1. //
  2. // Barrages Aller
  3. // Lille OSC/FC Porto (0-1)

Lille se saoule au Porto

Quoi de plus triste qu'un match amical qui n'en est pas un ? Égal à lui-même à domicile face à Porto, le LOSC frigide et pas barjot s'est logiquement incliné face à un FC Porto qui n'a pas eu à forcer son talent pour se mettre dans de bonnes conditions avant le match retour, la semaine prochaine, au Dragão.

Modififié
31 77

Lille - FC Porto
(0-1)

H. Herrera (61') pour FC Porto.


Il y a le LOSC et il y a la météo. Il y a le prévisible et ce qui l'est moins. Il y a ce qui pourrait justifier la fermeture du toit du stade Pierre-Mauroy et il y a ce qui l'a entraîné. L'ennui et la pluie étaient attendus à Lille ce mercredi soir, mais les nuages, qui avaient certainement mieux a faire, ont préféré poser un lapin au Nord de la France. Après 90 minutes de ce barrage de la Ligue des champions, il ne reste plus que l'embarras. Celui que provoque le style aussi efficace que morose adopté par le LOSC depuis la mort du trio sexy Hazard-Sow-Gervinho. Celui qu'entraînent les rencontres à enjeu de début de saison, quand les équipes ne sont pas réellement prêtes à en découdre. Celui auquel a également participé le FC Porto, maître du ballon et souverain technique d'une rencontre qu'il n'a pas pu emmener plus loin. Plus loin que ce triste 1-0, logique au vu des ambitions affichées par les Lillois et de la supériorité technique des Portugais.

À Porto la possession, à Lille les occasions


Une fête peut être loupée à cause de l'organisateur. Mais pas seulement. Le LOSC a beau ne pas être le membre le plus fun de la famille du football, ce mercredi, il a invité un brillant salaud. Un type bien sapé, avec une bonne gueule, mais qui n'avait absolument pas envie de parler aux quelques filles présentes. Pourtant, le premier quart d'heure de la rencontre est américain pour le beau visiteur. Les Nordistes invitent tranquillement les Portugais à danser dans leur moitié de terrain. Dangereux quand on connaît les qualités de Brahimi, Neves, Martinez ou encore Óliver Torres. Moins avec des soldats comme Basa, Kjær et surtout Béria, auteur d'une excellente partie, le risque est calculé. De leur possession de balle, les Portistes ne font pas grand-chose. Largement dominateurs dans ce secteur de jeu (70% à 30% à la pause), les coéquipiers de Martins Indi ne se procurent des occasions que par l'intermédiaire du phénomène Ruben Neves, plus jeune joueur portugais a être aligné dans un match de Ligue des champions. Un coup franc parfaitement botté pour Martinez, puis une bonne frappe cadrée repoussée par Enyeama en guise de seules banderilles lancées par les visiteurs. C'est moins bien que des Lillois qui, même en difficulté dans la création - le trio Balmont-Mavuba-Gueye étant trop bas -, parviennent à se montrer dangereux grâce à la doublette Corchia - Origi. Pas toujours juste, mais principale menace nordiste, le Belge trouve l'ancien Sochalien à deux reprises. Maladroit devant le but, le droitier loupe le coche.

Herrera flingue le LOSC


Dans un duel de fainéants, c'est souvent le plus talentueux qui s'impose. À Porto, on est entré dans un nouveau cycle, mais techniquement, on a décidé de poursuivre dans l'excellence. Si la machine semble encore en rodage, les transversales arrivent souvent dans les pieds, les transmissions sont généralement bien senties et les accélérations font souffrir un LOSC pas sorti de son mode défensif. Au rythme des chants lancés par le capo comme le vendeur d'épluche-légume vend son bazar dans les marchés, le bloc lillois s'effrite. Fraîchement entré en jeu à la place de Brahimi, Tello hérite d'un ballon sur le côté droit et envoie un excellent centre. La tête de Jackson Martínez est parfaitement repoussée par un Enyeama pris à contre-pied, mais Herrera traîne dans la surface et ouvre le score. On dispute l'heure de jeu au stade Pierre-Mauroy et le constat est triste : désormais mené, le LOSC passe à l'attaque et René Girard fait un tour dans la salle des machines. Lopes, Roux et Mendes entrent en jeu. Le bloc monte d'un cran, les latéraux envoie des centres et le trident du milieu soutient ses attaquants. Du football, quoi. Mais trop tard. Face à une équipe comme Porto, où Olivier Torres ne s'arrête plus de faire des efforts et où Alex Sandro revient sur Balmont comme un véritable patron, ça ne pardonne pas. Surtout pas avant un match retour à Porto. Là-bas, les stades et la météo sont tous deux prévisibles : tout sera chaud.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Qu'on achève Julien Brun s'il vous plait...
Theanalyseur Niveau : Loisir
A ce rythme là, le champion de l1 sera directement qualifiée en Europa League...
87_03_04_11 Niveau : Loisir
C'est bizarre, à entendre les "spécialistes" de la presse française, ce tirage était le plus simple possible, bizarre....
steven.mugiwara Niveau : DHR
OMG Ruben Neves, quel salaud. Porto a une de ces équipes (je suis tout sauf pro Porto), mais il faut reconnaître qu'avec des automatismes en plus ...
Malheureux Sportinguistas et Benfiquistas, Porto est de retour ..
Pagis for ever Niveau : District
Putain René... Qu'est ce qu'on s'emmerde devant ton LOSC !! Sans déconner, le seul match de Ligue des Champions à domicile de la saison, mais tente quelque chose au lieu de jouer avec tes trois numéro 6 !!
Note : 6
Les gars, ne pleurez pas. Certes, votre équipe a perdu et est en mauvaise posture pour le match retour, mais Robert Vittek a marqué avec Bratislava lors de ces barrages; et ça, ça vaut toutes les qualifs du monde.
On a été nuls, y'a rien d'autre à dire.
87_03_04_11 Niveau : Loisir
starfash=> C'est donc comme cela que tu défends les club de ton pays, en disant qu'ils sont tellement nuls qu'ils perdent contre des mecs nuls, j'aimerais pas être un de tes potes mec.
Message posté par Pagis for ever
Putain René... Qu'est ce qu'on s'emmerde devant ton LOSC !! Sans déconner, le seul match de Ligue des Champions à domicile de la saison, mais tente quelque chose au lieu de jouer avec tes trois numéro 6 !!





