Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il fallait retenir de la 5e journée

Lille, leader aux deux visages

Après la chute de Bordeaux à Guingamp et sa victoire contre Nantes, le LOSC est le nouveau patron de la Ligue 1. Un patron peut-être provisoire en attendant que le PSG débranche le mode diesel ou que l'OM confirme face à un adversaire d'un autre calibre que l'ETG.

Modififié
  • Paris le malade imaginaire

    C'est le problème et le drame d'un club promis à un règne éternel. Dès que le Paris Saint-Germain toussote, il faut que certains diagnostiquent une maladie grave rongeant son corps de l'intérieur. On rassure la famille, les proches et le Prince du Qatar, son club n'est pas mourant. Il a juste enchaîné à Rennes son troisième match nul consécutif de la saison à l'extérieur. Oui, le PSG de samedi route de Lorient a joué les mains en haut du guidon, il s'est contenté de gérer son avance en faisant tournicoter le ballon en milieu de terrain avant qu'une « air » frappe de Doucouré ne surprenne Sirigu. Ce PSG n'offre pas toujours caviar et foie gras à tous les repas, mais qu'on se rassure : il mange encore à sa faim. On se donne rendez-vous pour le dîner mercredi soir contre l'Ajax. La cuisine parisienne en Ligue des champions est rarement fade.

    ==> À lire : Le résumé du match Rennes/PSG (1-1)

  • Vous avez raté Lille – Nantes et vous n'auriez pas dû

    « C'était Dr Jekyll et Mister Hyde aujourd'hui. » Ce n'est pas tous les dimanches que René Girard se pique d'une référence culturelle. Mais c'est vrai que du haut des tribunes du stade Pierre-Mauroy où il purge sa suspension de banc de touche, l'entraîneur a vu son LOSC se faire marcher dessus pendant 45 minutes par Nantes avant de proposer un tout autre visage après la pause. Alors que s'est-il passé ? Girard est descendu et a passé un savon à ses joueurs. Mais pas que. Il a aussi enfermé Marvin Martin dans les vestiaires pour lancer Ronny Lopes. Et en l'espace de trois minutes, le Portugais a réussi ce dont Martin est incapable depuis trois ans : marquer un but. Deux minutes avant, Origi avait branché le réveil lillois et presque fait oublier le départ de Kalou. Avec un peu de chance (le poteau nantais en 1re mi-temps), une défense toujours imperméable et un coaching audacieux, Lille s'empare de la tête du championnat de France.

    ==> À lire : Le résumé de Lille/Nantes (2-0)

  • L'analyse définitive du week-end : Marseille candidat au titre

    L'OM a envoyé un message fort hier soir à Annecy. Au pays des revenants, Marseille rappelle qu'il ne faut pas l'enterrer dans la course au titre. Depuis trois journées, l'OM marche sur le championnat. On peut déjà l'affirmer : la méthode Bielsa prend. Les Olympiens proposent ce dont le PSG est incapable en ce moment : de la vitesse et de l'envie. Son ouverture magistrale sur le but de Gignac rappelle que la relance d'un Rod Fanni n'a rien à envier à celle d'un David Luiz. Imbula, lui, commence à se positionner comme un rival sérieux pour Matuidi en équipe de France. Et que dire d'un André-Pierre Gignac toujours soutenu par ses supporters et qui retrouve un état de forme « toulousain » . Les pisse-vinaigre diront que ce n'était que Guingamp, Nice et Évian, mais ce Marseille-là présente quand même une gueule de champion.


    ==> À lire : Le résumé de ETG/Marseille (1-3)

  • La polémique de la machine à café : Monaco, Mendes et la mafia

    La Principauté n'est pas vraiment connue pour être un « spot » de graffeur. Mais ça, c'était avant qu'on découvre le tag suivant : « Mendes = mafia » devant le centre d'entraînement de la Turbie. À Monaco, le coupable est tout trouvé. Il s'appelle Jorge Mendes, agent de joueurs et maître du monde. Les supporters monégasques ont comme l'impression que le Portugais dispute une partie de Monopoly sur le dos de leur club. Comme s'il avait forcé Dimitri Rybolovlev à vendre James et Falcao. En attendant, l'ASM a perdu à Lyon un match qu'il méritait peut-être de gagner et Leonardo Jardim se retrouve déjà dans une situation inconfortable. Mais on ne s'inquiète pas pour lui, son agent s'appelle Jorge Mendes.


    ==> À lire : Le résumé de Lyon/Monaco (2-1)

  • Le top 5 :

    - André-Pierre Gignac marque en 20 secondes. Pas mal, mais c'est encore 12 secondes de trop pour espérer battre le record du Caennais Michel Rio qui tient depuis 1992.


    - Bosetti qui fait le mort, se relève et profite de la passe en retrait du Messin Guido Milan pour son gardien. Liberté et opportunisme pour les ultras.
    - Quelque chose comme 2487 jours plus tard, David N'Gog a marqué un but en Ligue 1.
    - Face au PSG, Paul-Georges Ntep invente la passe décisive qui compte comme un but.
    - La claquette d'Anthony Lopes sur la tête de Valère Germain pour préserver la victoire lyonnaise. Ce n'est pas tous les jours qu'on salue la parade d'un gardien portugais.

    ==> À lire : Le résumé des matchs de samedi


  • Ils ont dit :

    - « Le PSG commence à trembler, non ?  » Peut-être qu'il a tort, mais peut-être qu'il a raison, Rolland Courbis vise le titre cette saison avec Montpellier… ou pas.
    - « Apparemment il y a certaines personnes parfaites, ces personnes parfaites j'aimerais bien les rencontrer, pour savoir comment elles font ! » Stéphane Ruffier demande un rencard à sa façon à Christophe Dugarry.
    - « Je suis dernier de Ligue 1 certes, mais je pense qu'il y a plus malheureux que moi, et notamment Christophe Pélissier, l'entraîneur de Luzenac, qui est actuellement au chômage. » Pascal Dupraz après une nouvelle fessée.
    - « On avait perdu nos valeurs. » Quatre mois passés dans le Sud-Ouest et Willy Sagnol parle déjà comme un rugbyman.

  • Le tweet :

    Romain Danzé a appris à faire connaissance avec Zlatan. Visiblement, le courant est bien passé.


    Résultats et classement de L1

    Par Alexandre Pedro
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17