Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Tottenham/Liverpool (0-0)

Liverpool prend un point rassurant

Très attendu pour sa première sur le banc des Reds, Jürgen Klopp a rendu une belle copie pour son premier match. Et si le score est resté nul et vierge, les supporters des Reds ont pu apercevoir les premières pierres de la construction de l'Allemand.

Modififié

Tottenham - Liverpool
(0-0)



On l'attendait depuis plus d'une semaine, et il a bien eu lieu. L' « effet Klopp » attendu par les médias et les supporters de Liverpool n'a pas mis bien longtemps à se faire sentir. Pressing intense, verticalité du jeu, alternance passes courtes - passes longues, cohérence du bloc défensif... Les éléments qui ont fait le charme et la particularité du Borussia Dortmund de ces dernières saisons ont été aperçus sur la pelouse de White Hart Lane. Et si les Reds n'ont pas réussi à prendre les trois points, on peut aussi constater que Klopp a déjà réussi à stopper l'hémorragie défensive, puisque cela faisait huit matchs que les Reds concédaient au moins un but. Bref, si la révolution ne se fera pas en deux journées, les supporters de Liverpool, au vu de ce match, peuvent avoir quelques motifs d'espoir pour l'avenir.

Gegenpressing à l'anglaise


Le coup d'envoi est donné sous la grisaille londonienne, mais dans un White Hart Lane décidé à chanter. Rapidement, on s'aperçoit que le pressing si cher à Klopp au Borussia Dortmund sera également de mise à Liverpool. Les Reds jouent ainsi très haut dans le camp adverse et se procurent deux corners dans les cinq premières minutes, qui ne donnent pourtant rien. Le troisième, néanmoins, fait passer un frisson dans les travées du stade. Ainsi, le ballon prolongé de la tête par Emre Can trouve le crâne d'Origi, dont la tête s'écrase sur la barre de Lloris, qui peut souffler. Le début de rencontre est décidément très compliqué pour les Spurs, qui doivent se résoudre à perdre Chadli, touché au pied, et remplacé par Njie après dix minutes. Ultra-dominateurs, les Reds manquent de se faire surprendre sur une mauvaise passe de Sakho, mais Mignolet est vigilant, et sort parfaitement dans les pieds d'Eriksen. Le rythme retombe quelque peu, et les duels se font alors plus intenses au milieu de terrain. Mais sur une passe mal assurée de Lallana vers l'arrière, Kane récupère le ballon et décale Njie, dont l'extérieur du pied est parfaitement détourné par Mignolet, auteur d'une belle parade. La réponse ne tarde pas, puisque Lloris doit sortir loin de ses cages pour intercepter un long ballon vers Origi. Chez eux, les Spurs ne souhaitent pas être la première victime de la Kloppmania, et Harry Kane, plutôt discret depuis le début de la rencontre, bute sur Mignolet, avant que la frappe d'Alli ne soit détournée par la défense. Et ce n'est pas terminé. Njie, lui aussi en grosse difficulté dans le jeu depuis son entrée, tente sa chance à l'entrée de la surface, mais son tir flirte avec la barre transversale. La fin de la première période est à l'avantage des Spurs, et Kane, puis Dembélé tentent leur chance dans les derniers instants, sans succès. L'arbitre renvoie alors les deux équipes aux vestiaires sur un score nul, et vierge.

Cohésion du bloc défensif


Les Spurs attaquent la seconde mi-temps comme ils avaient terminé la première, et Mignolet doit se montrer attentif au moment de capter un coup franc rentrant d'Eriksen. Pourtant, les hommes de Jürgen Klopp continuent de montrer des traces de leur métamorphose en développant un beau jeu de passes courtes et rapides, et Lucas Leiva tente sa chance à l'entrée de la surface, mais sa frappe est trop appuyée et facilement captée par Lloris. Le match est ouvert, et plaisant, et quelques secondes plus tard, c'est Walker, à l'autre bout du terrain, qui tente également sa chance de loin, mais voit lui aussi son tir facilement stoppé. Les Reds ne baissent pas en intensité, et après une récupération de balle, Lallana s'écroule dans la surface après un contact avec Alli. L'arbitre ne bronche pas. Le rythme retombe quelque peu après l'heure de jeu, même si certains, à l'image de Walker, tentent de faire la différence de loin, sans succès là encore. Les duels sont de plus en plus durs, et après un gros choc entre Milner et Rose, le latéral des Spurs reste à terre. L'arbitre ne siffle toujours pas. Dans la continuité de l'action, Origi se trouve seul à gauche de la surface, mais son tir est capté en deux temps par Lloris. Les deux équipes sentent qu'elles ont un beau coup à jouer dans les dernières minutes et après un superbe déboulé d'Eriksen côté gauche, Kane est trouvé dans l'axe. La frappe du héros des Spurs est parfaitement détournée par Mignolet, solide sur ses appuis. La réponse, comme depuis le début de la rencontre, ne se fait pas attendre longtemps, et Emre Can envoie un boulet de canon qui passe de peu à côté du cadre. Après un dernier coup franc de Moreno dans le mur, l'arbitre siffle, enfin, la fin de la rencontre. Au vu du match, Liverpool peut avoir quelques regrets. Déjà une première victoire en soi.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25