Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 14e journée

Liverpool revit, Benteke en sauveur

Chelsea marche sur Tottenham, les deux Manchester s'imposent, Arsenal et Liverpool aussi. Sinon, Aston Villa respire et Burnley continue à prendre des points. La folle aventure anglaise continue.

Modififié
  • L'équipe du week-end : Liverpool

    Une victoire qui fait du bien. Avant le coup d'envoi, Liverpool restait sur une série d'un nul et de trois défaites, à peine atténuée par la victoire obtenue à l'arrachée par le coup de tête de Glen Johnson dans les derniers instants du match face à Stoke City, samedi dernier. Ce mardi, les supporters des Reds ont retrouvé l'état d'esprit qui animait l'équipe de Brendan Rodgers la saison passée. Pourtant mal engagés, avec un but casquette concédé par Mignolet à la 22e minute, les coéquipiers de Steven Gerrard ont directement réagi grâce à Adam Lallana, avant de renverser le score en deuxième période. Plus que la première victoire par plus d'un but d'écart depuis le 31 août, ce succès a surtout marqué le retour en forme des internationaux anglais du groupe. Ainsi, Lallana et Henderson ont marqué, tandis que Sterling est a créditer d'une superbe inspiration sur sa passe décisive en talonnade sur le troisième but des Reds. À confirmer, mais toujours bon à prendre.

  • Le joueur du week-end : Christian Benteke

    Aston Villa n'avait plus gagné depuis le 13 septembre dernier et une victoire à Anfield. Pire, sur les neuf dernières rencontres de championnat, les Villans n'avaient réussi à trouver le chemin des filets que trois fois, dont deux fois lors des deux dernières rencontres. Alors, ce mardi face à Crystal Palace, Christian Benteke a enfilé son costume de sauveur. De retour d'une suspension de trois matchs, l'international belge n'a pas attendu que ses coéquipiers lui livrent un but sur un plateau d'argent. On joue la 23e minute lorsque Benteke récupère le ballon sur l'aile gauche, repique, va provoquer son défenseur avant d'ajuster le gardien d'un plat du pied ultra-précis. Un but en solo qui offre trois points salvateurs et un gros bol d'air à son équipe. Un but christique, en somme.

  • Le but du week-end : Kevin Nolan

    On ne vas pas se mentir, le but de Kevin Nolan, en soi, n'est pas le plus beau de la journée. Le premier d'Agüero ou celui de Sone Aluko sont bien plus esthétiques. Mais comment ne pas évoquer le geste fou qui précède le but ? Sur un coup franc mal repoussé par la défense de West Bromwich Albion, le revenant Andy Carroll - oui, oui - s'élève dans les airs à la verticale et claque un superbe retourné acrobatique « à la Rivaldo » , malheureusement repoussé par Ben Foster, mais qui profite à son coéquipier pour égaliser, de près. Aussi absurde qu'exceptionnel.

  • La décla du week-end :

    « Nous avons bien mieux joué que Chelsea, mais les Blues ont été plus efficaces. »
    Mauricio Pochettino s'est un peu laissé aller en interview d'après-match à Stamford Bridge, après la rencontre face à Chelsea (3-0). S'il est indéniable que son équipe a montré un superbe visage en début de rencontre, avec deux énormes occasions pour Harry Kane, dont une tête sur la barre transversale, l'entraîneur argentin n'a pas vraiment fait preuve de modestie au moment d'évoquer la physionomie du match. Au-delà du score final, les Blues ont, comme d'habitude, repris la main en défense, et se sont montrés hyper efficaces en attaque. Une forme de mainmise sur la rencontre qui se dégage semaine après semaine dans les matchs des hommes de Mourinho. Et si les Spurs se sont montrés plus convaincants qu'à l'accoutumée dans le secteur offensif, comment ne pas évoquer la naïveté de Lennon sur le but d'Hazard, et la fébrilité de Lloris sur le dégagement qui amène le deuxième but ? De là à faire passer la victoire des Blues pour un vulgaire hold-up, il y a un immense pas. Très difficile à franchir, donc.

