En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 34e journée
  3. // Lille/Sochaux (3-3)

Lille s'écroule et lâche deux points

Alors qu'ils menaient 3 à 0 à la 78e minute, les Lillois se sont effondrés et ont perdu deux points face à de courageux et étonnants Sochaliens (3-3). Un sacré échec pour les uns, un bel exploit pour les autres.

Modififié
Lille 3-3 Sochaux
Buts : Kalou (23e, 45e) et Basa (48e) pour Lille ; Kanté (79e) et Nogueira (84e, 87e) pour Sochaux

Paris a beau avoir volé le suspense pour le titre, la Ligue 1 n'est pas achevée pour autant. La preuve avec ce Lille-Sochaux qui, pour l'un comme pour l'autre, valait très cher. Sur un rythme d'enfer, c'est le LOSC qui a longtemps cru en profiter, donnant une leçon à des Sochaliens complètement dépassés, avant de s'écrouler brusquement dans le dernier quart d'heure, la faute, entre autres, à un Elana très fébrile. On savait Sochaux capable de faire mal aux gros poissons de ce championnat, mais pas de remonter trois buts en 15 minutes à ces Lillois en pleine confiance. Des Lillois qui perdent deux points précieux, et qui pourront regretter quelques coups de sifflet en leur défaveur en première période. Les Lionceaux, eux, reviennent provisoirement à hauteur de Nancy et Évian.

Kalou de partout

Au coup d'envoi, du classique. La seule nouveauté lilloise est sur le banc, et elle s'appelle Rio Mavuba, de retour de blessure. Bon, le forfait de dernière minute de Béria nous offre aussi la chance de voir Lolo Bonnart à l'œuvre. Le schéma de jeu est celui auquel on s'attendait. Ballon au sol et dans les pieds lillois, nette domination locale et objectif contre assassin pour la bande à Hély. La première balle de but est pour Kalou, bousculé par Kanté dans la surface. Pénalty ? Non. Sympa, M. Kalt. L'Ivoirien persévère, se démène, trouve une belle position de frappe, contrée. La troisième sera la bonne. La fluidité offensive lilloise est un régal, l'ancien de Chelsea est trouvé à gauche, il fixe la défense et profite d'un Pouplin trop avancé pour trouver le petit espace près du poteau (26e). Sochaux est asphyxié. Dans la foulée, c'est Digne qui s'échappe dans le dos d'un Sauget à l'agonie. Le jeunot bute sur Pouplin, puis reprend victorieusement. Problème, Rodelin a taclé la balle dans le but vide et est signalé hors-jeu. Dommage, il ne l'était pas. Le seul Lionceau à sortir les griffes est Sio, mais après s'être débarrassé de Basa, le gars de Wolfsburg ne cadre pas son tir. Le festival continue, mais Pouplin, puis la barre sur un superbe coup franc de Martin, maintiennent Sochaux en vie. Jusqu'à ce tir en pivot de Kalou pleine lulu (45e).

La chute

La soirée cata semble loin d'être finie pour les Doubistes, qui prennent les vagues nordistes pleine face. Privat a pris la place de Boudebouz, mais rien ne change. Sur le pré, dans les airs, le LOSC est maître du jeu. Tout proche du but en fin de première, Basa score finalement, de la caboche, dès le retour des vestiaires (48e). Double break, l'occasion de temporiser. Le rythme retombe, Sochaux sort de son camp, mais ne déstabilise jamais cet impressionnant bloc lillois. La charnière Basa-Chedjou est peinarde à 40m de son but, le ballon se balade entre les pieds de Balmont, de Martin et de Rodelin, et de temps en temps, tout ce beau monde s'autorise un petit coup d'accélération. C'est finalement sur coup de pied arrêté que les Lionceaux réussissent à trouver une faille. Oublié au second poteau, Kanté se jette et réduit la marque (79e). Et voilà que la fin de partie s'emballe. D'autant plus quand le mur, puis Elana se trouent sur un premier coup franc de Nogueira (84e). Stupeur dans le Grand Stade, d'un coup, ces fringuant lillois sont sous pression. Deuxième coup franc de Nogueira, qui glisse mais envoie quand même le ballon dans la lucarne (87e), avec, encore, des mains glissantes pour Elana. Malgré Roux et De Melo, Lille ne reviendra pas. La bande à Garcia a pris une grosse claque. Sochaux, lui, a encore réalisé un drôle d'exploit.

par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 14 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 9 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Télé Vision