1. //
  2. // Liverpool/Chelsea

Liverpool es-tu là ?

Anfield Road va terminer sa saison en beauté. Quoi de mieux que le -peut-être- futur champion d'Angleterre pour boucler le millésime 2010 ? Cependant l'opposition entre Blues et Reds revêt une importance capitale. Du résultat du match accouchera du nom du futur patron de la Premier League. Ou comment Liverpool peut rendre un fier service à son meilleur ennemi : Man U.

0 0
« Liverpool est un club fier, avec une grande histoire, et je suis sûr qu'ils voudront gagner ce match » . Wayne Rooney sait de quoi il parle, il a poussé ses premiers cris à Liverpool, du côté d'Everton pour être précis. Jamais Manchester United et Liverpool n'ont semblé aussi liés qu'en cette fin de saison. Aujourd'hui, au cœur de l'Angleterre, une partie de l'avenir des Mancuniens est entre les mains des Scousers. Faire une fleur à l'ennemi honni ? Pourquoi pas... En recevant Chelsea, les Reds vont clairement désigner le futur champion d'Angleterre. Un comble. Une victoire et la voie est ouverte aux hommes de Sir Alex Ferguson. La route d'un quatrième sacre consécutif et une 19ème couronne, record d'Angleterre. Juste devant les 18 de... Liverpool. Ça donne matière à réfléchir.

Vu comme ça, on se dit que les Reds vont laisser filer le match. D'autant qu'ils viennent de s'enquiller 120 minutes en Ligue Europa contre l'Atletico Madrid jeudi dernier. Une demi-finale retour gagnée mais finalement perdue sur un but assassin de Diego Forlan en prolongation (2-1). Un ancien de United, tiens tiens... Un match qui flingué le moral des Anglais comme l'a rappelé Benitez dans la presse : « Ça nous a vidés. Je pense que si nous avions gagné, l'adrénaline aurait pu nous porter contre Chelsea. A l'inverse, les joueurs sont non seulement dépités, mais aussi très fatigués. Notre boulot est de les préparer pour un autre gros match, mais ce ne sera pas facile » .

Pis, comment scalper Chelsea sans Fernando Torres, blessé jusqu'à la fin de la saison ? Jeudi, Javier Mascherano a joué latéral droit, preuve s'il en fallait, de la minceur de l'effectif de Benitez. Là, c'est certain, Liverpool va laisser Chelsea gagner. Sauf que non. Les Reds ont encore des atouts à faire valoir.
La Ligue des Champions tout d'abord. Avec cinq points de retard sur Tottenham, l'espoir est mince mais pas encore irréalisable. Bon, soyons clairs, il faudrait un miracle pour voir les Reds terminer quatrièmes, d'autant que Manchester City lorgne également sur le sésame. Quoi qu'il en soit, les Reds, actuellement septièmes, ne sont qualifiés pour rien. Il leur faut au moins terminer dans les six premiers pour se payer le luxe d'aller visiter le continent l'année prochaine. Aston Villa n'est qu'à deux points. Une victoire contre Chelsea enverrait la bande à Gerrard dans les places gagnantes. Un moindre mal après une saison galère.

La der' de Benitez à Anfiled ?

Mieux, Liverpool est hanté par une sale rumeur. Rafael Benitez, le Julien Dray local, serait sur le point de rallier Turin et sa vieille dame. Les dirigeants turinois se seraient même rendus en Angleterre pour rencontrer l'Ibère. Après six années de bons et loyaux services (près de 350 matches dirigés) et notamment une Ligue des Champions glanée en 2005, l'ancien technicien de Valence souhaiterait découvrir un nouveau pays. Inquiet du peu de moyens mis à sa disposition pour renforcer l'équipe anglaise et surtout effrayé par la dette du club (272 millions d'Euros), Benitez commence à saturer. D'ailleurs, Alberto Zaccheroni, l'actuel entraîneur de la Juve, lui a déjà donné des conseils dans la presse italienne. « Si Benitez veut un meneur devant la défense, Felipe Melo n'est pas le joueur idéal. En revanche, il est parfait pour ratisser les ballons » . Difficile d'être plus clair...

Forcément, Benitez aimerait terminer en beauté à Anfield Road (Liverpool se déplace à Hull City pour le compte de la dernière journée). Quoi de plus beau que de battre l'ogre londonien avant de tirer sa référence ? D'autant que pour la mettre à l'envers aux Blues, le Rafa en connaît un rayon. Outre la Premier League, les deux équipes se sont affrontées cinq fois de suite en Ligue des Champions depuis 2004. Entre matche dantesque (4-4 en 2009) et escroquerie (1-0 pour Liverpool en 2005 avec le but fantôme de Luis Garcia), les oppositions entre les deux clubs ont toujours laissé des traces. Une dernière représentation à Anfield contre Chelsea, ça a de la gueule pour un clap de fin. Peu importe le résultat d'aujourd'hui, les supporters locaux y trouveront leur compte. C'est bien le principal.

Liverpool/Chelsea, 14h30

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0