Liverpool est-il le club le plus musical au monde ?

Mis à part Manchester United, aucun club ne semble avoir autant lié son histoire à celle de la musique que Liverpool. Voici donc cinq bonnes raisons de penser que les Reds sont l'équipe la plus mélomane du monde.

Modififié
788 16
  • Les Beatles ont rendu hommage à Matt Busby

    Ce n'est pas un secret, les supporters de Liverpool vouent un culte aux Beatles. Si l'inverse n'est pas forcément réciproque – on se souvient notamment de cette phrase de George Harrison : « Il y a trois clubs à Liverpool et je supporte l'autre  » -, les quatre garçons dans le vent ont tout de même rendu hommage à Matt Busby (ancien joueur de Liverpool et entraîneur de Manchester United au moment d'enregistrer la chanson) dans Dig It, un des rares titres où Paul, John, George et Ringo sont tous crédités. C'est très bref, mais c'est toujours mieux que rien.

    Youtube

  • Les joueurs ont enregistré un morceau de rap en 1988

    Aussi différents que soient les joueurs de Liverpool saison 1987/1988 – on parle tout de même d'une époque où l'Irlandais John Altridge côtoyait le charisme d'Alan Hansen -, leur histoire est étroitement liée. Nous sommes alors en avril 1988 et les Reds, qui s'apprêtent à jouer dans quelques semaines la finale de la FA Cup face à Wimbledon, décident d'enregistrer et de publier un morceau de rap. Écrite par le milieu de terrain Craig Johnston et les rappeurs Derek B et Mary Byker du crew Pop Will Eat Itsel, Anfiel Rap (Red Machine In Full Effect), qui est en fait une parodie des tubes hip-hop de l'époque (notamment de LL Cool J), se classera à la troisième place des hit-parades au Royaume-Uni. 26 ans plus tard, les Reds renouvelleront l'expérience en invitant le rappeur Jamie Broad à venir célébrer la participation du club à la demi-finale de la FA Cup sur un sample de Feel Me Flow de Naughty By Nature. On comprend tout de suite mieux pourquoi Dr.Dre, The Game ou encore Rihanna se sont déclarés tour à tour fans de Liverpool.

    Youtube

  • Ryan Babel est désormais directeur d'un label spécialisé dans le rap

    Peu technique mais à l'aise dans les petits espaces, maladroit devant le but mais très utile de par sa vitesse, athlétique mais assez fragile physiquement : Ryan Babel a toujours intrigué les spectateurs lors de son passage à Anfield Road. Mais c'est surtout sa reconversion qui fascine aujourd'hui. Depuis 2009, le Néerlandais est en effet l'heureux directeur de Space Trak Entertainement, une société polyvalente proposant des services aussi bien dans la musique et dans le sport que dans le secteur du divertissement. Une réussite puisque, dès 2009, Ryan Babel et ses collègues parviennent à faire signer le rappeur néerlandais Perry Mystique sur Universal et, en 2010, renouvellent l'expérience avec Chelcee Grimes. Lequel signe alors sur RCA/Sony Music.

  • John Barnes a interprété un titre aux côtés de New Order

    Autant la rivalité entre Manchester et Liverpool a toujours été très prononcée, que ce soit d'un point de vue footballistique ou musical, autant on ne pourra pas reprocher à John Barnes et aux membres de New Order de ne pas avoir tenté de réconcilier les deux villes. Après avoir posé sa voix sur The Anfield Rap (Red Machine In Full Effect), on retrouve en effet l'attaquant d'origine jamaïquaine sur le titre World In Motion que New Order compose pour encourager la sélection anglaise à la Coupe du monde 1990. Sans surprise, ce titre se classera en tête des charts durant plusieurs semaines en Angleterre.

    Youtube

  • You'll Never Walk Alone, tout simplement

    Composé à l'origine pour les besoins de la comédie musicale Carousel en 1945, You'll Never Walk Alone est depuis devenu un hymne inconditionnel du football, repris aussi bien par le Celtic que par Feyenoord et le FC Sankt Pauli. Mais à ce petit jeu, c'est Liverpool qui gagne (ou au moins se partage les points avec le Celtic), pour deux raisons. La première : c'est George Martin (célèbre producteur des Beatles) qui conseilla au groupe de Liverpool Gerry And The Pacemakers de reprendre cette chanson en 1963 et d'en faire l'hymne que l'on connaît aujourd'hui. La deuxième : ce sont bien les chants des supporters des Reds reprenant You'll Never Walk Alone que l'on entend dans l'intro et la conclusion de Fearless, le tube composé par Roger Waters pour le sixième album des Pink Floyd Meddle.

