Liverpool attend son retour

Alors que la Premier League revient le 16 août, Liverpool tâchera de surfer sur la très intéressante saison passée. Entre un mercato fou, avec une petite dizaine de recrues, et le retour de la Ligue des champions, tout laisserait croire que les Reds aient enfin réalisé leur grand come-back sur le plan européen.

31 32
« C'est le cœur lourd que je quitte Liverpool pour une nouvelle vie, un nouveau défi en Espagne. Je souhaite à Brendan Rodgers et à l'équipe le meilleur pour l'avenir. Le club est entre de bonnes mains et je suis sûr qu'il connaîtra de nouveaux succès la saison prochaine. Je suis fier d'avoir aidé Liverpool à retrouver les sommets en Premier League et surtout à revenir en Ligue des champions. Merci encore pour les grands moments et les souvenirs. You'll never walk alone. » Le 11 juillet dernier, Luis Suárez adressait ses derniers mots aux supporters de Liverpool. Un départ qui laisse un club en deuil, un club qui ne cesse de se reconstruire chaque saison depuis le départ de Rafa Benítez en 2010. Seulement, il semblerait qu'à l'aube d'un nouvel exercice, les Reds aient enfin trouvé la stabilité tant recherchée. Un salut que le quintuple champion d'Europe doit en grande partie à un homme : Brendan Rodgers. Débarqué durant l'été 2012 sur les bords de la Mersey, le coach nord-irlandais a redressé les Scousers, jusqu'à en faire une équipe louée pour son spectacle (aucun 0-0 la saison passée en championnat, près de 3 buts inscrits par match en moyenne) et capable de jouer les premiers rôles. Pour Gérard Houllier - qui a entraîné Liverpool de 1998 à 2004, réalisant notamment un quintuplé en 2001 -, c'est d'ailleurs son accomplissement le plus important : « La plus grande réussite de Rodgers est d'avoir réussi à redonner à Liverpool le goût de la gagne. Il a ramené de l'ambition au sein du club. »

« La tradition de Liverpool est d'avoir du "silverware" »


Ainsi, l'objectif principal d'une écurie telle que Liverpool sera - et a toujours été – de gagner des trophées. Le technicien français, aujourd'hui directeur technique des New York Red Bulls, en sait quelque chose : « Le rêve de Rodgers, c'est surtout de gagner un titre l'an prochain. Un jour, j'ai demandé aux dirigeants du club ce qu'ils attendaient exactement. Ils m'ont répondu que la tradition ici était d'avoir du "silverware", c'est-à-dire de gagner des trophées qui ramènent de l'argent. » Car la machine à coupes de Liverpool, si chère à Bob Paysley ou même Rafael Benítez plus récemment, est enraillée depuis 2012 et une maigre Carling Cup, soulevée difficilement face à Cardiff… Rien que de ce point de vue-là, le pari des dirigeants liverpudliens est remporté : après une première saison tout en rodages, les joueurs d'Anfield sont passés à une glissade près d'un exploit national.

Pourtant, l'ancien assistant de José Mourinho n'a pas simplement guidé les Reds vers un futur prometteur. Il les a aussi rapprochés d'un passé glorieux. « Brendan a su recréer ce qui était important à l'époque de Bill Shankly, indique Camélia Abdennbi, porte-parole de la filière française des fans de Liverpool. Il appelait ça la "Sainte Trinité", à savoir le lien sacré entre le manager, les joueurs et les supporters. Et ça se ressent dans les résultats. » À l'heure des starlettes, où le lien entre le club et les fans n'en finit plus de s'alanguir, l'entraîneur de 41 ans préfère prendre du temps pour les supporters et se rapprocher des communautés. « C'est son côté nord-irlandais, avoue Camélia Abdennbi. Il s'est fondu dans l'esprit de la ville. Par exemple, il a fait beaucoup pour que "King" Kenny Dalglish reprenne son poste d'ambassadeur, en y ajoutant Robbie Fowler et d'autres légendes du club… C'est fantastique pour nous supporters. »

