voilà le Napoli qui s'offre le droit d'espérer, et un blockbuster palpitant face au Feyenoord lors de l'ultime journée.


Manchester City 1-0 Feyenoord Rotterdam

But : Sterling (89e) pour les Sky Blues

Le festin de l'ogre mancunien n'a pas eu lieu. Certes, en marquant son quatrième but en C1 d'un superbe piqué, Raheem Sterling a offert quelques miettes au public de l'Etihad Stadium en toute fin de match. Mais pas de quoi rassasier ses fans, eux qui avaient pu se délecter de douze buts sur leurs quatre dernières rencontres européennes. City conforte sa première place et le Feyenoord reste, quant à lui, fidèle à ses principes de générosité en cédant encore une fois les trois points à son hôte. Zéro pointé en cinq matchs pour les Bataves, mais pas de valise à ranger dans le coffre du break familial cette fois-ci. C'est déjà ça.



APOEL 0-6 Real Madrid

Buts : Modrić (24e), Benzema (39e et 45e+1), Nacho (41e), Ronaldo (49e et 54e) pour les Merengues

Avoir Mickaël Poté de son côté ne suffit pas pour faire match nul. Le bourreau de Dortmund a couru derrière le cuir que ses copains lui envoyaient loin au-dessus du crâne. Ça, c'était avant que le Real ne siffle la fin de la récré, avec une première mine des vingt-cinq mètres signée Luka Modrić. La suite, c'est une mise à mort aussi cynique que cruelle, qui voit Benzema planter deux buts pour devenir seul meilleur buteur français de la compétition avec 53 pions (devant les 51 de Thierry Henry), le traditionnel doublé de CR7 pour faire plaisir à ces dames, et même un pion de Nacho, tiens.


Borussia Dortmund 1-2 Tottenham

Buts : Aubameyang (31e) pour Dortmund // Kane (48e) et Son (76e) pour les Spurs

Pierre-Emerick Aubameyang a beau avoir ouvert la marque et mis fin à sa disette de 500 minutes sans marquer, le Gabonais n'a pas fait de miracle. Déjà parce que le Borussia devait compter sur un faux pas du Real Madrid pour se qualifier. Ensuite parce que Roman Burki et consorts n'ont pas été foutus de conserver le résultat en se faisant surprendre par les pattes droites de Harry Kane et Heung-min Son. Les deux héros du soir qui permettent aux Spurs d'assurer une superbe et néanmoins étonnante première place du groupe au nez et à la barbe du Real.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Hervé des Graviers
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article