En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Liverpool en veut, Joe

Quatrième recrue de Liverpool, Joe Gómez cristallise l'agacement des supporters des Reds, qui ne cessent de réclamer des joueurs confirmés. Pourtant, le défenseur de 18 ans a tout l'air d'une bonne pioche.

Modififié
Il a un nom à être un boxeur réputé ou un gitan prêt à se clasher avec la terre entière par vidéos interposées. Pourtant, Joseph Dave Gómez, dit « Joe » , qui a fêté son dix-huitième anniversaire il y a tout juste un mois, vient de célébrer sa majorité en signant à Liverpool, en provenance de Charlton. Déjà le quatrième transfert conclu par Liverpool depuis l'ouverture du mercato, après les arrivées de Milner, Danny Ings ou encore Adam Bogdan, le gardien rouquin de Bolton. Un deal qui confirme la politique de recrutement initiée par le board depuis l'arrivée de Rodgers et la volonté de se tourner vers des cibles jeunes, accessibles, et à fort potentiel, avec la possibilité de réaliser une belle plus-value en cas de revente. Et si la saison dernière, la vente de Suárez et le retour de la Ligue des champions avaient permis d'attirer des espoirs très courtisés à l'époque - Moreno, Can ou encore Marković -, ce mercato semble pour l'instant suivre la même logique, tout en étant plutôt placé sous le signe du low-cost.

Préparer l'avenir sans penser au présent


Joe Gómez, comme bon nombre des derniers joueurs recrutés par les Reds, est donc logiquement présenté comme étant « one for the future » , à savoir une jeune pousse talentueuse, prête à éclore sous le maillot rouge, avant, peut-être, de partir voguer vers d'autres cieux plus cléments. Une promesse de plus, qui commence à agacer des supporters qui ne cessent de réclamer, depuis l'an passé, au moins un joueur confirmé par ligne, pouvant apporter une expérience qui a parfois cruellement fait défaut aux pensionnaires d'Anfield cette saison. Hormis l'arrivée de Milner, déjà pointée du doigt pour le salaire exorbitant dont il bénéficiera sur les bords de la Mersey, celle de Danny Ings avait soulevé les quolibets sur les réseaux sociaux, avec notamment un superbe « We said signings, not sign Ings » repris plus de 5000 fois sur Twitter. Dans ces conditions, difficile pour Joe Gómez d'arriver en odeur de sainteté, sans que les supporters ne le voient comme un énième Coates ou Tiago Ilori.

Itinéraire d'un surdoué


Pourtant, le natif de Catford, au sud-est de Londres, a quelques qualités à faire valoir. Surclassé avec les U18 de Charlton, son club formateur, alors qu'il n'a que 13 ans, Gómez montre rapidement des qualités physiques hors norme pour son jeune âge. Il faut dire que du haut de son mètre 88, le défenseur a tout d'un beau bébé. Régulièrement appelé dans toutes les catégories de jeunes en sélection anglaise, il est convoqué l'an passé pour disputer l'Euro U-17, que les Anglais remportent en battant les Pays-Bas, aux tirs au but, en finale. Lors de la compétition, c'est sa polyvalence qui lui permet de disputer chaque minute de chaque match, puisqu'il est titularisé au poste d'arrière droit, et bluffe les observateurs par sa maturité, au même titre que Ruben Neves, de Porto, ou de ses compatriotes Patrick Roberts et Dominic Solanke.


Titularisé à 16 reprises en Championship cette saison, pour 21 apparitions, le jeune espoir prouve encore une fois qu'il est à l'aise au moment de changer de poste puisqu'il dispute huit rencontres en défense centrale, onze à droite, et dépanne même deux fois au poste d'arrière gauche, avec brio. Des performances qui lui valent des comparaisons avec Rio Ferdinand et l'intérêt soutenu d'Arsenal ou de Tottenham, mais aussi du Borussia Dortmund, venu aux nouvelles en fin de saison. En attendant, Brendan Rodgers, qui a confirmé que Gómez ferait la préparation avec le groupe pro, a néanmoins laissé entendre que sa pépite pourrait s'aguerrir une saison de plus en Championship, en prêt. À Gómez de faire parler sa polyvalence pour s'imposer, et être ce petit rayon de soleil que les supporters attendent depuis si longtemps.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3