Cinq années de disette


Depuis son arrivée à Anfield il y a deux ans, Brendan Rodgers ne cesse de raisonner sur le long terme. Deux années qui auront laissé près 100 millions d'euros de pertes (sans compter les investissements réalisés durant cet été, bien que la plupart seront amortis par la vente de Suárez). Si le club ne veut pas être sanctionné par les instances européennes du fair-play financier, il devra obligatoirement réitérer au minimum un exercice aussi prolifique que celui qui vient de s'écouler. Mais fatalement, comment ne pas être ambitieux après les impressions laissées par les Reds version 2013-2014 ? Même sans son Pistolero (seul départ conséquent du mercato), il faudra compter sur une grosse saison de Liverpool. D'une part, depuis quelques semaines, les dirigeants enchaînent les recrues. Aucun grand nom, mais de la jeunesse qui saura répondre aux attentes de l'ancien coach de Swansea. « Il a pris des joueurs que l'on connaît moins. Mais ce sont des joueurs intéressants, assure Gérard Houllier. Je me suis renseigné, ce sont vraiment de très bons joueurs, chacun dans leur secteur. »

Ensuite, les coéquipiers de Mamadou Sakho s'appuieront sur un collectif fort, pierre angulaire de la philosophie prônée par les Reds. « L'équipe d'abord joue bien, et elle gagne. À Liverpool, on aime bien avoir une bonne performance et un résultat avec, poursuit celui qui a lancé Steven Gerrard dans le grand bain. C'est propre derrière, ça joue vite à une ou deux touches de balles le plus souvent. C'est un groupe qui n'a pas de trou. Ils vont faire une bonne saison, et je ne serais pas étonné qu'ils fassent un bon parcours en Champions League. » La coupe aux grandes oreilles justement, voilà environ 5 piges que les bonhommes rouges ne l'ont pas aperçue, de près ou de loin. Qualifiés directement pour la phase de poules, Rodgers et ses disciples seront très certainement reversés dans le chapeau 3, voire 4. Pas de quoi effrayer nos amis habitués aux chants du kop : « L'autre force de Liverpool, c'est le stade. Anfield a l'habitude des matchs de Ligue des champions, ponctue notre supportrice. Ce sont des moments magiques. Le club doit s'appuyer là-dessus, même si la plupart des joueurs ne l'ont jamais disputée. » Avec potentiellement un groupe Real Madrid / Paris Saint-Germain / Liverpool / AS Roma, il y aurait de quoi trembler, pourtant.

Par Eddy Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Mouais.

La perte de Suarez va être difficile à combler sur toute une saison, et en jouant d'autant plus sur tous les tableaux.
Quant bien même les joueurs recrutés sont de futurs cracks.
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Liverpool, c'est le football que l'on aime, c'est le public que l'on aime,
Good luck!
Note : 2
Sans Suarez qui a marqué un tiers de leurs buts la saison passée, ça va pas être pareil. Ils peuvent viser le top 4 sans pb mais le titre me parait plus compliqué.
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par toof11
Sans Suarez qui a marqué un tiers de leurs buts la saison passée, ça va pas être pareil. Ils peuvent viser le top 4 sans pb mais le titre me parait plus compliqué.


Franchement c'est à voir: Pool avait une énorme marge de progression sur la défense l'an passé.

Ils ont également un bien meilleur banc pour faire basculer les matchs, même si la LDC va leur pomper de l'énergie.
nasser aimkelesfill
Je me rappelle avoir mis chelsea dans mes favoris mais en y regardant de plus près le recrutement de chelsea reste a voir. Fabregas n'a plus convaincu depuis son depart au barça (ou il a été trimballé entre faux 9 et milieux), felipe luis et diego costa qu'en est il de jouer dans un autre contexte que l'atletico il faudra voir. Diego costa me semble physiquement cramé. Et puis drogba est plus proche de la fin.

