Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 32e journée
  3. // Liverpool/Newcastle (2-0)

Liverpool entretient son rêve européen

Battu lors des deux dernières journées par Arsenal et Manchester United, Liverpool a retrouvé quelques couleurs en s'imposant, à Anfield, face à une équipe de Newcastle dépourvue d'arguments (2-0). Si les Magpies s'enlisent dans les mauvais résultats avec une cinquième défaite d'affilée en Premier League, les Reds, eux, reviennent à quatre longueurs de la quatrième place.

Modififié

Liverpool - Newcastle
(2-0)

R. Sterling (8'), J. Allen (68') pour Liverpool


Vacillant, brinquebalant et sévèrement freiné dans ses ambitions lors des deux dernières journées de Premier League, Liverpool avait à cœur de retrouver de l'élan. En clôture de la 32e journée du championnat, les Reds l'ont fait et sans trembler contre une faible équipe de Newcastle (2-0), ce lundi soir. À vrai dire, les Magpies avaient toutes les caractéristiques du sparring-partner idéal pour se relancer, puisqu'ils n'ont plus gagné à Anfield depuis avril 1994, soit dix-neuf matchs. Privé de Gerrard, Sakho, Škrtel et Sturridge, Liverpool a récité sa partition sans fausse note, lui permettant ainsi de revenir à quatre points de Manchester City (4e au classement). À six journées de la fin, les Reds apparaissent moins fringants que leurs concurrents directs, mais ils ont, ce soir, ravivé l'espoir de participer à la Champions League l'an prochain. Et c'est sans doute là l'essentiel.

Sterling-Coutinho, The Two Men Show


Première indication et pas des moindres, Brendan Rodgers choisit, pour la première fois depuis décembre en championnat, d'évoluer avec une défense à quatre. Dans le 4-3-3 concocté, Lovren est aligné en l'absence de Sakho et Škrtel, de même pour la nouvelle promesse liverpuldienne, Jordan Ibe, qui effectue son retour après plusieurs semaines sur le flanc. Après une minute de silence en hommage aux vingt-six ans de la tragédie de Hillsborough, religieusement respectée par le peuple d'Anfield, les Reds frappent les premiers. Et d'entrée. À la réception sur le côté gauche d'une jolie transversale, Sterling casse les reins de Taylor et Obertan, avant d'enrouler son ballon, le mettant ainsi hors de portée de Tim Krul. À peine neuf minutes au chronomètre, et Liverpool est déjà mis sur orbite par sa pépite, très décriée ces dernières semaines pour ses sorties malvenues dans la presse.

Profitant de cette entame idéale, les coéquipiers du Captain Henderson vont peu à peu étreindre leurs adversaires. Plus vifs, plus incisifs, ils sont tout près de doubler la mise par l'intermédiaire de Moreno, lequel voit sa frappe détournée par Krul (13e). À la domination de Liverpool s'ajoute l'esthétisme de Coutinho. Très en verve ce soir, le magicien brésilien régale par son toucher de balle délicat et ses inspirations opportunes. Celui-ci se distingue notamment lors d'un festival personnel à la finalité toutefois moins heureuse (22e). Étouffés, amorphes comme depuis déjà quelques semaines, les Magpies ne proposent rien. Ou presque. Hormis une reprise sans conviction de Mehdi Abeid, le seul à essayer de se mettre en évidence est Ayoze Pérez. D'abord en poussant à la faute Lovren dans la surface, sans toutefois obtenir un penalty évident. Puis en décrochant un coup de tête non loin de surprendre Mignolet juste avant la mi-temps (45e).

Newcastle remobilisé, puis assommé


La pause fait un bien fou à Newcastle qui aborde le second acte avec un visage sensiblement différent. Plus conquérants, moins brouillons, les hommes de John Carver sonnent la révolte, Abeid en tête. À maintes reprises, l'international algérien profite des espaces laissés par la défense de Liverpool pour frapper. En vain. S'ils sont moins sereins derrière, les pensionnaires d'Anfield ne faiblissent pas aux avant-postes. Virevoltant, Sterling s'illustre par un incroyable raté (56e), pendant que Coutinho continue d'allumer des mèches cinq minutes plus tard. Dans une soirée qui semble pourtant promise aux artistes, c'est Joe Allen, fidèle soldat de Rodgers, qui va porter l'estocade. Au terme d'une action décousue dans la surface, le milieu de terrain claque un cachou imparable pour Krul (70e, 2-0). Puissant. Sans totalement se démobiliser ni réellement tenter le tout pour le tout, Newcastle voit les vingt dernières minutes défiler, et son capitaine Moussa Sissoko exclu pour une vilaine semelle à l'encontre de Lucas Leiva. Préférant se gausser de cette nouvelle prestation de leur équipe, les fans des Magpies entonnent à l'unisson ce chant, non sans ironie, en direction du public local : « You're nothing special, we lose every week » . Comme pour dire qu'il est trop tard et que les Reds ne possèdent pas les armes pour finir dans le Big Four ? Peut-être. Mais, ce soir, Liverpool a donné à Anfield de quoi y croire encore un peu.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



PUTACLIC! Figurez-vous qu’on peut marquer pendant la célébration de l’équipe adverse 18
il y a 5 heures Un joueur argentin accusé du meurtre d'un gardien passé par River Plate 12 il y a 5 heures Parme jouera bien en Serie A 25
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 13 Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 14