En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée
  3. // Lorient-Lille/ASSE-Ajaccio

Lille jouera la Ligue des champions

Lillois et Stéphanois ont fait le boulot chacun de leur côté lors de cette dernière rencontre de la saison 2013/2014. Crédités de deux points d'avance sur leur poursuivant avant le match, René Girard et ses boys ont douté, mais n'ont pas failli. Sans pitié, les Nordistes se sont même permis de gâcher la dernière de Christian Gourcuff sur le banc lorientais. Lille jouera la C1 l'an prochain.

Modififié

ASSE - AC Ajaccio
(3-1)
L. Perrin (18'), M. Erding (34'), L. Perrin (76') pour Saint-Étienne , I. Baradji (90') pour AC Ajaccio.


On n'aura pas tremblé qu'en bas de tableau au soir de cette 38e et ultime journée de Ligue 1. Troisièmes et donc qualifiés pour le tour préliminaire de la Ligue des champions avant la rencontre, les hommes de René Girard se sont fait très peur sur le terrain synthétique du Moustoir. Alors que Saint-Étienne, quatrième à deux points des Nordistes, recevait la lanterne rouge ajaccienne dans un Chaudron en liesse, les Lillois se devaient de gagner impérativement pour ne pas se faire dégager du podium par les petits hommes verts. Furibard sur son banc de touche, René Girard, auréolé de son titre de meilleur entraîneur de l'année obtenu dimanche dernier, n'aura mis que vingt-deux minutes avant de subir sa première bouffée de chaleur. Dans l'autre rencontre importante, l'AC Ajaccio a une nouvelle (et dernière) fois pris l'eau face à des Stéphanois bien décidés à réaliser le hold-up. Au-dessus dans presque tous les domaines du jeu, les garçons de Christophe Galtier ont assuré leur part du travail. Malheureusement pour eux, Lille, qui s'est imposé à Lorient ce soir, garde sa troisième place et ira donc tenter sa chance en Ligue des champions.

Lille peut remercier Audard


Les Nordistes ont vaincu en terres bretonnes, mais reviennent de loin. Salement entré dans la rencontre, le LOSC commence la partie en se voyant refuser un but de Nolan Roux pour une position de hors-jeu légitime. À qui perd gagne, ce sont les Merlus qui sourient les premiers en profitant de la période de doute des Lillois. À la 22e minute de jeu, Aliadière trompe la vigilance de Vincent Enyeama du pied droit avant que Salomon Kalou, lancé cette fois-ci à la limite du hors-jeu, ne réponde à son adversaire dix minutes plus tard. À quelques secondes de la mi-temps, le même Kalou est fauché dans la surface de réparation par Bourillon qui bénéficie de la non-réaction de l'homme en jaune. Sur la touche, Girard gueule comme un charretier et balance des « MERDE ! » à tout va. Signe du destin ou pas, le coach nordiste retrouve le sourire au retour des vestiaires lorsque Nolan Roux profite d'une sortie scandaleuse d'Audard. Treize minutes plus tard, le portier morbihannais est de nouveau victime du syndrome Jens Lehmann et offre de nouveau son but à Salomon Kalou qui réalise le doublé. À 3-1, puis 4-1 dans les arrêts de jeu, et alors que Sainté explose Ajaccio à quelques centaines de kilomètres de là, Lille lève le pied et finit sa rencontre sereinement. Le LOSC boucle sa saison à la 3e place, suffisant pour s'offrir quelques belles soirées européennes.

Saint-Étienne dérouille les Corses


Beaucoup moins de suspense, en revanche, du côté du stade Geoffroy-Guichard où Saint-Étienne a infligé aux pauvres hommes de Christian Bracconi leur énième trique de la saison. Probablement revigoré par l'appel de Didier Deschamps qui l'a introduit au sein des sept réservistes sélectionnés pour le Mondial, Loïc Perrin réalise une partie étincelante et offre même l'ouverture du score à ses partenaires. Admirablement servi par Gradel sur la droite, le défenseur central et capitaine des Stéphanois lâche un coup de casque salvateur qui cloue le bec à Memo Ochoa. Également dans l'obligation de s'imposer devant son public pour espérer reprendre la 3e place à Lille, Saint-Étienne pousse et aggrave le score grâce à Melvüt Erding de nouveau servi par Gradel. En seconde mi-temps, les joueurs de Christophe Galtier repartent sur les mêmes intentions qu'en première et vont même planter un troisième but sur une lourde frappe de Loïc Perrin venu jouer les Sergio Ramos. La messe est dite dans le Chaudron et la réduction du score à la 92e minute des Ajacciens ne changera rien à la situation si ce n'est, peut-être, à laver le semblant d'honneur qu'il leur restait encore. Ce soir, les Verts ont tout donné, mais Lille a été plus rusé en Bretagne. La saison prochaine, l'Europe se jouera au niveau inférieur pour Saint-Étienne.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 11 minutes L2 : Les résultats de la 22e journée il y a 5 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 2
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17