Dans ce cas la je vois bien liverpool qui me semble avoir plus de banc que l an dernier et city en favori. City je pense a intrinsequement l effectif le plus complet. Man utd aura l'avantage de ne pas jouer de coupe d europe mais le recrutement me semble pour l instant toujours insuffisant. La vraie inconnu reste arsenal a mes yeix.
Felipão Coutinho Niveau : District
A liverpool le projet est en marche et le depart de Suarez ne freinera en aucun cas la progression collective. Tout ce qui manquait a liverpool la saison passé a savoir la profondeur de banc a étè fait pendant l'intersaison, et le meilleure reste a venir!
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 1
Pool peut réaliser une superbe saison si les mecs régalent avec la même ferveur et la même créativité que face à Dortmund. Manquillo, lovren et can semblent parfaitement intégrés et voir lovren diriger en patron la défense face à dortmund laisse augurer de belles choses.

Faut tourner la page suarez pour de bon, la nature a horreur du vide et mécaniquement l'absence de suarez va permettre à certains comme sterling, coutinho, henderson de grandir en prenant davantage de responsabilités.

Un dernier souhait, si rodgers pouvait choper un p'tit attaquant de bon calibre, ce serait bonnard..
PhoenixLite Niveau : Loisir
Une pensée au passage pour Sakho qui va encore finir sur le banc derrière Lovren et Skrtel.
Article très intéressant.

A noter que pour la LDC, Liverpool est 32 ème au classement de l'UEFA, autrement dit c'est 3 ème chapeau (en regardant vite fait, ça peut être 4ème). Ce qui signifie: Groupe de la MORT. Le retour sur la scène européenne ne sera pas des plus facile... (*)



(*) et si on y regarde c'est aussi le cas de l'AS Roma, qui est 55 ème, ces revenants peuvent faire de sacrés groupes (un groupe Real/Dortmund/Liverpool/As Rome est possible)...
Message posté par toof11
Sans Suarez qui a marqué un tiers de leurs buts la saison passée, ça va pas être pareil. Ils peuvent viser le top 4 sans pb mais le titre me parait plus compliqué.


Sans vouloir lui manqué de respect à Luis Suarez, il a marqué des quadruplés et des triplés contre Norwich et Stoke City, donc ça va on devrait pouvoir s'en passer, d'autant que durant sa suspension on a gagné tous nos matchs ou presque, donc faut arrêter avec "sans Luis Suarez". Avec ou sans lui on est une équipe très forte, on a renforcé notre collectif, en théorie on devrait faire une saison aussi bonne que la saison dernière. Et maintenant que Sakho n'a plus l'air d'être un titulaire en puissance, je suis d'autant plus rassuré.
Il se dit qu'Eto'o le revanchard serait en passe de signer, son expérience ne serait pas de trop.
JuanValdez Niveau : DHR
Une question: je n'ai pas souvenir d'une équipe qui recrute autant à l'intersaison (10 recrues ou plus) et qui ait bien marché la saison suivante. Est-ce que quelqu'un a un exemple?
ça me parait beaucoup non? Même si leur banc avait besoin d'être étoffé en vue de la coupe d'Europe, il m'aurait paru judicieux de recruter moins (question d'équilibre et de gestion de temps de jeu pour chacun) et d'avoir un crack confirmé dans le lot.
Juste Suarez n'a pas été réellement décisif dans les gros matchs, pas de buts contre les cadors, et les matchs où Sturridge était en forme ont été gagnés, c'est lui le plus important, le jeu est collectif et il est le finisseur parfait. Suarez a beaucoup croqué notamment contre Palace. Le banc était le plus important, maintenant c'est fait, la plupart sont des cracks quasi confirmé. Emre Can je m'y attendais pas mais au vu de ses matchs il est plus que bon, nouveau ballack ou Gerrard, il est monstrueux, offensif et rigoureux à la récupération, complément parfait de Henderson avec autant de verticalité.
Au niveau de la somme investie, Liverpool avait 80M avant la vente de Suarez, après ça fait 160M, pour 115M investis, donc de quoi recruter un crack, Reus Cavani ou autre, un milieu def ferait pas de mal mais Lucas a l'air en jambe, mais surtout le trio Allen-Can-Henderson est monstrueux, Allen a fini par s'adapter et il dégomme, vraiment. Les jeunes sont des valeurs quasi sures. Ceux qui veulent casser Lovren vous n'avez pas vu sa saison à Southampton, monstrueux,Lovren Sakho c'est super bon.
Y en a qui vont être étonnés cette saison, surtout que tous les postes sont doublés, tous les postes ont des bons joueurs, quasi au niveau des titulaires en remplaçants donc gare à eux, surtout quand je vois les matchs de City, Arsenal qui a juste fait parler la poudre du marchand de sable et Chelsea qui a surpayé aucune valeur sure, des méformes, ou des datés.
Bonjour les gars !

