1. //
  2. // Barrages
  3. // Monaco-Villarreal

Little Marcel

Pilier du maintien de Toulouse en fin de saison dernière, Marcel Tisserand est, depuis, revenu à Monaco où il cherche à se faire une place entre les gros bras de la concurrence. Entre une envie totale de s'imposer dans son club formateur et la porte ouverte à un départ qui serait un déchirement.

Modififié
1k 3
Ce jour-là, il était au fond d’une salle vidéo, le visage fermé et concentré, comme à son habitude. Les yeux brillent dans le silence alors que face à lui, son entraîneur prend aux tripes tout un groupe. Il ne le sait pas encore, mais, à la fin de cette journée, lui aussi sera un héros. L’histoire est aujourd’hui connue de tous : dix matchs pour espérer, dix matchs pour que l’impensable devienne réalité, dix matchs pour que Toulouse arrache son maintien en Ligue 1 et, au final, ce retournement de situation historique sur la pelouse d’Angers au soir de la dernière journée de championnat grâce à « la patte gauche » . Celle de Yann Bodiger au bout d’une intuition folle de son entraîneur Pascal Dupraz. Ce maintien est le sommet du système Dupraz. Il y a quelques mois, l’entraîneur toulousain, débarqué à la rescousse en mars dernier, expliquait alors avoir trouvé « un groupe meurtri mais un effectif avec une mentalité de travail » . Il ne jure que par ça : le travail, la mentalité et le combat. Lui-même s’est longtemps battu pour se faire accepter dans un milieu qui a aimé lui coller des étiquettes. Mais cette quête incroyable est surtout une histoire de choix, dont celui d’avoir remodelé l’axe central d’une défense alors avant-dernière de Ligue 1 avec 47 buts encaissés. Dès sa première feuille de match couchée au Vélodrome, Dupraz décale Marcel Tisserand aux côtés du gamin Issa Diop. Pour ne plus rien bouger et retourner le destin.

Les clés de Monaco-Villarreal

Le stand-up en avion


« Avant d'arriver à Toulouse, j'avais déjà vu plusieurs matchs où Marcel montrait des facultés à s'installer dans l'axe. Bien m'en a pris au final. On a beaucoup discuté à mon arrivée pour le faire progresser dans son jeu. Je lui ai demandé ce que j'attendais en priorité d'un défenseur : le voir défendre, pas forcément avec esthétisme mais avec assurance. Reste que Marcel a aussi cette qualité dans la relance, les duels aériens, c'est un vrai défenseur complet. » , pose l'entraîneur toulousain. Comme un délic. « L’arrivée de Pascal Dupraz et son repositionnement dans l’axe ont été un changement brutal. Marcel a besoin de prendre des responsabilités, c’est ce qu’il demande et c’est ce que le coach lui a donné, explique l’historique Pantxi Sirieix, au club depuis 2004. C’était son deuxième prêt chez nous et on a toujours vu qu’il avait un gros potentiel, mais qu’il n’arrivait pas à l’exprimer par moments. Comme tous les footballeurs, c’est un mec qui a besoin de confiance et qui a besoin de se sentir important dans un groupe. »

Sous le mandat de Dominique Arribagé, Tisserand joue beaucoup sur le côté droit, affiche déjà une grosse solidité, mais a aussi la faculté d'en faire trop dans des moments où il ne faudrait pas. On parle alors des gourmandises d’un gamin formé à l’AS Monaco, vainqueur de la Gambardella en 2011 avec Kurzawa et Carrasco, et qui a grandement participé à la montée du Lens de Kombouaré en Ligue 1 en mai 2014. L’histoire retiendra donc que la carrière de Tisserand a définitivement décollé dans les bras du coach Dupraz, au point d’afficher des stats énormes dans les duels gagnés en fin de saison dernière. « Plus que ça, c’est surtout son caractère qui a été déterminant pour le groupe. Avec Issa, ils nous ont apporté de la fraîcheur, mais surtout du talent. Marcel, c’est un faux timide. Je pense que tout le monde ici gardera longtemps en tête ce qu’il nous a fait dans l’avion au retour d’Angers. C’était la fête et lui a fait des vannes, debout, sur l’ensemble des joueurs du groupe et les membres du staff. Il aimait mettre l’ambiance » , replace Sirieix. De son côté, Dupraz se souvient surtout d'un joueur qu'on disait « habité par la joie de vivre et qui a été DJ pendant tout le vol retour. C'était un vrai bon moment » .

La porte ouverte


Sous contrat avec Monaco jusqu’en 2019, Marcel Tisserand est donc logiquement retourné sur le Rocher cet été avec l’objectif de « s’imposer dans son club formateur. Je sais qu’il y a de la concurrence, mais on ne m’a jamais donné quelque chose comme ça, je me suis toujours battu pour l’avoir, donc ici, ce sera pareil. » L’histoire d’un éternel retour à la base de là où tout aurait dû commencer, mais où la confiance ne lui a jamais été réellement donnée. « Lorsqu'il est parti, on a discuté, bien sûr. Je lui ai fait comprendre qu'il avait le potentiel pour s'imposer dans un club comme Monaco et que s'il échouait, la porte était toujours ouverte ici » , confie Dupraz. Monaco a changé et a retrouvé son statut hier perdu. Il n’y a qu’à faire le tour à son poste : Raggi, Jemerson, Glik, Touré. Non, Tisserand ne fait pas tache, mais, pour le moment, Jardim ne lui a accordé qu’une confiance limitée avec une seule titularisation samedi dernier à Nantes où l’ASM a gratté son premier succès de la saison (1-0). Si bien que la question d’un départ de l’ancien Toulousain est toujours étudiée avec des propositions de Saint-Étienne, de l’Espanyol Barcelone et des contacts avec Arsenal qui cherche toujours à se renforcer dans l’axe. Tisserand, lui, cherche un club stable et un projet longue durée. L’heure est maintenant venue de confirmer, même si le voir partir serait un déchirement.




Par Maxime Brigand
Modifié

Dans cet article

Au TFC j'avais eu peur quand j'ai vu qu'il allait jouer dans l'axe, du fait des oublis défensifs qu'il pouvait faire comme latéral mais il a été une très bonne surprise comme axial. De plus, sa technique lui permets de relancer proprement. Pour moi il apporte plus comme axial que comme latéral tant dans les duels qu'à la relance. J'espère pour lui qu'il aura sa chance à Monaco cette saison.
Rmc l'annonce dans le viseur de tonton Arsène. Passer de Mustafi à Tisserand, ca va pas plaire aux supporters...
Message posté par LaBenj19
Rmc l'annonce dans le viseur de tonton Arsène. Passer de Mustafi à Tisserand, ca va pas plaire aux supporters...


J'ai vu ça, j'ai bien ri, si on pouvait le lui filer pour 15 millions...de livres, tonton Arsène pourrais alors officiellement entamer sa reconversion en tant qu'humoriste!

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 3