1. //
  2. // 8es
  3. // Liverpool-Manchester United (2-0)

Liverpool aligne Manchester

C'était le sommet que tout le monde attendait. Porté par un grand Lallana et un cœur de fer, Liverpool a remporté la première manche d'un huitième de finale brûlant (2-0). Le tout malgré un énorme De Gea et face à un United sans saveur. La série infernale est brisée.

Modififié
1k 84

Liverpool FC 2-0 Manchester United

Buts : Sturridge (20e, s.p.) et Firmino (73e) pour Liverpool

Et soudain, le nuage. Une vapeur rouge, étouffante, qui embrase le cœur d'Anfield. Il ne reste qu'un quart d'heure à jouer. Dans le coin, en bas, Roberto Firmino commence à danser avec son pote Philippe Coutinho. Le premier vient de faire chavirer Liverpool et de faire tomber Manchester United pour la seconde fois de la soirée. Sur une erreur de Carrick, à travers les mains de De Gea. Comme une évidence après le rendu d'une copie parfaite. Face à un Manchester United sans folie, les Reds ont fait la moitié du chemin dans ce huitième de finale de Ligue Europa (2-0). Le retour à Old Trafford la semaine prochaine devra être bouillant pour inverser le cours de l'histoire.

Le shot de Daniel, la tournée de David


C'est le grand soir. Une soirée où tout peut être oublié. Une nuit où une saison peut être sauvée. Un sommet où la raison n'a plus de place et où l'amour de la haine est une histoire d'hommes. Jamais dans l'histoire de la Coupe d'Europe, Liverpool et Manchester United ne s'étaient affrontés. Ils se connaissent par cœur, ils se détestent depuis toujours. Cette saison, les Reds ont chuté deux fois face à leur ennemi intime, et Jürgen Klopp l'a affirmé avant la rencontre : il a un compte à régler avec United. Pour écrire l'histoire, une partie de son histoire à Anfield. Au cœur d'un peuple qui a offert ce soir l'un des plus beaux You'll Never Walk Alone jamais entonné. Alors l'Allemand a choisi ses soldats dans un 4-3-3 retrouvé après une victoire difficile à Crystal Palace dimanche dernier (2-1). Milner malade, le cœur est animé par Can, Henderson et Adam Lallana. Devant, Daniel Sturridge revient, Coutinho aussi. Les couteaux sont acérés. Louis van Gaal, lui, décide d'articuler son jeu autour de Fellaini et Schneiderlin à la récupération derrière un Mata capitaine, Depay placé côté droit pour pallier la suspension de Jesse Lingard, et le gosse Marcus Rashford. L'histoire est en place.

Mais elle semble se répéter. Comme en janvier dernier, Liverpool attaque la rencontre avec le contrôle du ballon malgré une première alerte venue de la cuisse de Rashford. La bataille est hachée, concentrée au cœur du jeu avec un quadrillage défensif sérieux de la part de United. Jusqu'à une pointe de Clyne dans la défense mancunienne, bien lancé par Firmino. Depay est trop juste et déséquilibre le latéral anglais. Sanction immédiate : Sturridge peut lancer la rencontre et ajuste parfaitement De Gea (19e, 1-0). Première éruption. Anfield est brûlant, Liverpool enfin entreprenant, alors que le milieu mancunien lâche ses premiers espaces. Au point d'offrir un second frisson à Coutinho qui bute sur un De Gea miracle. De l'autre côté, Sakho, lui, est scandé, alors que la maîtrise des Reds est totale. La faute à des seconds ballons dévorés et à des pertes de balles trop rapides chez les hommes de Van Gaal. Faute aussi à des erreurs de jugement, Smalling ratant sa tête plongeante et laissant De Gea sauver de nouveau les siens devant Sturridge. Manchester United manque d'idées et se montre incapable d'inquiéter Mignolet si ce n'est sur un coup franc foiré de Depay ou un pétard sans danger de Rojo. De son côté, De Gea lâche un nouveau réflexe devant Lallana, alors que les supporters de United dérapent avec des « The Sun was right, you murderers » ou « Sit down if your murderers » dont on préfère laisser la VO pour ne pas salir davantage la mémoire de Hillsborough.

