1. //
  2. // Mon week-end

Lindsay Rose : « Dans le Nord, on a beaucoup d’endroit où se balader »

Derrière Lindsay Rose, on imagine bien une jeune actrice, un peu frivole. Erreur : Lindsay est bien jeune (21 ans), mais pèse environ 80 kilos et dépasse le mètre 80. Samedi, contre Reims, le défenseur valenciennois et ses coéquipiers ont stoppé la série de défaites du club nordiste (1-1). L’occasion de faire le tour du week-end en sa compagnie, entre pâtes au poulet et Clément Turpin.

Modififié
0 11
Lindsay, c’est pas trop dur en ce moment à Valenciennes, dernier du classement ?
Si, surtout mentalement, parce qu’on ne prend pas beaucoup de points.

C’était le match de la peur, samedi, contre Reims (1-1) ?
On avait beaucoup de pression, nous et le public, pour casser cette spirale négative. On voulait gagner. Prendre ce point, ça coupe cette spirale, mais ça ne fait pas avancer non plus.

Est-ce que ça t’a empêché de dormir, vendredi soir ?
Non, j’ai bien dormi. Certes, c’est du foot, tout ça… On a beaucoup de pression, mais on fait quand même un beau métier. On ne va pas s’empêcher de dormir.

Samedi, entre le petit déjeuner le match, qu’est-ce que tu as fait ?
On a fait de la vidéo, on a marché, on s'est aéré l’esprit, les jambes... Puis on a mangé et fait la sieste. La sieste, c’est le plus important. Et après, on est parti au stade.

Pendant le moment de la sieste, tu n’en profites pas pour lire ?
Non, je coupe tout.

Pas de Fifa non plus ?
Non, rien du tout.

En venant au stade, tu as croisé les supporters de Valenciennes
Avant le match, ils étaient nombreux à nous attendre. Certains pour nous encourager, d’autres pour montrer leur mécontentement. Mais toujours pour nous stimuler et nous donner cette rage de gagner.

Tu comprends leur réaction ?
Je comprends leur colère, ça faisait sept matchs qu’on n’avait pas gagné. Après, bloquer le car… C’est une façon de montrer ce mécontentement. Ça n’a pas été plus loin, alors ça va.

Ça t’a motivé ?
De toute façon, il fallait que l’on fasse quelque chose. Direct, ça a mis les choses au clair. On s’est tous regardés, l’air de dire : «  On sait ce qu’il nous reste à faire.  »

T’as eu peur sur le terrain ?
Non, je n’ai pas peur de faire du foot. Mais c’est vrai qu’il y avait une appréhension.

T’étais au marquage de qui ?
On avait un attaquant pour deux, Charbonnier.

Tu lui as parlé ?
Oui, on se connaît, on s’est salué. Mais pendant le match, il n’y a plus de copains.

As-tu échangé ton maillot ?
Oui, avec Nicolas de Préville. Je le connais depuis les sélections en équipe de France, chez les jeunes.

Que vous a dit Daniel Sanchez à la mi-temps ?
Il nous a dit que si on voulait se maintenir, il ne faudrait pas faire ce qu’on a fait. Qu’on ne pouvait plus se permettre de faire des mauvaises choses. Il fallait qu’on soit très exigeants avec nous-mêmes. Il a tapé du poing sur la table, et il a eu raison de le faire.

Après le match, quelle a été ta première réaction ?
La déception, on voulait les trois points. D’un autre côté, on a pris un point, c’est bien pour le moral.

Qu’est-ce que tu as fait en premier en rentrant aux vestiaires ?
J’ai serré la main du coach. On s’est félicité de notre réaction d’orgueil.

À qui passes-tu un coup de fil après le match ?
À ma famille, toujours. On discute.

T’as mangé quoi après le match ?
Des pâtes au poulet. Je n’ai pas faim après un match. Là, je me suis forcé, puisque je suis en sélection espoir cette semaine. Sinon, j’ai du mal à manger et à dormir. Je refais le match dans ma tête, les actions… Je repense à plein de choses. C’est une manière de progresser.

Le dimanche matin, tu es plutôt Téléfoot ou la messe ?
(Rires) Je suis plutôt Auto-moto, je ne regarde pas Téléfoot.

