Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2012/2013
  3. // Présentations des équipes

Lille, la contre-puissance

Après un mercato convaicant et des matchs amicaux réussis, le LOSC semble plus que jamais être l’adversaire principal du Paris Saint-Germain dans la course au titre. Reste à voir comment sera la vie sans Hazard.

Modififié
Le bilan de l’été

Ça y est. Eden est parti. Laissant derrière lui des milliers de supporters tristes et quelques interrogations. Les fans du Paris Saint-Germain se prennent à croire que sans son étoile belge, la constellation lilloise scintillera moins dans le paysage du football français. On en doute. C’est sûr, la perte du double meilleur joueur du championnat en titre fait mal. Mais que ce soit financièrement, ou sportivement, le LOSC s’en tire bien. Joe Cole est rentré au bled, le très prometteur Sidibé est arrivé et remplacera Mathieu Debuchy en cas de départ, Marvin Martin est déjà heureux d’être là, tandis que Steve Elana et Salomon Kalou constituent des renforts de choix. Tout ça, sans trop dépenser de thunes, pour le plus grand bonheur de Michel Seydoux. De quoi faire un petit effort sur le dossier Ryan Mendes, qui bloque toujours. Les matchs amicaux eux, sont bons, et augurent de bien belles choses.

Le coefficient de résistance au PSG

90%. Le LOSC qui gagne incarne à merveille le PSG qui perd. Tout d’abord parce qu’on se souvient trop bien de la défaite parisienne en terre lilloise qui a coûté cher au club de la capitale et à Mamadou Sakho. Ensuite parce qu’en termes de jeu, d’expérience et de talent pur, l’équipe de Rudi Garcia est, de loin, celle qui est la plus susceptible de contrecarrer les plans parisiens. Et puis difficile de nier que cette saison, le LOSC sera la valeur refuge de toute la France de l’anti-parisianisme. Plein de nouveau supporters en perspective donc, pour les Nordistes. Et ça tombe bien, puisqu’ils ont un grand stade à remplir.

Ça va se terminer comme ça, le 21 décembre 2012

Le grand stade n’aura donc servi qu’une petite demi-saison. Dégoûté, Michel Seydoux organise une grande fête de la fin du monde sur sa pelouse. Les billets sont évidemment payants. Jason Boutoille, Pascal Cygan, Dagui Bakari et Johnny Ecker, défilent en tête de cortège tandis que Rio Mavuba tire un dernier coup dans son coin, peinard, avec la mascotte des Dogues. Bien décidé à quitter ce monde encore plus riche, Michel Seydoux tente de vendre quelques joueurs à des clubs qataris, mais ne reçoit d’offre que pour une dernière virée avec sa nièce. Rudi Garcia fait un bras de fer avec Mathieu Debuchy, qui gagne le droit de mourir à Newcastle. La terre craque, la Manche inonde le Nord de la France et Eden Hazard annonce sur Twitter : « C’est décidé les twittos, je vais mourir à Lille » .

Le portrait robot

25% Bière « la 3 monts » - Eau du Nord
30% Léa Seydoux – Nièce de / « actrice »
15% Confessions intimes – Certaine idée de la France
30% Robin des Bois – Combat le PSG pour le plaisir des pauvres.

La banane de la saison

Nolan Roux. Sur le front de l’attaque lilloise, Nolan a la pression. Arrivé l’hiver dernier en provenance de Brest, l’avant-centre nordiste a plutôt réussi sa mission « remplaçons Moussa Sow » . Cinq buts en 17 rencontres (dont 10 comme titulaires), un ratio honorable mais insuffisant quand on sait qu’il est désormais censé être l’option offensive numéro un de Rudi Garcia au poste d’attaquant. Cette saison, fini les caviars de Hazard, place à ceux de Martin. Reste à savoir si Nolan y aura droit. En effet en fin de saison passée, le natif de Compiègne pourrait voir l’excellent Tulio De Melo lui taxer sa place. Certes, le Brésilien, c’est aussi cinq buts en 16 rencontres, mais son influence et son importance – notamment par son jeu en déviation – au sein du collectif nordiste a été l’une des clés de la bonne fin d’année 2012 du LOSC.

Le type à suivre

Idrissa Gueye. Dégoûté, le petit Idrissa a quitté les Jeux Olympiques prématurément, la faute à une petite blessure lors du premier match des Lionceaux face à la Grande-Bretagne. Une tuile qui n’empêchera pas l’une des révélations de la saison passée d’être l’un des Lillois à suivre cette année. En effet, si l’entrejeu nordiste, connu pour sa solidité, est l’un des plus fournis de Ligue 1, le natif de Dakar pourrait profiter de la petite forme de Benoît Pedretti la saison passée et du grand nombre de matchs en perspective, pour s’assurer une place de choix dans la rotation et montrer toutes ses qualités à ceux qui seraient encore perplexe. A bientôt 23 ans, l’heure est venue pour Idrissa.

Ce qu’il va se passer cette saison

Un début de saison tonitruant. Forcément, les Lillois sont déjà prêts à en découdre. Des victoires face à Saint-Étienne, Nice et Nancy, histoire de préparer idéalement le choc face à Paris au soir de la quatrième journée. Au Grand Stade, Zlatan découvre Franck Béria, et les Parisiens repartent la tête basse, un 2-0 bien ficelé dans les valises. Archi séduisants en championnat, les joueurs de Rudi Garcia commettent les mêmes erreurs que la saison passée en Ligue des Champions, et se qualifient in extremis pour l’Europa League. Champions d’automne, les Lillois font face à un mercato hivernal très compliqué, lors duquel Nasser Al-Khelaïfi fait une offre de 200 millions d’euros pour racheter les 18 joueurs de l’effectif du club, ainsi que Rudi Garcia et Léa Seydoux, à qui la burqa «  irait à ravir » . Assez solide pour refuser cette offre, Michel Seydoux est récompensé au soir de la 32ème journée. C’est ce 13 avril 2013, face à l’OM, que les Nordistes prennent un avantage décisif dans la course au titre. Victorieux 6 à 0 de l’OM, avec notamment un triplé contre son camp de Jérémy Morel, les coéquipiers de Rio Mavuba relèguent Paris à 9 points à huit journées de la fin. Devant ce succès sans appel, Snoop Dog, devenu Snoop Lion, décide de se renommer Snoop Dogue.

La banderole de supporter

« Dogues durs  »

Le derby débile de la saison

Le matchamico, face à l’Olympique de Marseille

Les chansons de la saison

Soleil du Nord – Oxmo Puccino

Vidéo

Who let the dogs out – Baha Men

Vidéo


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique Hier à 18:07 Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 72 Hier à 12:10 Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 104
À lire ensuite
Le journal de Zlatan