1. //
  2. //
  3. // Lille-Rennes (1-1)

Lille et Rennes se neutralisent

Un match nul, mais avec des rebondissements. Si Lille et Rennes n'ont pas su se départager, c'est en partie grâce, ou à cause de l'arbitre qui a fait bouger les choses. Un carton rouge et un penalty plus tard, ça donne une fin de match agitée.

Modififié
153 7

Lille OSC 0-0 Stade rennais

Buts : Eder (42e) pour Lille et Dembélé sp (89e) pour Rennes

D'habitude, les matchs du dimanche 14h ne sont pas les plus fous. Cette fois, le public de Pierre-Mauroy a assisté à un vrai renversement de situation. Contre son équipe certes, mais ça fait du bien de voir les choses bouger. Lille aurait pu se donner un peu d'air en disposant de Rennes, mais Lille a craqué, dans les dernières minutes. Pourtant, ce n'était pas fou, jusqu'à ce que l'arbitre de la rencontre y mette du sien pour décanter les choses. En expulsant Boufal à vingt minutes du terme, on a assisté à une fin de match très agitée. Les Bretons, qui s'étaient contentés de quelques percées par ses fusées de devant, ont su inverser la tendance, sans craquer derrière. Tout ça pour un petit point, tout ça pour éviter une troisième défaite d'affilée en Ligue 1 à Rolland Courbis.

Rennes perdu sur Lille


En début de partie, niveau spectacle, ce n'est vraiment pas terrible. Ça tricote au milieu de terrain, mais à chaque fois, une mauvaise passe ou un mauvais contrôle et ça repart de zéro. Lille met un peu plus la pression que le Stade rennais, mais il n'y a vraiment pas de quoi s'exciter. Boufal et Dembélé font du superflu, et il faut attendre la vingtième minute de jeu pour le premier « frisson » du match. Sur un corner lillois, dégagé de la tête, le ballon revient à l'entrée de la surface sur Amadou qui ne se pose pas de question. Sa reprise plat du pied n'inquiète pas vraiment le portier rennais qui est sur la trajectoire. Lille récidive quelques minutes plus tard. Obbadi reçoit un bon ballon de Corchia dans la surface, mais sa frappe est trop écrasée. Du coup, ça finit encore dans les bras tatoués de Costil.


Le LOSC s'est tranquillement installé dans le camp de Rennes qui n'arrive pas à enchaîner trois passes. À cinq minutes de la mi-temps, les visiteurs ne se sont toujours pas procuré la moindre occasion, ou situation dangereuse. Et ils vont même craquer, après une erreur individuelle. Sur un long centre, Costil sort, s'emmêle les pinceaux et relâche la balle. Sur le corner qui suit, joué court, Boufal joue au deuxième poteau pour Eder qui se jette et met au fond. Le Stade rennais offre au LOSC la vraie opportunité qu'il lui manquait pour ouvrir le score. Pas de réaction de Ntep, de Dembélé ou de Grosicki et toujours pas de mouvement collectif côté rennais. Ça promet pour le deuxième acte.

Un rouge et c'est la fête


Au retour des vestiaires, Rennes se montre plus entreprenant lors des premières minutes. Pourtant, la première occasion est bien pour le LOSC. Benzia a remplacé Eder, blessé au genou, et le jeune Français se montre direct. Il reçoit le ballon côté gauche, élimine son défenseur, et sa frappe du gauche est sortie par Costil. Dans la foulée, Sidibé centre pour Bauthéac qui arrive lancé au point de penalty, mais sa tête est trop timide. Jusque-là, la deuxième période avait bien démarré, mais ça ne dure pas. Si les Rennais sont un peu plus joueurs, ils ne sont pas non plus à l'abri d'un deuxième but qui les mettrait K.O. Sauf que l'expulsion de Boufal relance complètement la partie.


À vingt minutes de la fin, le passeur décisif mange un deuxième carton jaune, aussi bête que le premier, et laisse les siens se débrouiller. Le Stade rennais part à l'abordage et aurait même pu bénéficier d'un penalty pour une faute de Civelli sur Ntep. Rien pour M. Hamel. Courbis fait entrer Boga, histoire d'amener encore plus de vitesse devant. À cinq minutes de la fin, Ntep est fauché dans la surface. Excès d'engagement de Soumaoro, cette fois, c'est penalty pour Rennes. Après quelques minutes de protestation, Dembélé s'en charge et égalise. Dans les dernières secondes, Benzia décale Sidibé côté gauche, mais sa frappe croisée du gauche est très bien détournée par Costil qui sauve le point du match nul. Statu quo au classement, Lille est toujours à deux pas de la zone rouge.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Benjamin Asseraf
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
    Rennes c'est quand même spécial ce qui se passe, sur le papier entre Ntep l'ailier explosif au porte de l'Equipe de France, Boga qui tape tout le monde depuis trois ans dans les compets internationales de -20 ans, Dembélé annoncé comme un futur très grand, mais aussi Grosicki, Quintero on devrait logiquement voir un football de qualité, mais non c'est le néant en termes de combinaison et de fonds de jeu.
    Dani de Melo Niveau : CFA
    Putain, sofiane,...

    Dommage, il avait été intéressant jusque ses 2 semelles à c0n.
    Il y a un très sérieux problème de concentration du coté lillois. On a quand même perdu 9 points (Nice, Marseille, Troyes et Rennes) depuis janvier en se faisait égaliser après avoir mené et dominé la partie (sans compter l'élimination face a Tréllisac en CdF alors qu'il menaient encore une fois).
    9 points qui, si ils avaient été conservés, auraient permis au LOSC d'être à hauteur de Nice !!

    Donc comme d'habitude, match plutôt contrôlé et dominé mais grosse déception au final.
    Un petit coup de gueule pour Boufal qui est aussi talentueux qu'exaspérant a voir jouer : personnel, pas très impliqué après ses pertes de balles, il viens en plus de prendre son dixième carton de la saison (dont 2 rouges !) ce qui est énorme pour un ailier.
    Dani de Melo Niveau : CFA
    J'ai trouvé qu'il levait un peu plus la tête que contre Marseille. Si ce carton peut lui donner un peu plus la notion de responsabilité...

    En tous cas, je suis vraiment content d'Antonetti et très surpris de l'être!
    spacieux_rituel Niveau : CFA2
    On sait pas tenir un score putain. Nice, Marseille, Rennes, et le pire, Troyes contre qui on perd carrément. A la louche c'est bien 5-7 points de perdus...
    Jean Michel Sauvignon, en direct de la conf' presse: " Crise de Goéland aigue" pour les deux coachs ce soir" , rendez vous à la buvette "Chez Martine L'abry" pour de plus ample information sur la vie de groupe des deux formations du soir
    leg_human Niveau : DHR
    J'en peux plus de Boufal. Faut qu'on le vende au plus vite ce mec. Je comprends pourquoi Stéphane Moulin ne s'est pas plaint de le voir partir au précédent mercato hivernal...
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    153 7