Tu as au moins regardé ta note dans L’Équipe ?
Non, généralement, on me l’envoie. Le lendemain d’un match, je n’achète pas L’Équipe. Quand tout va bien, on a des bonnes notes ; quand on va mal, on se fait assassiner. Pour éviter de se faire mal à la tête, il vaut mieux ne pas regarder les notes.

Et le CFC, non plus, tu ne l’as pas vu ?
Même pas, ça fait un petit moment. Souvent, le dimanche et le lundi sont off. Je profite du dimanche pour partir un petit peu, pour m’évader l’esprit du foot et, aujourd’hui, des mauvais résultats en cours. Je me balade. En plus, dans le Nord, on a beaucoup d’endroit où se balader.

Tu étais quand même devant ta télévision pour OM-PSG ?
Forcément. J’étais pour celui qui gagne, je n’ai pas de préférences : j’ai des connaissances à Paris et à Marseille.

Toi aussi, tu as trouvé que Clément Turpin, l’arbitre, était un peu « chaud » ?
C’est un gros match, donc il y a de la pression pour les deux équipes, mais aussi pour l’arbitre. Il ne faut pas juger sa prestation, ça arrive à tout le monde. Je ne suis pas le mieux placé pour en parler.

Entre nous, est-ce que ça t’arrive de te faire chambrer sur le terrain à cause de ton nom ?
Non, pas sur le terrain. Plutôt en off.

Propos recueillis par Alexandre Blaise
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Son nom, on dirait le pseudonyme d'une actrice tchèque de films pour adultes.
et si les parents de lindsay rose auraient eu une fille ils l'auraient appelé robert, non?
Godfather Niveau : CFA
"On a beaucoup de pression, mais on fait quand même un beau métier. On ne va pas s’empêcher de dormir"... Tu viens de te fermer quelque porte mon grand !!! C'est vraiment pas une attitude de grand champion !!!
CeDiableDeWayneRooney Niveau : District
Lindsay, c’est pas trop dur en ce moment à Valenciennes, dernier du classement ?
Si, surtout mentalement, parce qu’on ne prend pas beaucoup de points.

Dès la première question, il se contredit:"Lindsay, c’est pas trop dur en ce moment à Valenciennes, dernier du classement ?"
"Si, surtout mentalement, parce qu’on ne prend pas beaucoup de points."

C'est sur quand on est dernier du classement, on prend pas beaucoup de points...
"Derrière Lindsay Rose, on imagine bien une jeune actrice, un peu frivole."

J'adore le "un peu frivole". Le mec ça fait 21 ans qu'on le vanne avec son nom d'actrice porno. Merci So foot pour votre délicatesse.

On a les prénoms des frères et sœurs?
Il n'y avait pas un temps où les questions So Foot étaient un peu décalées ?
Parce que la franchement, lui demander ce qu'il a mangé après le match ou si il joue à la console...

On dirait du Maxifoot. J'aspire à un peu mieux quand je viens vous lire les gars.
Si les commentaires étaient un peu plus intelligents, peut-être que So Foot mettraient la barre un peu plus haut sur la qualité des articles... 90% des commentaires sont stupides !
J'aime ce gas , dommage qu'il ait main gauche a la place des pieds et ces peux dire :-P
certes Lindsay a une connotation feminine chez nous, mais comme quasiment tous les prenoms anglophones, ils sont communs aux 2 genres.. la question serait plutot: pourquoi donner des prenoms anglais alors qu'on est francais..l'exotisme peut-etre? ou l'influence nefasfe de la tv...
bufford tannen Niveau : DHR
"On a beaucoup de pression, mais on fait quand même un beau métier. On ne va pas s’empêcher de dormir"...


et un peu plus bas:" j’ai du mal à manger et à dormir. Je refais le match dans ma tête, les actions… Je repense à plein de choses. C’est une manière de progresser.

tout simplement parfait.
//Dans le Nord on a beaucoup d'endroits où se balader //

Baaaah, il sait pas parler français ! On dit comme ça :


Dans le Nord on a beaucoup d'endroits qu'on peut se balader.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 11