  • Analyse définitive : Burnley peut y croire

    Condamnés à l'avance après une horrible série de 10 matchs sans victoires pour leur retour en Premier League, la saison du promu s'annonçait comme un long et douloureux calvaire pour ses fans. Sauf que depuis la onzième journée et une victoire face à Hull City (1-0), les hommes de Sean Dyche prennent des points. Et restent sur une série de deux victoires et deux nuls, soit huit points. Deux tiers de leur total actuel. Autre point positif, les Clarets, deuxième pire attaque du championnat derrière Aston Villa, se remettent à marquer. Cinq buts ont ainsi été marqués lors des quatre dernières rencontres, contre cinq sur les dix matchs précédents. Autant dire que le déplacement à Loftus Road samedi prochain va valoir cher. Surtout, après des fêtes difficiles avec des rencontres face aux Spurs, Liverpool ou Manchester City, les Clarets vont devoir engranger en janvier puisqu'ils affronteront tour à tour Q.P.R, Crystal Palace, Sunderland et West Brom'. De quoi garder espoir.

  • Vous avez raté Everton-Hull City et vous n'auriez pas dû

    Ce n'était pas le match le plus alléchant de la journée, pourtant, il y avait finalement de quoi se faire plaisir. Tout d'abord, la partie a été équilibrée, rythmée, avec des occasions de part et d'autre. Si la première mi-temps a été largement dominée par Everton, les Tigers ont parfaitement réagi en seconde, se montrant beaucoup plus entreprenants. Surtout, après l'épisode Fazio de ce week-end, on a cru qu'une malédiction s'abattait sur Lukaku lorsque le Belge a vu son tir détourné une nouvelle fois par la main de Rosenior, à la 21e minute, mais l'arbitre n'a pas bronché. S'il a finalement ouvert le score dix minutes plus tard, le Belge a dû laisser la vedette à Sone Aluko. Entré en jeu à la 53e, la petite bombe nigériane a égalisé d'un superbe but en solo, après s'être joué de Sylvain Distin d'un beau dribble dans la surface. Tout simplement superbe.

  • La polémique autour de la théière : Lloris et Mignolet, même combat ?

    Les semaines passent et l'on a l'impression que Lloris et Mignolet sont les boucs émissaires de la caste des gardiens dans cette Premier League qui sait se montrer sévère. Cette fois, Mignolet est une nouvelle fois sous le feu des critiques pour une sortie hasardeuse qui amène au but gag concédé par Liverpool à Leicester, tandis que son homologue français est lui visé pour un dégagement raté, et le deuxième but des Blues qui s'en est suivi. Si les critiques sont parfois injustes, il suffit de regarder le classement pour se rendre compte de l'importance du rôle du gardien cette saison. En effet, combien de points ont par exemple rapporté David de Gea ou Fraser Forster à Manchester United et Southampton cette année ? A contrario, Mignolet surtout, et Lloris par moment, semblent au contraire pénaliser leurs formations sur le plan comptable. Si la boulette occasionnelle est moquée, mais pardonnée en Angleterre, la fébrilité quasi constante fait office de couperet, surtout dans des clubs de ce standing. Attention, messieurs.

  • La stat' inutile : 108

    Le ratio minutes jouées/buts inscrits de Sergio Agüero en Premier League. Tout simplement le meilleur de l'histoire devant Thierry Henry (122) et Ruud van Nistelrooy (128). Du coup, on sait qui sera sur la shopping list de Fiorentino Pérez l'été prochain.

  • Et sinon...

    - Avec leur 23e match sans défaite toutes compétitions confondues, les Blues ont égalé la meilleure série de l'histoire du club. Record à battre, donc.
    - C'est la première fois depuis mars 2010 que Didier Drogba réussissait à inscrire un but et donner une passe décisive dans le même match de Premier League.
    - Les Spurs n'ont plus gagné à Stamford Bridge depuis février 1990. Une éternité.
    - Arsenal a inscrit 7 buts dans les cinq dernières minutes cette saison. Le fameux Wenger Time.

    ⇒ Résultats et classement de Premier League

    Par Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 132
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE