Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe F
  3. // Lille/Bate Borisov (1-3)

Lille prend une sacrée claque

Pour son premier match de poule à la maison, Lille recevait l’équipe la plus faible de son groupe en la présence du Bate Borisov. On s’était dit que les trois points n’étaient qu’une formalité. Mauvaise idée. Le LOSC a complètement raté sa première période et par ricochet son match (1-3). Ça commence mal.

Modififié
LOSC - BATE Borisov : 1-3
Buts : Chedjou pour Lille. Volodko, Rodionov et Olekhnovich pour BATE.


Moroses en Ligue 1, on attendait un sursaut des Lillois à la maison. Il aura fallu une triple piqure biélorusse en première période pour que les ouailles de Rudi Garcia daignent jouer vers l’avant. Sauf qu’avec trois buts de retard à la mi-temps, c’est compliqué. Lille s’incline presque logiquement contre l’équipe la plus faible du groupe. Il faudra se reprendre, début octobre, avec un petit déplacement bucolique chez le Valence d’Adil Rami. Pourtant, Rudi Garcia ne s’était pas emmerdé et avait aligné sa meilleure équipe où le petit Lucas Digne commence de plus en plus à faire son trou. Ce match était également l’occasion pour Marvin Martin de faire taire les critiques concernant son début de saison lillois. D’aucuns avancent que le costume est trop grand pour l’ancien Sochalien. Sur ce match, ils ont eu raison. Le milieu de terrain s’est complètement raté à l’image du collectif des Dogues qui s’est noyé dans un verre d’eau. Pourtant le plan était simple, Martin devait alimenter le trio offensif Payet-Kalou-De Melo. On ne va pas se mentir, sur le papier, la défense du Bate Borisov n’a rien de Fort Knox. Il ne faut d’ailleurs que 4 minutes à Kalou pour tester les gants de Gorbunov.

Estocade

Le LOSC affiche la couleur : du jeu direct. On se dit que si le courant passe, Kalou et Payet peuvent enflammer la défense biélorusse. On se dit tellement de choses qu’on en oublie Volodko, qui s’amuse de Mickaël Landreau sur un délice de frappe à l’extérieur de la surface. Boum ! Lucarne. Stupeur, les visiteurs ouvrent le score sur un missile qui permettra à Grégory Coupet de débattre sur les envolées de Landreau. Sonné, Lille n’y est plus et encaisse même un deuxième but avant la 20e minute sur une saloperie de contre à trois conclu par Rodionov (ouais, il était hors-jeu, mais on s’en fout, puisque l’arbitre était aux fraises). Les Lillois voulaient un minimum d’enjeu, ils sont face à un sacré challenge. Histoire d’y croire un peu, Dimitri Payet arrose un peu tout et surtout n’importe quoi. Borisov laisse passer l’orage avant de porter l’estocade finale juste avant la pause. Toujours sur une attaque placée, la défense lilloise s’aligne mal deux fois de suite. Sur la première, Landreau réalise un miracle, sur la seconde, il se fait perforer par Olekhnovich, resté dans la surface et parfaitement couvert par Digne et Chedjou. En gros, Lille a joué le hors-jeu. Mais pas sur le bon attaquant. C’est ballot. Quoi qu’il en soit, Lille termine sa première mi-temps avec un retard de trois buts à la maison. C’est fou.

Une mini révolte

Rudi Garcia le sait et sort De Melo et Martin à la pause pour injecter plus de mouvement(s) dans le jeu, à savoir Ryan Mendes et Nolan Roux. Les Lillois en veulent tellement qu’ils sont à deux doigts de déclencher une baston collective suite à un tacle à la Paul Scholes signé Lucas Digne. Il en faut plus pour saper le moral d’Aurélien Chedjou et de sa balle de tennis capillaire. Le Camerounais vient placer une tête rageuse sur un corner de Payet et redonne espoir aux siens. Borisov laisse venir et débute alors une grosse séquence de domination territoriale de la part des locaux. Debuchy et Digne jouent quasiment comme des ailiers. Et ça marche. Le surnombre est permanent et l’équipe de Borisov est asphyxiée mais Gorbunov repousse tout. Au final, la défaite est cruelle mais terriblement logique. Lille a eu la possession du ballon mais n’a jamais su l’utiliser à bon escient. Surtout en première période : pas d’appels, peu de mouvements autour du porteur du ballon, bref, le jeu offensif était trop stérile. Surtout, le problème de l’avant-centre n’est pas résolu. De Melo a passé son match à compter ses dents avec sa langue. Certes, la seconde période était beaucoup plus engagée mais à 0-3, les options étaient très limitées. Il fallait réagir. Le LOSC a déçu. On attendait beaucoup plus de cette équipe et notamment des recrues, Marvin Martin en tête. Comme quoi, l’apprentissage est permanent. On va dire que c'est un accident de parcours. Du côté de Lille, on l'espère en tout cas.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 16
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom