Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // AS Roma-Liverpool (4-2)

Liverpool rejoint le Real en finale

Douchée d'entrée par une erreur de Nainggolan, la Roma a ensuite dessiné sa victoire grâce à son Ninja, mais échoue finalement à un but de la prolongation. Victoire 4-2. Liverpool est qualifié en finale à la faveur de sa victoire 5-2 à l'aller. Mais les Reds devront apprendre à défendre d'ici la finale, le 26 mai prochain à Kiev face au Real Madrid.

Modififié

AS Roma 4-2 Liverpool

Buts : Milner (15e csc), Džeko (52e) et Nainggolan (86e et 90e+4 sp) pour la Roma // Mané (9e), Wijnaldum (25e) pour Liverpool

Le miracle de Rome n’a pas eu lieu. Pas une deuxième fois, du moins. Jamais, dans l’histoire de la C1, une équipe n’avait remonté un handicap de 5-2 encaissé à l’aller. Une semaine après son chef-d’œuvre inachevé à Anfield et à l'image de sa confrontation face à City au tour précédent, Liverpool a su marquer rapidement pour éteindre le volcan adverse. Pourtant, vu la manière dont Liverpool s’était liquéfié chez lui dans les dix dernières minutes du premier acte, les espoirs semblaient encore permis pour la Roma. Et au bout du compte, la Louve a réussi à planter quatre buts ce soir. Un de plus et on filait en prolongation. De ces demi-finales retour, Sven Ulreich restera comme le coupable de l’élimination du Bayern et on retiendra la passe ratée de Radja Nainggolan sous la pression de James Milner à l’origine de l’ouverture du score des Reds. Onze ans après, Liverpool va remettre son nom au programme d'une finale de Ligue des champions.

Deux erreurs romaines, deux buts

« Faire un copier coller du match contre Barcelone » , voilà le mot d’ordre du scénariste Eusebio Di Francesco. Pour cette Mission Impossible II, deux acteurs manquent au casting : Kevin Strootman et Diego Perotti – buteur sur penalty à l’aller – sont blessés. À la pointe de l’attaque, Edin Džeko se distingue d’entrée dans la surface. Histoire d’emballer un peu plus l’ambiance du Stadio Olimpico. Histoire, aussi, de montrer qu’il n’est pas là pour faire de la figuration comme au match aller. Mais la première prise est fatale aux Romains. Sous la pression de Milner, Nainggolan offre un contre en or à Liverpool. Firmino cadre parfaitement la défense en trois contre deux et sert Mané, qui règle la focale vers les ficelles. 1-0 pour Liverpool.


La Roma n’avait pas prévu ce scénario. Et pour cause, l’ouverture du score de Mané est tout simplement le premier but encaissé à domicile par les Giallorossi depuis le début de leur campagne européenne. Mais une péripétie impromptue va relancer l’intérêt de ce long-métrage. El Shaarawy remise dans la surface, Van Dijk dégage fort le ballon... qui rebondit sur la tête de Milner et repart dans l’autre sens, vers le but de Karius (1-1, 15e). Sacrée prise étant donné que la Roma terminera la première période sans le moindre tir cadré. Même pas ce coup franc de Pellegrini juste avant la pause, complètement dévissé, qui file presque vers le poteau de corner. Une séquence garantie sans effets spéciaux.

La Roma se réveille trop tard

Retour en arrière. Sur un corner, la défense de la Roma lève le bras comme un seul homme vers l’arbitre assistant. Wijnaldum vient de marquer de la tête, mais il n’y a aucune raison de signaler un hors-jeu : c’est Džeko, en voulant dégager, qui a offert une passe décisive au Néerlandais, titularisé en l’absence d’Oxlade-Chamberlain. À la pause, Liverpool profite de deux faux raccords pour mener 2-1.


Džeko redonne de l'espoir aux siens au retour des vestiaires d'un tir croisé. Dans la foulée, la Roma aurait pu obtenir un penalty après une main d'Alexander-Arnold dans la surface. Mais les minutes s'égrènent, et le caramel envoyé par Nainggolan dans la cage avec l'aide du poteau arrive trop tard (3-2, 86e). Et le Ninja en rajoute un quatrième sur penalty au bout du temps additionnel (4-2, 90e+4), mais l'arbitre siffle la fin du match dès le coup d'envoi. Les Reds filent en finale. Depuis le tournant des années 1950 et 1960, jamais Liverpool n'a passé plus de six années sans remporter de titre. Le dernier en date remonte à une Coupe de la Ligue en 2012. Jürgen Klopp a l'opportunité de rouvrir la salle des trophées par la plus belle des coupes, face au double tenant du titre, le Real Madrid : ce sera le 26 mai prochain à Kiev.


AS Roma (4-3-3) : Alisson - Florenzi, Manolas, Fazio, Kolarov - Pellegrini, De Rossi, Nainggolan - Schick, Džeko, El Shaarawy. Entraîneur : Eusebio Di Francesco.

Liverpool (4-3-3) : Karius - Alexander-Arnold, Lovren, Van Dijk, Robertson - Wijnaldum, Henderson, Milner - Salah, Firmino, Mané. Entraîneur : Jürgen Klopp.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    A la Roma les honneurs, à Liverpool la finale




    Dans cet article


    Hier à 18:15 Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 6 Hier à 17:45 Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 24 Hier à 17:00 La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 8
    Hier à 16:40 Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 16 Hier à 15:15 Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 Hier à 14:35 À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
    mardi 14 août La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 98 mardi 14 août La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 mardi 14 août River Plate devrait quitter El Monumental 14 mardi 14 août Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36