Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Sunderland/Liverpool (1-3)

Liverpool retrouve le podium

Dominé en première période par une équipe de Sunderland joueuse mais maladroite, Liverpool a fait preuve de réalisme pour s’imposer (1-3). Grâce au duo Sturridge-Suárez, les Reds remontent sur le podium de la Premier League.

Modififié
Sunderland – Liverpool : 1-3
Buts : Giaccherini (52e) pour Sunderland, Sturridge (28e) et Suárez (36e, 89e) pour Liverpool

Liverpool est-il de retour au premier plan du foot anglais ? S’il est encore trop tôt pour l’affirmer, les Reds n’ont plus rien à voir avec l’équipe moribonde de la saison dernière. Pas encore au point défensivement dans un système avec trois défenseurs centraux, les coéquipiers de Steven Gerrard peuvent compter sur la doublette Sturridge-Suárez pour faire la différence devant. Le premier a d’abord ouvert le score, avant d’offrir deux passes décisives au second qui marque ses premiers buts de la saison. Malgré un match plutôt réussi et une belle réaction d’orgueil au retour des vestiaires, Sunderland s’enfonce à la dernière place du championnat. L’électrochoc espéré suite au limogeage de Di Canio n’a pas eu lieu.

Sturridge et Suárez font la paire

Il est des hommes que l’on aime détester. Au rugby il y a Delon Armitage, au football Luis Suárez. Ses écarts de conduite, ses simulations et sa façon de chambrer ont fini d’agacer acteurs et spectateurs du foot anglais. À chacune de ses apparitions hors d’Anfield Road, l’Uruguayen est sifflé, moqué et insulté. Sa sortie au Stadium of Light de Sunderland n’échappe pas à la règle. Hué dès qu’il touche la balle, il a aussi droit à une acclamation à chaque fois qu’il perd le ballon ou rate une frappe. Centre d’attention des supporters, Suárez est aussi celui des adversaires. Du pain béni pour Sturridge qui est beaucoup moins surveillé. Sur un corner tiré par Gerrard, l’ancien joueur de Chelsea est complètement oublié par Cuellar et O’Shea et peut tranquillement ajuster Westwood… du bras. Sunderland tente de revenir immédiatement et s’expose aux contres. Sur l’un d’entre eux, Sturridge s’infiltre côté droit, ridiculise Colback et sert Suárez qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond. C’est sévère pour des Black Cats loin d’être ridicules, mais manquant cruellement de réalisme, à l’image du coup franc de Larsson s’écrasant sur la barre ou de la tentative de Gardner, magnifiquement sortie par Mignolet. Sur quatorze tirs tentés au cours de ce premier acte, les joueurs de Kevin Ball n’en ont cadrés qu’un.

Sunderland, réaction d'orgueil insuffisante

Le score est flatteur pour Liverpool, car dans le jeu, c’est Sunderland qui s’en sort le mieux. Alignés en 3-5-2, les Reds se font bouger au milieu de terrain. Les joueurs de couloir que sont José Enrique et Henderson ne participent que très peu au repli défensif, en particulier le second qui laisse énormément d’espace dans son dos. Le trio Touré-Škrtel-Sakho doit donc boucher les trous. Mais à force de couvrir les couloirs, les trois centraux laissent des espaces dans l’axe, offrant ainsi des positions de tir à leurs adversaires. Le Sud-Coréen Ki en profite pour tenter sa chance. Sa frappe est repoussée par Mignolet dans les pieds de Giaccherini qui exécute le portier belge. Le match est relancé et les Reds commencent à paniquer. Heureusement pour les hommes de Brendan Rodgers, les Black Cats piochent physiquement à partir de l’heure de jeu. Moses, Suárez et Sturridge ont même tour à tour l’occasion de rassurer leurs coéquipiers, mais leurs frappes sont hors cadre ou déviées par Westwood. Ce n’est que partie remise. Dans les dernières minutes, Sunderland se rue à l’attaque, mais n’a plus les jambes pour revenir en défense. Sturridge fait une nouvelle fois parler sa vitesse et son explosivité pour offrir à Suárez son premier doublé de la saison. Un doublé qui permet à Liverpool de revenir sur le podium à égalité avec Tottenham. De son côté, Sunderland est bon dernier. C’est Di Canio qui doit se marrer.

par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Montpellier, roi des nuls