En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 10e journée
  3. // Liverpool/Newcastle (1-1)

Liverpool ne décolle pas

Dans le choc du ventre mou de cette 10e journée de Premier League, Liverpool et Newcastle se sont séparés sur un nul (1-1). Dans cette rencontre plutôt dominée par les Reds, Cabaye a ouvert le score avant que l'omniprésent Suárez ne lui réponde.

Modififié
Comme un symbole, Gerrard fête sa 600e cape avec Liverpool et c'est lui qui allume la première mèche. Une bonne vieille frappe des 30 mètres contrée qui atterrit dans les pieds de Sterling. Lequel se montre déjà très remuant. Quelques minutes plus tard, Suárez réclame une main de Coloccini dans la surface mais ce sont bien les parties génitales du sosie de Puyol qui ont repoussé le ballon. Après la bonne entame de Liverpool, Newcastle refait surface. Rodgers commence à s'agiter sur le banc, l'occasion de voir que le combo costard-cravate et K-Way avec fermetures éclairs bleues électriques ne lui sied guère. Les Magpies ont, eux, tendance à se faire aspirer, ce qui offre des boulevards pour les contre-attaques adverses. Pour un Luis Suárez toujours plus pressant notamment. Après un coup franc qui rase la lucarne, il tente une frappe difficile et bute sur Tim Krul (20e). Alan Pardew doit lui effectuer son premier remplacement. James Perch, qui ressemble à Theo Walcott la vitesse en moins, s'est blessé. Si Newcastle n'est absolument pas dangereux, les débats s'équilibrent peu à peu. Jusqu'aux derniers instants de la première période où Ben Arfa déboule et centre en l'air du droit. Au deuxième poteau, Yohan Cabaye contrôle de l'intérieur et enchaîne d'une magnifique reprise croisée dans la lucarne opposée (44e). Les Magpies rentrent aux vestiaires sur ce petit hold-up (0-1).

Suárez sonne la révolte


Les Reds reviennent sur la pelouse comme ils ont attaqué le match. Peu avant l'heure de jeu, Suárez oblige Tim Krul à un bon plongeon. C'est ensuite Nuri Şahin qui écrase trop sa frappe du gauche. Newcastle est acculé dans sa moitié de terrain mais les Magpies sont bien. Ils ont marqué sur leur seul tir cadré tandis que Liverpool galère. Après son malencontreux épisode avec Suárez, Coloccini contre cette fois une frappe de Gerrard avec le postérieur. Fauché par Simpson, l'excellent Sterling en profite pour lui mettre un petit coup de pied dans le feu de l'action. Finalement, c'est un retour aux basiques qui va permettre à Liverpool d'égaliser (67e). Sur une passe approximative de Jonas Gutiérrez, José Enrique effectue une ouverture de 60 mètres. Suárez s'emmène la balle dans la course de l'épaule, crochète Krul et marque dans le but vide (1-1). Sûrement l'effet Jonjo Shelvey, entré il y a quelques secondes. En fait non, sur un nouveau numéro de Suárez, Shelvey est magnifiquement servi en retrait mais il rate l'immanquable. Les vagues déferlent sur le but de Newcastle. À cinq minutes du terme, Coloccini est expulsé. En retard sur Suárez, l'Argentin arrive la semelle en avant. Il ne fait que l'effleurer mais comme on dit, c'est l'intention qui compte. Sur un dernier coup franc lointain pour Gerrard, Cissé dévie, Krul se fait peur mais la balle échoue sur la barre. M. Taylor siffle la fin du match (1-1). S'ils ont ouvert le score cet après-midi, les Magpies se contenteront du nul, eux qui ont été dominés. Douzième, Liverpool reste englué dans le ventre mou de cette Premier League.

Par Arnaud di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 11 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
il y a 11 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 30 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 21 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16
À lire ensuite
Lyon chante sous la pluie