Firmino'n fire


Louis van Gaal est pris à son propre jeu et veut reprendre le contrôle du ballon en lançant Carrick à la pause à la place de Rashford. L'organisation de United est plus équilibrée, les possibilités s'ouvrent enfin, Schneiderlin alerte enfin Mignolet, alors que Coutinho fait de nouveau briller De Gea. La logique tactique est revenue entre Manchester qui tient le ballon et Liverpool qui attend pour piquer en contre dans un style dont Klopp raffole. Reste que le coach allemand commence à serrer les dents sur son banc, voyant Fellaini prendre de plus en plus de place sur son milieu et ses joueurs subir. Lui veut vivre et faire vivre, alors Firmino relance le spectacle, décale Clyne qui allume de loin un De Gea toujours présent. Liverpool a réamorcé son pressing, et Henderson rate le break à vingt minutes de la fin. L'intensité est remontée d'un cran, Lallana assure le spectacle, et United est placé de nouveau sous assistance respiratoire. Au point de craquer une seconde fois sur une mauvaise relance de Carrick. Firmino est sur un plateau et fait tomber De Gea à terre (73e, 2-0). Anfield se pare d'un nuage rouge vif, chante plus que jamais. Schweinsteiger est lancé pour la première fois depuis le 9 janvier, mais rien n'y fait malgré une tête de Fellaini qui caresse le poteau de Mignolet. United est battu, partout, et devra s'arracher la semaine prochaine à Old Trafford pour rêver des notes de la Ligue des champions la semaine prochaine. L'espoir est à ce prix.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Maxime Brigand
  • Modifié

    Dans cet article

    read my mind Niveau : National
    Match trés sympa , une ambiance de feu des liverpooliens volontaires et dynamiques avec une mention pour lallana(francis) intenable.

    En face une équipe fifa pathétique , sans âme ni fonds de jeu.

    A defaut d'idées et de résultats à force de creuser van(france)gaal va trouver du pétrole.
    Note : 1
    Bien content de la victoire des Reds face à un MU pathétique.

    Les Mancuniens se sont fait bouffer, c'en était presque gênant.
    Note : 1
    Très bon match dans l'ensemble. La finition est toujours pas suffisante, mais le score est satisfaisant quand même. Firmino énorme encore une fois ce joueur est génial !

    La défense excellente ça fait plaisir, le milieu moyen, mais Lallana et Firmino ont été au dessus ce soir.

    Man U pas grand chose à dire, pas mal techniquement mais complètement stérile, et mangé par le pressing.

    Bref ça fait du bien, le match retour s'annonce énorme on a juste à faire un match ambitieux et tout faire pour marquer, un but à l'extérieur et c'est bon.
    Note : 1
    Quelle déprime, cette équipe mais quelle déprime!
    De la merde, mis à part Blind et De Gea.
    Mention spéciale à Schneid, Mata et Martial qui file du très mauvais coton.
    Mais la palme d'or, c'est bien sûr, notre ami Rojo.
    Le mec, il se la ramène en plus, il te fait des intérieurs du pied direct chez les adversaires et il continue.
    Dégage Van Gaal, dégagez tous!
    ThisIsAnfield Niveau : National
    Raaah que c'est bon ! Gros match dans l'engagement et Coutinho-Lallana-Firmino pfiouu c'est du velours !
    Sans De Gea le score aurait pu être encore plus lourd, mais on a pris un gros avantage pour la qualif. WE ARE LIVERPOOL LALALALALA
    Note : 1
    Liverpool a enfin aligner son équipe type, tous les joueurs étaient présents au bon moment. Quel bonheur putain.....
    Mais à 2-0, le match retour risque quand même d'être sous haute tension, United aura la bave aux lèvres à Old Trafford.

    Si les Reds avaient pu avoir cette équipe plus souvent sur le terrain en Premier League, ils seraient bien plus haut dans le classement. On sent clairement un gros potentiel dans cette équipe, c'est comme ça qu'on veut les voir jouer.
    Go_Scousers Niveau : CFA2
    Quelqu'un peut me dire comment Fellaini fait pour finir le match quand même ??

    Très bonne performance de Liverpool, notamment en attaque et au milieu. J'ai beaucoup apprécié la rentrée d'Allen, et j'ai moins aimé la performance d'Henderson.

    C'est en défense ou l'on reste très fébrile mais bon, on a pas pris de but alors. Soirée de folie.
    cul-terreux Niveau : DHR
    Note : 1
    http://i.imgur.com/ycTdarI.jpg

    Take me Jürgen, I'm yours.
    Hölderlin Niveau : DHR
    Carrick a joué en défense central ce soir. Je rappelle que c'est pas son poste.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    1k 84