En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Liste des Bleus : Deschamps le conservateur

Peu de changements, une première convocation (Martial) et surtout des inquiétudes qui subsitent : pour les matchs amicaux face au Portugal (4 septembre) et à la Serbie (7 septembre), DD a repris les vieux pots pour en faire une nouvelle liste.

Modififié
À moins d'un an de l'Euro, l'occasion était belle de bousculer les codes, et surtout, de mettre un coup de peinture sur cette équipe de France dont les derniers résultats ne pouvaient qu'inquiéter. Pourtant, au moment d'annoncer sa liste, Deschamps a préféré jouer la prudence, la frilosité même. Car, à une ou deux exceptions près, le groupe des 23 Bleus qui s'en ira au Portugal le 4 septembre, avant de recevoir la Serbie le 7, conserve l'ossature qui causa ses errements passés. Si DD est un homme de choix, force est de constater que ceux-ci ne se sont pas faits surprenants.

Martial, la confirmation d'un talent


En réalité, la seule nouveauté réside dans la sélection d'Anthony Martial. D'ailleurs, la présence de Deschamps en tribunes face à Valence n'avait que peu trompé : l'attaquant monégasque était dans le collimateur. Vif, adroit, rapide, le jeune homme de 19 ans fête ainsi sa première cape. Et c'est mérité. Car si la finition peut encore laisser à désirer, le remous qu'il est capable de provoquer dans le couloir gauche devrait satisfaire Deschamps qui cherche encore son animation le long des lignes blanches. Martial, plus qu'un choix, une évidence, tant le potentiel saute aux yeux et laisse à penser que la relève de l'attaque française passera par ses pieds. Et si d'aucuns rétorqueront qu'il ne doit sa sélection qu'aux forfaits de Lacazette et Ntep, une simple apparition sur le terrain pourrait être à même de faire s'évaporer les doutes des sceptiques. Mais les principaux doutes ne concernaient pas les avant-postes. C'est derrière, là où les défenseurs centraux n'arrivent pas à se fixer et où les latéraux pataugent que DD avait un réel chantier à relever. Résultat, rien ou presque, puisque Sakho se doit de céder, faute de temps de jeu, face à l'éclosion de Kurt Zouma. Une situation difficile pour le symbole de la révolte ukrainienne, mais une logique de clubs, puisque barré à Liverpool, Mamad' ne peut que constater l'ascension de l'ancien Stéphanois sous le maillot des Blues. Peut-être le seul choix fort de Deschamps, qui se prive de l'un de ses hommes de confiance pour installer un jeune loup aux dents longues.

Rien ne se perd, rien ne se transforme


Car à regarder le reste de la liste, la morosité est de mise. Peu rassurante, la charnière Koscielny-Varane devrait être reconduite, tandis qu'à droite, la famine continue de sévir. Debuchy remplace Jallet, blessé, et sera accompagné de Sagna, délesté de ses tresses de poulpe, mais pas de son niveau modeste. Fallait-il tester quelqu'un d'autre (Corchia) ? Même un honnête joueur de Ligue 1 pour secouer les puces des présents ? La réponse appartient à Deschamps. Mais ce côté fait toujours aussi peur, et les solutions n'affluent pas en masse. Tout le contraire du milieu de terrain, où le sélectionneur s'entête à contrarier les envies populaires. Ainsi, Cabaye, qui sort d'une saison plus que mitigée avec le PSG et a été refourgué à Crystal Palace, est toujours là, tout comme les compas maladroits de Moussa Sissoko. Et si les tauliers Kondogbia, Matuidi, Pogba, Schneiderlin sont de sortie, quelques noms auraient mérité de s'y joindre. Quid de Coquelin qui a pris une nouvelle dimension avec Arsenal ? Où est passé Dimitri Payet, auteur d'une excellente saison avec l'OM et plutôt convaincant avec West Ham ? Ou même Hamouma, juste pour un essai ? Au poste de latéral gauche, la même prudence semble de mise, puisque Trémoulinas et Évra sont reconduits, sans qu'une jeune pousse ne fasse son apparition. Autant d'exemples qui témoignent d'un Deschamps conservateur à un an de l'Euro. Pas nécessairement la meilleure des solutions lorsque l'on a enchaîné trois revers sur les quatre derniers matchs avec le même effectif ou presque.

  • La liste complète des 23


    Gardiens : Lloris, Mandanda, Ruffier
    Défenseurs : Debuchy, Évra, Koscielny, Mangala, Sagna, Trémoulinas, Varane, Zouma
    Milieux : Cabaye, Kondogbia, Matuidi, Pogba, Schneiderlin, Sissoko
    Attaquants : Benzema, Fekir, Giroud, Griezmann, Martial, Valbuena

    Par Raphael Gaftarnik
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs