Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Liverani torpille Zamparini

Lorsque l'on critique tout le monde, on finit par se prendre le boomerang en pleine face. C'est ce qui est en train de se passer avec Maurizio Zamparini, le président de Palerme.

De fait, Fabio Liverani, dont le contrat à Palerme s'est terminé en juin dernier, a tenu à dire ses quatre vérités par presse interposée à son ancien patron. Sans pincettes. « Les conflits permanents, inévitablement, enlèvent quelque chose sur le long terme. Tant qu'il y avait Sabatini ({ancien directeur sportif) il n'y avait pas de problèmes. Mais lorsqu'il a démissionné, il n'y avait plus de filtre, et le tsunami Zamparini est arrivé directement, au niveau maximum. Un jour, c'était moi, un autre Delio Rossi, puis Balzaretti, puis Miccoli, puis Bovo. Quand, chaque semaine, tu t'en prends à quelqu'un, c'est normal qu'il y ait moins d'harmonie dans les vestiaires et sur la pelouse. Et cette harmonie peut te donner 7 ou 8 points en plus au bout du compte} » a-t-il affirmé.

Liverani, la saison dernière, n'a joué que 12 matches. Encore une fois, le coupable est tout désigné. « Le président voulait rajeunir l'équipe. D'accord. Mais lorsque tu changes, et que tu te prives de joueurs comme Kjaer, Simplicio, Cavani, Bresciano, et que tu fais un choix sociétaire en les remplaçant par des jeunes, tu ne peux pas prétendre aux mêmes choses » a-t-il analysé.

On attend avec impatience la réponse de l'intéressé. Toujours un régal.


EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur