1. //
  2. // 19e journée

Lille, les fêtes en tête ?

Pas d'Olympico, pas de Clasico, pas de Derby, rien ! Les gros vont s'affronter à distance en cette fin d'année. La Ligue aurait pu trouver mieux comme cadeau de Noël. Du coup, Canal + s'est farci Lorient/Montpellier en guise de “grand match” hier soir. Tu parles d'une affiche.

Modififié
0 0
Lille/Saint-Étienne


Les Nordistes, leaders avec un match en retard, accueillent des Verts en net regain de forme puisqu'ils restent sur six matchs sans défaite et deux victoires de rang. Suffisant pour affirmer que l'ASSE, sixième, peut squatter les places européennes ? Possible mais à moins d'un hold-up, il ne faut pas compter sur ce match. L'équipe de Rudi Garcia tourne à plein régime en cette fin d'année et nul doute qu'elle saura profiter des absences d'Ebondo et Sanogo pour faire plier leurs adversaires. Lille sera champion (d'automne), c'est une certitude.

Nancy/PSG


Quatre matchs sans défaite contre treize rencontres d'invincibilité toutes compétitions confondues. Une équipe qui ferme le jeu contre une escouade qui fait le spectacle. Un entraîneur semblant lassé contre un mec qui prend de plus en plus son pied à la tête de son équipe. En théorie, donc, ce match ne devrait être qu'une formalité pour le PSG. Problème, Tiéné, Armand et Bodmer manqueront à l'appel. De quoi conforter Pablo Correa dans son optique de jouer le 0-0 ?

Caen/Rennes


Meilleure défense de Ligue 1, Rennes se déplace en Normandie pour y affronter des Caennais à la série impressionnante de onze matchs sans victoire. "Mieux" qu'Arles, qui n'en est qu'à six. Les Rennais, eux, sont tranquillement calés en troisième position grâce à leur victoire sur Valenciennes le week-end dernier. A défaut d'être brillants, les hommes de Fred Antonetti imposent leur physique, pressent haut et plantent le but qu'il faut quand il faut. Le but de Kana-Biyik à la 94è contre VA lors de la dernière journée est là pour len attester. Les Normands sont prévenus, eux qui devront faire sans Tafforeau et Sorbon, blessés et Marcq, suspendu.

Lyon/Auxerre


Qui a dit que l'OL était mort ? Tout le monde tirait sur l'ambulance fin septembre quand les Gones étaient dix-huitièmes et n'allez pas nous faire croire que vous pensiez le contraire. Revenus dans le coup depuis trois mois, les coéquipiers de Lisandro étaient même tout près de prendre la tête du championnat dimanche dernier, mais un match nul au Vélodrome est venu contrecarrer leurs plans. Ce mercredi, les Lyonnais ont l'occasion de terminer l'année en beauté face à des Bourguignons dans le dur qui ont sans doute hâte de pouvoir souffler un peu. Et puis n'oublions pas que l'objectif des Auxerrois, c'est le maintien et qu'avec 22 points à la trêve, c'est dans la poche.

[page]
Brest/Marseille


Depuis trois matchs, les trajectoires des deux clubs sont identiques : une défaite, deux nuls. Si les Brestois peuvent s'en satisfaire compte-tenu de leurs ambitions, les Marseillais ont clairement la pression avant leur déplacement en Bretagne, d'autant plus que les locaux sont invaincus chez eux cette saison. « Tout le monde a des difficultés, le championnat est très serré. On est à l'affût. L'année dernière, on avait connu un mois de décembre difficile. On marque un peu le pas mais j'espère que l'on finira 2010 sur une bonne note à Brest » , soutient Mathieu Valbuena. Il vaudrait mieux oui.

Valenciennes/Toulouse


Au premier abord, ce match n'est pas le plus émoustillant de la soirée. Mais quand on va plus loin... eh ben, on se rend compte qu'on a raison. Deux des pires attaques de Ligue 1 s'affrontent dans cette rencontre qu'on aurait pu rebaptiser le match des absents. Tabanou (hanche), M'Bengue (élongation), Perrier Doumbe, Braaten (ischios), Cetto (cuisse), Pentecôte (genou) et Pelé (soins) ne figureront pas sur la feuille de match côté Toulousain. Les Nordistes devront quant à eux se passer de Pujol (mollet), Cohade (cheville), Bong (genou), Kadir, Lacourt (convalescents), Bangoura et Rafael (reprise). Le décor est planté. On va se retrouver avec Santander d'un côté et Samassa de l'autre pour finir les actions. Elle est à combien la cote pour le 0-0 ?

Monaco/Sochaux


Ah ! Encore un ancien club pour Moustache. Après le miracle parisien où son équipe a obtenu le nul on ne sait comment, le coach monégasque va-t-il se prendre une valise par les Lionceaux et dégager du Rocher ? On n'ira pas jusqu'à dire qu'on le souhaite hein ?

Arles-Avignon/Nice


Vous vouliez un match sans intérêt ? Le voici. Arles, condamné, reçoit Nice, condamné à se maintenir in-extremis. Pire attaque (10 buts), pire défense (36 pions pris), les Provençaux auront pour objectif de ne pas être la deuxième équipe à s'incliner à domicile face aux Aiglons. La seule victoire à l'extérieur de ces derniers remonte à la deuxième journée. Ils avaient alors battu Lorient 2 buts à 1. Ce soir, Eric Roy pourra compter sur les retours de suspension d'Emerse Faé et Renato Civelli pour gonfler cette stat' pourrie et infliger leur défaite hebdomadaire aux hommes de Faruk Hadzibegic. Oui, ça sent le sapin...

Bordeaux/Lens


Le traditionnel match moisi d'Orange TV aura bien lieu. Cela dit, Bordeaux emmerde mais ne perd pas depuis huit rencontres (deux victoires, six nuls). Face aux Marine et Blanc, les Lensois auront fort à faire, eux, qui reste sur une série de cinq matchs sans succès. « Nous devrons prendre beaucoup plus de risques et frapper au but plus souvent » , estime d'ailleurs le capitaine girondin, Alou Diarra, qui sait qu'un rien suffit à faire douter les Lensois. Ces derniers, relégables depuis la cinquième journée, devront rester particulièrement vigilants (30 buts encaissés) puisqu'à chaque fois qu'ils encaissent le premier pion, ils se font fermer derrière.

Sylvain Michel

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le onze de Japhet N'Doram
0 0