Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // Présentation
  3. //

Lille, reculer pour mieux avancer

Malgré un été agité où l'entraîneur et quelques joueurs emblématiques ont quitté le navire, les rêves européens du LOSC sont loin d'être irréalisables. On vous dit pourquoi.

Modififié
Le bilan de l'été

Il paraît que Lille ne pourra pas finir dans le top 3 en fin de saison. Que le départ de Garcia et l'arrivée de René Girard étaient une erreur. Qu'il n'y aurait plus d'argent dans les caisses pour recruter et que, par conséquent, il faut vendre. Et si, au contraire, le LOSC surprenait tout le monde ? Après tout, grâce aux départs de Chedjou, Payet et Digne, le club a renfloué sa trésorerie, recruté malin (l'expérimenté Kjær et les espoirs Thauvin, Jeanvier et Meité pour un total d'à peine quatre millions d'euros) et, par la suite, remporté ses quatre matchs amicaux. Autant d'éléments qui font que, même si la qualité des joueurs est plus aléatoire que par le passé, le LOSC reste un étalon-or lorsqu'il faut discuter titre et places qualificatives pour l'Europe.

Le coefficient de résistance face au PSG et Monaco

70%. Parfaite figure de l'outsider, le LOSC compte parmi les plus sérieux opposants au règne du PSG et de l'ASM. Si, sur le papier, Lille n'a bien entendu pas les armes pour rivaliser avec les deux poids lourds de la Ligue 1, les hommes de René Girard ont d'ores et déjà une seconde cartouche dans le barillet : un centre de formation performant et toujours aussi prolifique. Un élément qui pourrait bien rappeler aux pétrodollars de Nasser Al-Khelaïfi et de Dimitri Rybolovlev qu'un jeune joueur vaut parfois mieux qu'une avalanche de célébrités. Mais bon, inutile de s'emballer. À dire vrai, il va falloir un peu plus d'arguments pour rivaliser avec la puissance collective de ces deux équipes.

Le portrait robot

40% jeunes pousses
30% syndrome Rudi Garcia
30% vieux briscards

La banane de la saison : Florian Thauvin

À peine arrivé, l'ancien Bastiais a déjà réussi à se faire haïr par une bonne partie des supporters, celui qu'on rêve de prendre par le col pour lui coller deux bonnes mandales et lui remettre les pieds sur terre. La raison ? Quelques semaines après avoir posé bagages dans le Nord, Thauvin voudrait déjà la faire à l'envers à son nouveau club en faisant les yeux doux à l'OM. Un luxe réservé à l'excellence ? À croire que oui, puisque le LOSC serait sur le point de lui proposer une augmentation de salaire (oui, déjà) pour le convaincre de rester. Autant dire qu'avec tous ces rebondissements, Thauvin, même s'il continue de jouer la vedette de service, n'a d'autres choix que de claquer des pions. D'autant que René Girard semble d'ores et déjà compter sur lui pour animer les phases offensives de son équipe.


Le type à suivre : Simon Kjær

Connu presque exclusivement par les accros de Football Manager jusqu'en 2008 (2 millions d'euros pour des notes moyennes de 7,46, ça valait le coup), Simon Kjær se révèle au reste de l'Europe lors de la saison 2008-2009 en signant à l'US Palerme pour quatre millions d'euros. Une broutille par rapport à la qualité de ses performances, solides et sérieuses comme peut le laisser penser son physique (1,89m). Son ascension est censée se poursuivre lorsqu'il signe en 2010 pour 13 millions d'euros à Wolfsburg, alors hyper ambitieux sur le marché des transferts. C'est un échec : un an après son arrivée, Simon est prêté à l'AS Rome où il fait le job, mais ne convainc pas plus que ça. On attend donc de voir ses premiers matchs sous ses nouvelles couleurs, mais on peut d'ores et déjà affirmer que le LOSC a réalisé un joli coup en l'enrôlant pour à peine trois millions d'euros.

Ce qu'il va se passer cette saison

Jusque-là épargné par les scandales, le LOSC vit des heures sombres en interne, ce qui met à mal sa réputation de club sympathique, porté sur le collectif et les valeurs familiales. Ainsi, pour lutter contre un déficit budgétaire conséquent (une vingtaine de millions d'euros), les dirigeants du LOSC répètent depuis le début de l'été que le club va surtout miser sur le centre de formation et les bonnes affaires, un peu ce qui a fait la base de son succès depuis une dizaine d'années. Un retour aux sources fièrement revendiqué, mais qui ne servira en réalité que de prétexte à un nouvel exercice en demi-teinte et fastidieux. Mais bon, stoppons le scénario dramatique et admettons un instant que la mayonnaise prenne, que Martin impose sa vision de jeu au milieu de terrain, que Kalou reste et entame sa saison comme il a fini la précédente, que Thauvin cesse de faire le guignol et que le secteur défensif soit épargné par les blessures. Là, on tient un prétendant sérieux à l'Europe. Ligue des champions ou Ligue Europa, on ne sait pas, mais Lille fera certainement partie de l'une de ces compétitions en 2014-2015.

La banderole de supporter

« We are the working class heroes ! »

La chanson de la saison

Les amateurs - 59 sous les flashs

Vidéo


Par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 42 minutes Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 2
il y a 2 heures Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 8 il y a 2 heures La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 46 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
À lire ensuite
Top 10 : Sous la douche