  • Bonus : Ian McCulluch est monté au créneau contre Tom Hicks

    Nous sommes en octobre 2010 et Liverpool va très mal. Le club vient de perdre un énième match contre Blackpool (2-0) et se retrouve en position de relégable. C'est alors que de nombreux supporters publient une vidéo pour protester contre Tom Hicks, co-actionnaire du club depuis 2007. Ce qu'ils veulent est très simple : qu'il revende ses parts. Et pour cela ils n'hésitent pas à faire appel à quelques figures célèbres de Liverpool, tels que Ian McCulloch, leader d'Echo & The Bunnymen, qui déclare alors que Tom Hicks est en train de « violer les fans de Liverpool  » . On attend de voir si Patrick Bruel fera pareil en cas de défaite du PSG contre Lens ce week-end.

    Par Maxime Delcourt
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Manchester City est aussi particulièrement lié à la musique anglaise. Jusqu'aux Stone Roses, la plupart des groupes ayant émergé à Manchester dans les années 70-80 supportaient City, et il y en a beaucoup, et pas des moindres. Après, les musiciens sont comme n'importe quel amateur de foot, ce sont des girouettes qui suivent la direction du vent. C'est pour ça que depuis l'arrivée de Fergie les musiciens sont plus volontiers supporters de United (à l'exception notable de Oasis). Ca en devient même ridicule puisque des musiciens sans lien avec le pays ou le football se retrouvent affublés du maillot de United pour des besoins de com (Snoop Dogg est assez coutumier du fait).

    Mais à l'époque où les musiciens mancuniens étaient vraiment supporters, c'était plus souvent City (Joy Division, The Fall, Chameleons, The Smiths, New Order, The Cult) et même le batteur des Stone Roses.
    Kurtis Mc Nulty Niveau : District
    Je pense sincérement que Lennon et Harrison n'en avaient rien à carré du ballon rond, je soupçonne Ringo d'étre fan d'un club londonien quant à MacCartney (cf une interview avec Suarez) il semble qu'il soit pour Everton.
    Par contre le "World in motion" est quand mème l'un des pires morceaux des New Order.
    La richesse musicale de Liverpool et Manchester est juste extraordinaire!
    Soulcialist Niveau : Loisir
    L'intro est un peu biaisée car il faudrait plutôt parler de la ville de Manchester en général et pas seulement United, car les groupes influents de la fin 80's supportent indifféremment les 2 clubs. Léger avantage à City comme tu le dis si bien.

    J'ai quand même l'impression qu'au niveau musical entre Manchester et Liverpool y'a pas match. Si Liverpool à les plus mythiques, Manchester à les plus passionnés.
    Claude le Gentil Niveau : CFA
    Note : 3
    La moins citée chanson " Fearless" des Pink Floyd ( meddle ), tout simplement.
    Jed mosly Niveau : CFA2
    Claude tu m'as devancé.
    leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
    John Barnes, ami intime de Dr Dre dans la vie, se défend plus que pas mal a cappella...
    (j'ai chopé la vidéo sur l'excellentissime webtv "THE REDMEN TV")
    http://www.youtube.com/watch?v=k73c5-XQbeU
    Difficile de faire mieux que le Celtic niveau musical quand même....
    jesse pinkman Niveau : Loisir
    y a aussi Paris avec la mythique chanson en mode zlatan, et le psg all stars "hymne du psg"

    http://www.youtube.com/watch?v=kXDvDm23Jn4
    Message posté par Spiroid
    Manchester City est aussi particulièrement lié à la musique anglaise. Jusqu'aux Stone Roses, la plupart des groupes ayant émergé à Manchester dans les années 70-80 supportaient City, et il y en a beaucoup, et pas des moindres. Après, les musiciens sont comme n'importe quel amateur de foot, ce sont des girouettes qui suivent la direction du vent. C'est pour ça que depuis l'arrivée de Fergie les musiciens sont plus volontiers supporters de United (à l'exception notable de Oasis). Ca en devient même ridicule puisque des musiciens sans lien avec le pays ou le football se retrouvent affublés du maillot de United pour des besoins de com (Snoop Dogg est assez coutumier du fait).

