Lippi envoie une pique à la Juve

1 5
Un petit match nul sur la pelouse de la lanterne rouge, et hop, déjà les premières critiques.

Depuis trois ans, la Juve de Conte avait habitué à remporter la plupart de ses matchs. Un héritage difficile pour Massimiliano Allegri, le nouveau coach turinois, qui a pourtant largement honoré son prédécesseur, en remportant les six premiers matchs de sa saison en Serie A.

Mais à la 7e, premier couac. La Juve est allée faire match nul sur le terrain de Sassuolo (1-1), et a vu la Roma revenir à une longueur. Il n'en fallait pas plus pour qu'un ancien entraîneur de la Juve, Marcello Lippi, ne tire la sonnette d'alarme.

Dans l'émission La Politica nel Pallone, le champion du monde 2006 a donné ses impressions sur l'équipe bianconera. « Cette équipe est moins féroce qu'avant, elle joue un football un peu différent, elle privilégie la possession de balle et des ouvertures moins rapides, et en cela, il y a une différence  » a-t-il affirmé, avant toutefois d'ajouter : « Allegri a eu raison de ne pas changer de système tactique, car c'est une équipe qui domine ainsi le championnat depuis trois ans.  »

Allegri a raison, donc, mais il doit quand même faire gaffe. Voilà le message subliminal.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Note : 5
Le message subliminal, c'est qu'il n'y en a pas ?
Estebanana Niveau : CFA
Reviens Marcello!
Dis donc Marcelo, on en parle de tes "choix sportifs" depuis 2006 ou on se tait ?
Message posté par rokprog
Dis donc Marcelo, on en parle de tes "choix sportifs" depuis 2006 ou on se tait ?


En 2006 on l'a poussé très fort vers la sortie, en 2010 il s'est foiré complet mais on a vu quand même qu'avec Pirlo sur une jambe l'équipe changeait du tout au tout, interdit de séjour en Italie, la Chine, 2 ou 3 titres de champion, une coupe, une LDC asiatique, pas si mal non ?
Quand on voit les entraîneurs que se tapent certaines (grosses?) écuries de la serie a; on en vient à regretter l'absence d'un coach comme lui en italie! Comme tous ses collègues, il ne faisait pas l'unanimité, loin de là, mais il avait une personnalité qui en imposait.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 5