1. //
  2. // 28ème journée

Lille s'accroche

Discrètement mais sûrement, le LOSC reste cramponné au trio de tête, grâce à une victoire contre Grenoble (1-0). Dans l'autre match de l'après-midi, Rennes s'offre un bol d'air en s'imposant à Valenciennes (0-2)

Modififié
0 0
Lille – Grenoble : 1-0

Après Liverpool, c'est une équipe d'un autre standing qui rend visite au Stadium Nord. Pourtant, c'est sur le même score que les locaux se sont imposés. Une victoire qui n'est pas volée tant les Dogues ont dominé leur sujet. Les joueurs de Rudy Garcia ont néanmoins dû attendre la deuxième mi-temps pour ouvrir le score, au terme d'une belle action conclue involontairement par le défenseur grenoblois César. Qu'importe, ce sont trois points importants dans la besace que remportent les Lillois ce soir. Pour les Isérois, il est déjà temps de réserver ses vacances pour juin. Quand on s'y prend à l'avance, c'est toujours moins cher.


But : César (46e, c.s.c)


Valenciennes – Rennes : 0-2

Cette année, le point faible des Valenciennois, c'est Nungesser. Le stade des Nordistes est devenu une forteresse prenable. Après avoir battu Rennes chez eux, les hommes de Montanier se sont donc logiquement inclinés au match retour. Une domination rennaise incontestable sanctionnée par deux buts en première mi-temps, après quoi les Rouge et Noir ont levé le pied. Rennes revient à la hauteur de son voisin, Lorient, à la 7ème place. Valenciennes retombe dans le ventre mou.


Buts : Marveaux(26e), Gyan (39e)

Nancy – Boulogne : 1-3

Après Grenoble, c'est Boulogne-sur-Mer qui vient taquiner Nancy à Marcel-Picot. Une défaite d'autant plus frustrante pour les Nancéiens qu'un des buts a été inscrit par Matt Moussilou lequel n'avait plus trouvé les filets depuis perpét'. Pour Boulogne, c'est une performance annihilée par la victoire de Nice.

Monaco – Bordeaux : 0-0

Bordeaux aime se faire peur. Les Girondins ont décidé de donner du piment à leur fin de saison en laissant planer le suspens. Défaits cette semaine par Auxerre, les hommes de Laurent Blanc ont été quasi transparents ce soir contre Monaco. Ce sont au contraire les Monégasques qui se sont procurés les plus nettes occasions, par Nêne et Maazou. Longtemps, les Bordelais pensaient avoir perdu leur pole position mais ont finalement été sauvés par leur bourreau du week-end dernier : Tino Costa. Bordeaux garde la tête mais n'a plus le droit à l'erreur.

PSG – Sochaux : 4-1

En période de crise, l'antibiotique du PSG s'appelle le FC Sochaux. A l'aller, c'était une équipe en plein doute qui s'était rassurée en s'imposant largement à Bonnal (1-4). Aujourd'hui, les hommes de Kombouaré ont mis fin à une série noire en infligeant la même leçon aux Lionceaux. Les Parisiens n'ont pas laissé planer le doute bien longtemps. Hoarau et Erding ont scoré d'entrée et coup sur coup. Malgré une réduction du score sur pénalty, les Sochaliens n'échapperont pas à la sentence. Malheureusement pour les supporters, le PSG ne joue Sochaux que deux fois par saison...

Lorient – Lens : 1-0

Une domination lensoise, des contre-attaques lorientaises. La victoire tactique a été remportée par Christian Gourcuff ce soir. Les Merlus ont laissé passer l'orage et ont réussi à passer à l'action au bon moment. L'œuvre de Sylvain Marchal.

Le Mans - Nice: 0-1

S'il y avait bien un match capital pour les deux équipes, c'était celui-là. Voilà peut-être pourquoi les dirigeants de l'OGCN avaient décidé d'écarter Didier Ollé-Nicolle pour profiter du choc psychologique. Un pari réussi puisque, longtemps accrochés, les Niçois se sont finalement imposés grâce à leur homme providentiel, Loïc Rémy. Le train vers la Ligue 2 vient de trouver son dernier passager.

Montpellier – Auxerre : 1-1

Comme contre Bordeaux, Montpellier s'en sort avec le point du nul. Sur un petit nuage depuis sa victoire en milieu de semaine contre Bordeaux, Auxerre a ouvert le score avant la mi-temps et a longtemps cru s'emparer de la première place monopolisée par Bordeaux depuis un bon bout de temps maintenant. Mais comme un diable sorti de sa boîte, Tino Costa en a décidé autrement. Avec son but, le petit prodige montpelliérain brise les rêves de Jean Fernandez. Celui de voir Loulou Nicollin se friter avec Benoît Pédretti n'aura finalement pas eu lieu. Les deux hommes ont fini le match par une accolade. Vraiment aucune couille...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
MU et Rooney au sommet
0 0