Juste pour prévenir ceux que ça intéresse (je poste très rarement mais je suis un inconditionnel de Sofoot), il y a un livre, qui va paraître en août / septembre 2014 (Payot - Rivages), sur la vie de Bill Shankly. Notamment sur son long passage à Liverpool (et son amour pour le club), comment il remonte l'équipe en Premier League, comment il gagne des titres et en fait l'institution que nous connaissons aujourd'hui.
Je ne suis pas un supporter de Liverpool mais ce livre m'a vraiment plu, super intéressant. Ce mec était vraiment un Dieu pour les supporters, et en fait Bob Paisley a eu beaucoup de mal à se détacher de l'emprise de Shankly (à confirmer hein je n'ai lu que ce livre sur le sujet...). Un peu dans le Style d'un Fergie à Man U en ce moment je trouve.

Seul point "négatif", le style de l'écriture est très bizarre ! Il faut s'accrocher un peu, beaucoup de répétition pour accentuer certaines actions / décisions.

Bref... J'ai eu de la chance de le lire un peu en avance et je vous le conseille grandement si le foot vous intéresse et surtout si vous êtes un Supp de Liverpool !

Bises !
Il est très possible et j'espère sincèrement que les Reds tomberont dans le groupe de la mort en LDC, histoire de voir leur niveau réel face à de gros clubs et que les joueurs goutent au top niveau. Car évidement cette campagne européenne sera juste là pour aguerrir les jeunes et connaitre le niveau réel de Liverpool, absolument pas pour viser un top 4 dès cette année.
Donc autant sortir en poule en ayant fait 6 matchs contre le gratin européen que finir en demi finale en ne jouant que des équipes de 3eme zone.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Quelqu'un peut me parler des profils de Rickie Lambert et Lallana ? Je ne connais pas vraiment.
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Celui qui a fait la différence dans les grands matchs (contre le Top 5), c'est Sturridge, pas Suarez. Je sens que cette saison l'anglais va faire trembler les filets plus que 30 fois... A suivre.
J'espère que Liverpool fera une bonne saison. Je préfèrerais les voir dans le top 4 que Chelsea ou Man City et vu le mercato tout moisi de Man United ils ont toutes leurs chances de s'installer en haut du tableau.

Pas convaincu pour Can. Il est trop tendre, et Gerrard va jouer de moins en moins. Jtrouve que le club a manqué d'ambition sur ce poste. Henderson - Can, ça manque d'expérience et de solidité.
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Note : 4
Suarez contre le top 5 :
-Passes déc pour Sterling aller-retour contre City
-Passe déc contre Arsenal
-2 buts contre Everton (aller-retour)
-"Passe déc" contre Chelsea (aller)
Sans oublier les espaces crées pour Sturridge, Sterling ect ...
De plus, Sturridge a raté les matchs contre City et Chelsea donc dire que Suarez a quasiment rien fait contre le top 5, c'est un peu abusé.
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par JuanValdez
Une question: je n'ai pas souvenir d'une équipe qui recrute autant à l'intersaison (10 recrues ou plus) et qui ait bien marché la saison suivante. Est-ce que quelqu'un a un exemple?
ça me parait beaucoup non? Même si leur banc avait besoin d'être étoffé en vue de la coupe d'Europe, il m'aurait paru judicieux de recruter moins (question d'équilibre et de gestion de temps de jeu pour chacun) et d'avoir un crack confirmé dans le lot.


Monaco l'an passé peut-être? Sinon je vois pas.

Après l'équipe type est pas chamboulée: il y a beaucoup de jeunes joueurs qui vont pouvoir s'adapter petit à petit à l'équipe. Je pense que ça peut bien fonctionner!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
31 32