En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Liste des Bleus

Liste de Deschamps : Objectif Espagne !

Coach Deschamps l’a déclaré tout à l’heure : « On ne va pas aller là-bas en victimes, en pensant qu'on ne peut pas réaliser quelque chose de bien. » L’Espagne est bien dans toutes les têtes... Le Japon, c’est juste des tapas avant la grande paella.

Modififié
Bon, on rappelle les dates rapprochées : le vendredi 12 octobre au SdF, en amical contre le Japon (dont tout le monde se fout) et le mardi 16 octobre en qualif de Mondial 2014 à Madrid, Stade Vicente Calderon, contre l’Espagne (que tout le monde redoute). On rappelle également que, lucidité oblige, les Bleus visent bien la 2e place (ou plutôt « une des meilleures secondes places » ) et espèrent un barrage pas trop hard. Genre, la Russie en novembre 2013 avec match retour à Moscou, - 20° et les couilles en sorbet… Pour faire court : les Bleus sont mal barrés. OK, Puyol sera absent mais c’était déjà le cas à l’Euro et les Bleus ont quand même plongé. Autre info préliminaire : la France (13e) est passée devant le Brésil au classement FIFA. C’est pas anecdotique, bande de petits étourdis : les classements UEFA et FIFA déterminent quelque peu les positions de barragistes (match aller à dom ou à l’extérieur). Moralité : France-Japon, on ne s’en fout pas, du coup. Faut gagner et prendre des points-indice. Et contre l’Espagne ? Vu que y a pas de bonus défensif comme au rugby, que y a pas de note artistique comme au patinage et que y a pas de « tout le monde a gagné » comme à l’Ecole des Fans, ben vaut mieux gagner (sourire) ou faire match nul (why not ?). D’où la liste annoncée tantôt.

« Lassana, da ! » et « Nasri, no ! »

C’est d’abord évidemment au milieu qu’il faut passer en revue les sept appelés. Mais d’abord, il faut parler des absents. Gourcuff est out, M'Vila à la cave, Martin regrette Boudebouz, Mavuba un peu blessé et Diaby maudit ses muscles. Gros déficit, point de vue création, donc il fallait rappeler Nasri ? DD a dit non. Pas pour l’instant. Malgré un début de saison assez correct à Man-City. La pré-convocation qu’il a quand même reçue ne le met pas non plus définitivement à la porte. Mais le caractère un peu « chiatique » de Samir (il ne fait pas l’unanimité dans le vestiaire, dirons-nous) et la nette volonté de punir les « excès » de l’Euro 2012 ont sûrement décidé DD à ne pas le rappeler. Dans une logique plus sportive, Samir n’a pas joué les trois derniers matchs des Bleus (un nul et deux victoires sans lui), les premiers de Deschamps sélectionneur : ça compte un peu quand même. Même si une équipe-type n’a pas encore franchement émergé en trois matchs, ne pas y avoir participé joue en sa défaveur. Enfin, les dézonages trop fréquents et la lenteur à transmettre vite le ballon sont aussi autant de défauts dans le contexte très serré tactiquement du match contre la Roja. Cela dit, Samir sait aussi garder le ballon, temporiser, orienter… Quand on voit les milieux retenus (allons-y : Cabaye, Capoue, Diarra, Matuidi, Sissoko, Gonalons, Valbuena), on se dit aussi que Nasri pouvait être utile. On verra…

Les sept milieux retenus dessinent bien sûr un profil assez « défensif » , travailleur, dur sur l’homme. C’est donc un fort indice de combativité au milieu que DD compterait mettre en place. Pas emballant, mais ça se tient : assécher les liaisons milieu-attaque adverses, densifier dans l’axe, relancer vite à la récup’ (Cabaye)… Lass Diarra, qui revient en Bleu est parfaitement légitime : titulaire indiscutable à l’Anzhi (leader du championnat russe, une ligue plus que correcte), jamais très loin du Groupe France (28 capes, quand même) et ancien du Real (2009-2012). L’Espagne, il connaît un peu et a goûté quelques Clasicos au cours desquels il a même brillé dans un boulot de harcèlement teigneux fort apprécié de Mourinho. Accessoirement, Lass peut jouer latéral droit, ce sera toujours mieux que Sagna (des nouvelles de Bacary, au fait ?). Lassana prend a priori une option de titulaire avec Cabaye. Reste à compléter au milieu selon que DD alignera un 4-2-3-1 (France-Uruguay, 0-0) ou un 4-3-3 (Finlande-France, 0-1, et France-Biélorussie, 3-1). Etienne Capoue avait marqué des points et un but contre les Biélorusses, il gaze bien avec le TFC, alors…

Benz et Francky aiment-ils Giroud ?


Pour le reste… Dans les buts, Hugo reste le Boss (Hugo Boss) malgré un statut d’intermittent aux Spurs. Mandanda a reculé de trois cases à VA. Debuchy revient, mais comme il est un peu à côté de ses pompes au LOSC (transfert avorté qui lui pèse ?), Jallet se pose là. Dans l’axe avec Yapou (suspendu contre la Roja), Mamadou, Koscielnou, Adilou et à gauche avec Clichy-Evra, DD fera tout ce qu’il voudra, on suivra : y a pas vraiment de hiérarchie ou de cador incontestable qui se détache. Contre l’Espagne, Koscielny a quand même l’air plus vif que les deux autres, Rami et Sakho. Ça sent la quasi fin pour Mexès et Réveillère, voire définitive pour Malouda ou Alou Diarra (pas appelés), l’enterrement des années Blanc, voire des années Raymond. Au milieu, petit retour sur Valbuena : si des coachs comme Gerets, Deschamps et Baup à l’OM, ainsi que Domenech, Blanc et DD lui ont fait confiance jusqu’à aujourd’hui, ça prouve que le gars a quand même un petit quelque chose. En Bleu, il a toujours été globalement OK (des petits coups de boost, un but à Wembley). Dommage qu’il n’apporte pas assez de son bon jeu entre les lignes comme avec l’OM…

Devant, pas de Loïc Rémy (méforme, dommage) et pas de Ben Arfa. Hatem est titulaire (6 matchs sur 6) avec les Magpies, mais l’Euro est passé par là... Un peu comme pour Samir. Super Benz et Ribéry, ça ne se discute pas. A part qu’ils devraient penser un peu plus à Giroud (appelé aussi) sur le terrain : il est flagrant que le néo Gunner est snobé par Karim et Francky. C’est insupportable. Un truc à bousiller Olivier. Même si l’ex Montpelliérain aurait vite intérêt à passer ce fameux cap du très haut niveau avec Arsenal et les Bleus : plus que quelques mois, Olivier ! Sinon, c’est Gignac, Hoarau ou Djibril Cissé qui vont te piquer la place… On doute que DD aligne à nouveau Benzema-Giroud-Ribéry devant (cf. Biélorussie) vu la passe difficile traversée par Giroud. Mais l’option Ménez, qui préfère les espaces et bosse moins sur les tâches défensives, laisse la porte ouverte aux deux. A Madrid, il y aura très certainement peu d’occases de planter, alors faudra pas se rater. Sinon, l’Espagne aura à cœur de se payer encore les Français qui les ont chambrés avec les Guignols. « Blasés » , « démotivés » , « rassasiés » , les Espagnols ? Pas contre les Bleus…

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 38
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165
À lire ensuite
Hatem Ben Arfa, en silence