C'est pas Girard qu'il faut blâmer , c'est l'effectif qu'il a...

Il est quand même champion de France avec Montpellier , et entre nous c'était autre chose que ce pauvre Lille.

Qu-est ce que tu veux espérer avec des Balmont , Mavuba , Kalou (qui marche sur le terrain) et autres Soumaoro...
C'était attendu. On ne va pas remettre en cause toute l'équipe et l'ensemble du championnat en bon vieux mercredi 20 Août.
Je sais que le mois a été à chier, mais tout de même, y'a des limites, même dans l'acharnement.
Neuf joueurs défensifs sur 11, avec Kalou et Origi comme seuls attaquants! La tristesse, la négation du foot.
Néanmoins, le match était mieux maîtrisé que celui de Lyon contre la Real Sociedad l'an dernier. Lille a quand même une bonne défense (Kjaer et Basa, le sosie de Casey Affleck sont classes!).
Mais putain, ils ne savent pas jouer au sol, c'est horrible à la fin! Et le nombre de fautes en fin de match.
Bon match de Béria.
Comment peut-on espérer quelque chose avec cette équipe? Ca manque vraiment de qualité sans être méchant. Pour la L1 ca va mais pour la ligue D, ils sont trop loin.
C'est là que tu espère que Lyon retrouve sa grandeur d'antan pour avoir d'autres clubs capables de passer les poules en LDC.

Comment on peut aligner une équipe aussi défensive sérieux ? C'est Corchia qui a été le plus dangereux c'est dire, le pauvre était tout seul des fois. Il se débat, il centre pour Kalou, le mec bouge à peine pour la reprendre, lui on sent qu'il veut partir...
RobertoBaggio Niveau : DHR
Dommage, Porto a pas eu beaucoup plus d'occases franches, mais les solutions offensives du LOSC sont aussi variées que les chants de leur kop...
Coach Mouzone Niveau : CFA
Note : 1
Selon les instances du football Français, ce même football se porte bien, donc à partir de là il y a rien à ajouter...
lomenphan Niveau : DHR
Allez directement en prison, ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 20 millions d'euros.
DocteurHappy Niveau : CFA
Que les types de l'Equipe , RMC ou autres ( Canuti ...) continuent de critiquer des mecs comme Ancelloti , Bielsa , Ranieri .
On va se retrouver avec une ligue 1 sauce René Girard lilloise , on va bien kiffé nos 0-0 sur des terrains moisies .

French Kalidad !

Corporatisme de merde !
On va peut être enfin pouvoir commencer à arrêter de considérer le LOSC comme une équipe de football ? Ce club n'a rien a faire en L1, et encore moins au niveau européen. V'là le représentant français, ridicule.
Message posté par DocteurHappy
Que les types de l'Equipe , RMC ou autres ( Canuti ...) continuent de critiquer des mecs comme Ancelloti , Bielsa , Ranieri .
On va se retrouver avec une ligue 1 sauce René Girard lilloise , on va bien kiffé nos 0-0 sur des terrains moisies .

French Kalidad !

Corporatisme de merde !



Gné ? Faut arrêter le délire de critiquer les journalistes pour faire les connaisseurs hein.
Tout les médias que tu cites critiquent justement le jeu de René Girard et pour ce que j'en sais, sont pro-Bielsa.
Message posté par Zyzoo100





C'est pas Girard qu'il faut blâmer , c'est l'effectif qu'il a...

Il est quand même champion de France avec Montpellier , et entre nous c'était autre chose que ce pauvre Lille.

Qu-est ce que tu veux espérer avec des Balmont , Mavuba , Kalou (qui marche sur le terrain) et autres Soumaoro...


C'est une plaisanterie? L'effectif qu'il a?
En quoi c'était difficile de mettre Mendes en aillier plutôt que Corchia ou de retirer un des 3 nains taigneux au pied carrés pour mettre un Lopes ou Rodelin un peu plus haut?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
31 77