    Mais à l'époque où les musiciens mancuniens étaient vraiment supporters, c'était plus souvent City (Joy Division, The Fall, Chameleons, The Smiths, New Order, The Cult) et même le batteur des Stone Roses.


    ... Joy Division, New Order fans de foot ?!? Bonne blague !
    TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
    Message posté par Spiroid
    Manchester City est aussi particulièrement lié à la musique anglaise. Jusqu'aux Stone Roses, la plupart des groupes ayant émergé à Manchester dans les années 70-80 supportaient City, et il y en a beaucoup, et pas des moindres. Après, les musiciens sont comme n'importe quel amateur de foot, ce sont des girouettes qui suivent la direction du vent. C'est pour ça que depuis l'arrivée de Fergie les musiciens sont plus volontiers supporters de United (à l'exception notable de Oasis). Ca en devient même ridicule puisque des musiciens sans lien avec le pays ou le football se retrouvent affublés du maillot de United pour des besoins de com (Snoop Dogg est assez coutumier du fait).

    Mais à l'époque où les musiciens mancuniens étaient vraiment supporters, c'était plus souvent City (Joy Division, The Fall, Chameleons, The Smiths, New Order, The Cult) et même le batteur des Stone Roses.


    Il me semble que New Order, c'est plutôt United et par extension, Joy Division aussi.
    Sauf Ian Curtis qui était côté City.
    Message posté par dorcia


    ... Joy Division, New Order fans de foot ?!? Bonne blague !


    Ian Curtis supportait City, et Rob Gretton (manager de JD et NO, homme à tout faire du groupe et co-fondateur de la Haçienda) également. Peut-être pas supporters acharnés, mais ils l'étaient suffisamment pour qu'on en ait eu quelques échos.

    Les groupes entiers n'étaient pas fans de foot, mais souvent un ou plusieurs membres l'étaient. Chez Joy Division, Bernard Sumner était plus Red Devil par exemple, les deux autres n'ayant pas de préférences avouées. Chez les Smiths, c'était Marr et Joyce qui étaient City, Morrissey étant pus United même si ce n'était pas une passion vive. Chez les Stones Roses ils étaient tous Devils sauf le batteur... Bref, dans le Manchester des années 70-80, il n'y avait que le foot et la musique, donc rien de surprenant ni de choquant à voir des musiciens aimer le foot.
    Message posté par Spiroid

    Mais à l'époque où les musiciens mancuniens étaient vraiment supporters, c'était plus souvent City (Joy Division, The Fall, Chameleons, The Smiths, New Order, The Cult) et même le batteur des Stone Roses.

    The Cult de Manchester ?! Seul Duffy y est originaire.
    Quant aux Smiths, ils ne sont pas tous supporters de City. Johnny Marr supporte City effectivement mais Morrissey est un fan de United. Il a même écrit une chanson sur le désastre de Munich ("Munich air disaster 1958").
    Message posté par Spiroid

    Les groupes entiers n'étaient pas fans de foot, mais souvent un ou plusieurs membres l'étaient. Chez Joy Division, Bernard Sumner était plus Red Devil par exemple, les deux autres n'ayant pas de préférences avouées.

    Hooky est supporter de United. ;)
    Message posté par Spiroid


    Ian Curtis supportait City, et Rob Gretton (manager de JD et NO, homme à tout faire du groupe et co-fondateur de la Haçienda) également. Peut-être pas supporters acharnés, mais ils l'étaient suffisamment pour qu'on en ait eu quelques échos.

    Les groupes entiers n'étaient pas fans de foot, mais souvent un ou plusieurs membres l'étaient. Chez Joy Division, Bernard Sumner était plus Red Devil par exemple, les deux autres n'ayant pas de préférences avouées. Chez les Smiths, c'était Marr et Joyce qui étaient City, Morrissey étant pus United même si ce n'était pas une passion vive. Chez les Stones Roses ils étaient tous Devils sauf le batteur... Bref, dans le Manchester des années 70-80, il n'y avait que le foot et la musique, donc rien de surprenant ni de choquant à voir des musiciens aimer le foot.


    Relis les bios de P.Hook, B.Albrecht, ou "Touching from a distance" et tu verras leur "amour" du foot ! Aucun echo, un désintérêt flagrant, voire une haine des supporters de foot.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    788 16