Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Liverpool-Villarreal (3-0)

Liverpool coule le sous-marin jaune

Grâce à un nouveau match retour de feu à Anfield, Liverpool renvoie Villarreal à la maison et aura droit de voir le Sanks Jakob Park. L'Europe peut remercier les Reds, grâce à qui une deuxième finale 100% espagnole n'aura pas lieu.

Modififié

Liverpool 3-0 Villarreal

Buts : Soriano (7e CSC), Sturridge (63e), Lallana (81e)

« C'est le moment que tout Liverpool attend. » Jürgen Klopp aurait pu minimiser l'enjeu, se dissimuler, resté planqué dans sa tranchée, mais il n'est pas de cette trempe. Par cette déclaration d'avant-match, il assumait toute la pression de l'instant et s'apprêtait à offrir à Liverpool ce fameux « moment » . Ce moment, il arrive quand Anfield offre un You'll never walk alone grandiose et assourdissant, spécialement destiné aux 96 victimes de la bousculade d'Hillsborough. Ce moment, il arrive à la 5e minute, quand Mignolet sort sa première parade et annonce qu'il faudra compter sur lui ce jeudi soir. Il arrive deux minutes plus tard, quand Soriano craque dans sa surface et marque contre son camp. Puis quand les joueurs de Villarreal, excédés par l'intensité, sortent de leur match pour s'en prendre à l'arbitre. Il est là quand les Reds continuent de s'acharner dès le début de la deuxième mi-temps. Ce moment, il est définitivement là quand Sturridge double la mise et laisse exploser sa joie devant un public aux anges. Et il atteint son paroxysme quand, dans le sprint final, Lallana met le troisième au fond et tue le suspense une bonne fois pour toutes.

Opération marquer vite


Qu'il est loin, le sous-marin jaune mou et plat des Beatles. Sur la pelouse d'Anfield, celui de Villarreal subit d'entrée de jeu le rythme de folie des Reds qui ont décidé de prendre le taureau par les cornes de suite. Logique, quand on est tout de rouge vêtu. Mais Villarreal n'a pas fait le déplacement pour verrouiller le match en s'asseyant sur son 1-0 obtenu à l'aller. Les frappes de Mario Gaspar, puis Dos Santos sont là pour faire flipper Liverpool, mais ce sont les gars de Klopp qui sont récompensés le plus vite, et la pression mise devant le but d'Areola conduit Soriano à planter contre son camp en moins de dix minutes de jeu. Deux jours après avoir vu l'exploit de l'Atlético, Liverpool sait que la chance sourit aux morts de faim, et maintient son pressing étouffant. Captain Milner envoie Lallana à deux doigts du but peu de temps après, et Villarreal se retrouve dans la position de celui qui envoie des smileys « gouttes de sueur » en rafale. Un temps fort qui laisse place à une deuxième partie de mi-temps un peu plus équilibrée, même si les coups de boutoir réguliers des Liverpuldiens empêchent tout relâchement chez les Espagnols. Les contacts sont chauds, les duels sont rudes, et les nerfs de toute évidence à fleur de peau. L'arbitre reçoit même quelques remontrances de la part des Jaunes, et répond en balançant des cartons de la même couleur à Victor Ruiz, Nathaniel Clyne, puis Soldado. Dernières animations avant la frappe trop tiède de Bakambu, captée par Mignolet à la seconde où l'arbitre sonne le gong de ce premier round.

Les Reds se déroulent le tapis rouge


Un sous-marin qui fuit, c'est fâcheux. Villarreal revient donc en ayant serré quelques vis. Le souci, c'est que les fous d'en face en ont encore sous le pied, et Areola est sollicité trois fois entre la 45e et la 50e minute. Le premier ajustement arrive à l'heure de jeu pour Villarreal, et Trigueros est appelé à la rescousse à la place de Tomàs Pina. Pas de quoi attendrir les Reds et surtout pas Sturridge, tout heureux d'être de retour à la pointe de l'attaque de Liverpool, et qui inscrit le but du 2-0 quelques minutes plus tard. Daniel est chanceux, profite d'une frappe détournée qui lui finit dans les pieds, puis d'un poteau rentrant. Et alors ? Anfield est en feu. Les Espagnols semblent n'avoir que Bakambu pour mener la révolte, mais ses rares tentatives dans la surface de Mignolet sont de vains raids solitaires. Et tant qu'à se compliquer la vie, Villarreal perd son défenseur Victor Ruiz qui prend un deuxième carton jaune un peu bêtement, et termine les vingt dernières minutes à dix. Forcément, Areola continue de se faire fusiller, mais Villarreal est mal servi et aurait clairement pu obtenir un penalty sur une poussette. Sans pitié, Lallana profite d'un cafouillage pour crucifier ses ennemis du soir et mettre le but du 3-0. Les dernières parades d'Areola en toute fin de match ne servent qu'à éviter le quatrième. Trois semaines après la folie face à Dortmund, Liverpool casse à nouveau du jaune à Anfield et s'élève en finale de Coupe d'Europe le jour de l'Ascension, l'élévation de Jésus au ciel. Comme Klopp l'avait prophétisé : « C'est le moment que tout Liverpool attend. »


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 10
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6