Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2e journée
  3. // Liverpool/Southampton (2-1)

Liverpool gagne en rouge pâle

Lorsqu'on habite dans le Nord de l'Angleterre, on a l'habitude de revenir de vacances avec le visage rougi par le soleil. Mais l'été a été gris pour tout le monde cette année, et les Reds ont faire leur rentrée avec peu de couleurs contre Southampton (2-1). Il faut dire que tous les nouveaux élèves ne répondaient pas encore à l'appel.

Modififié
Liverpool - Southampton 2-1
Buts : Sterling 23', Sturridge 79' pour Liverpool / Clyne 56' pour Southampton

Le football est souvent bien cruel. Il y a quatre mois, le Liverpool FC allait être champion d'Angleterre pour la première fois depuis 1990, c'était certain. Les Reds étaient l'autre frisson de la scène européenne avec l'Atlético Madrid, et comptaient dans leur rang le joueur le plus dangereux du monde en la personne de Luis Suárez. Mais contrairement à l'Atlético, Liverpool s'est planté. Gerrard a glissé au milieu du terrain, City est passé devant à la photo finish, Suárez s'est tiré au Barça avant de mordre Chiellini, et le LFC est devenu le nouveau club lose du Big 5 anglais après la victoire d'Arsenal en Cup. Tristes, à reculons, les Scousers devaient donc tout recommencer à zéro ce dimanche contre Southampton.

Sterling serein, Lovren mystifié


Parmi les trois pépites que Liverpool a piquées aux Saints à l'intersaison grâce au pactole de la vente de Suárez, seul Dejan Lovren était aligné à côté de Škrtel, réduisant à peau de chagrin les espoirs de titularisation de Mamadou Sakho. Pas encore de Lallana, pas encore de Lambert, mais une défense remaniée tout de même avec Manquillo, prêté par l'Atlético, sur la droite, déjà bien adapté au football anglais si l'on en croit le cisaillement de Tadić qui lui a valu un carton jaune dès la 34e minute. Pas encore de Marković non plus, ni de Moreno, ni d'Emre Can. Le Liverpool qui s'ébat devant nous n'est qu'une ébauche de celui qui devrait évoluer cette saison, mais il n'a pas grand-chose à voir non plus avec celui de la saison dernière. Un hybride entre les frappes de vingt mètres de Sturridge et les ouvertures toujours plus dingues de Steven Gerrard.

Preuve que le capitaine liverpuldien est non seulement une pièce maîtresse du jeu de son équipe, mais aussi un bon exemple pour ses coéquipiers, ce n'est pas lui, mais Jordan Henderson qui se charge de délivrer une ouverture parfaite à Raheem Sterling à la 23e minute. Le jeune natif de Kingston, qui a encore franchi un palier cet été en étant titularisé deux fois en Coupe du monde, ouvre le score d'un plat du pied plein de sérénité. On croit alors le match plié. Liverpool ne brille pas, mais Southampton, dévalisé au mercato, semble n'avoir plus que Morgan Schneiderlin dans son effectif. Le Français a beau récupérer des ballons à tour de bras et balancer une frappe enroulée claquée par Mignolet, il ne peut pas tout faire. Il faut donc que ses coéquipiers se réveillent, et c'est ce qui va se passer. Une touche récupérée par Clyne à la 56e, une talonnade de Tadić dans la course du latéral droit qui égalise d'une praline au premier poteau : Lovren s'est fait mystifier, Sakho se remet à rêver.

Super Rickie fait son entrée


En attendant, les hommes de Brendan Rodgers semblent paumés sur le terrain. Cette équipe en transition se fait malmener sur son terrain par le huitième de la dernière saison de Premier League. Davis est à deux doigts de donner l'avantage à Southampton, mais le tir est trop mou, Tadić sert encore parfaitement Clyne qui, cette fois, échoue devant les tacles de Škrtel et Johnson. Même les tribunes d'Anfield se mettent à résonner d'un Oh when the Saints avant de saluer à l'unisson l'entrée de Rickie Lambert, ancien Saint devenu Scouser. L'entrée de Super Rickie est un électrochoc qui permet au vrai sauveur des Reds d'entrer en action.

Car si Suárez était le meilleur buteur, les réalisations de Sturridge étaient celles qui ont offert le plus de points à Liverpool la saison dernière. L'avant-centre prolonge une déviation de la tête de Sterling et remet son équipe en pole position jusqu'à la ligne d'arrivée. Encore une frappe de Schneiderlin qui tape la barre avant de rebondir juste devant la ligne, et les Reds franchissent la ligne d'arrivée en tête avec un petit capot d'avance. En attendant que le Liverpool new school se mette définitivement en place, ce sont donc les « anciens » qui ont su faire patienter les fans, difficilement, mais sûrement : Sturridge, Sterling, Henderson, Gerrard. Une équipe d'intérimaires plutôt solide.

Thomas Pitrel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17