En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Lille et Guingamp se plantent, Montpellier se relance

Alors que le PSG s'est finalement imposé à Dijon (3-1), Lille et Guingamp se sont sabordés à domicile samedi soir face à Lorient et Caen. De son côté, Bordeaux n'a pas profité de la défaite de l'OM et a été accroché à domicile par Rennes. Montpellier a séché Bastia.

Modififié

Bordeaux 1-1 Rennes

Buts : Ménez (56e) pour Bordeaux ; Gourcuff (68e) pour Rennes

Un hold-up évité au milieu de l'ennui. Le scénario attendu a donc bien eu lieu : ce Bordeaux-Rennes n'a pas été spectaculaire. Problème, Christian Gourcuff a longtemps cru que la malédiction qui entoure ses déplacements bordelais depuis le début de sa carrière allait de nouveau frapper. Tout simplement parce que ses joueurs ont joué pendant une bonne heure, qu'ils ont eu des cartouches par Sio et Amalfitano pour faire sauter la table de marque, mais qu'ils se sont fait peur avant de voir Gourcuff fils plonger pour abattre Carrasso. Peur ? Oui, car c'est bien Bordeaux qui avait ouvert le score au retour des vestiaires sur une belle action collective bouclée par Jérémy Ménez. Jusqu'ici, les Girondins sans caractère de Gourvennec étaient une nouvelle fois indigents, puis Malcolm est entré à la place d'Ounas et la rencontre s'est lancée. Pour se boucler sur un nul tout de même pas si logique que ça, même si Laborde a eu une balle de match en or et que Costil a sorti son costume de sauveur dans les dernières minutes.

Note : 28/10, car on n'avait pas vu Yoann Gourcuff aussi chouette depuis longtemps. Sinon, Bordeaux et Rennes quoi.


Lille 0-1 Lorient

Buts : Aliadière (49e) pour Lorient.

Samedi soir, Pierre-Mauroy était un showroom où les supporters du LOSC pouvaient venir admirer la nouvelle collection d'hiver. Patrick Collot, homme de goût, avait alors décidé d'aligner Anwar El Ghazi et Xeka d'entrée face à un Lorient en quête de confiance après deux défaites consécutives en championnat. Il faut se le dire : on a vu quelques belles promesses, mais un constat peut aussi être tiré samedi soir. Ce groupe lillois manque clairement d'un patron quand Rio Mavuba n'est pas là, et cela s'est encore vu face aux Merlus. Une semaine après sa belle victoire à Lyon, Lille s'est planté à domicile face à la lanterne rouge du championnat et a laissé le groupe de Casoni sourire un peu dans la grisaille grâce à un but de Jérémie Aliadière, pour une fois titulaire, juste après l'entracte. Difficile à avaler, mais précieux pour une première victoire à l'extérieur de la saison.

Note : 200/10, car si ce n'était pas super beau, c'est super important pour les Merlus. Oui, on aime beaucoup Romain Philippoteaux.


Montpellier 2-1 Bastia

Buts : Mounié (17e, 64e) pour Montpellier ; Crivelli (34e) pour Bastia.

Une rencontre double face. D'un côté, Montpellier, d'abord surtout dangereux sur coups de pied arrêtés grâce aux caresses de Ryad Boudebouz, qui ouvre le score au quart d'heure de jeu au bout du septième but de la saison de Steve Mounié et qui quitte ensuite la tribune pour laisser Bastia s'exprimer. De l'autre, les Corses donc, bougés par les cris de Ciccolini, remonté au point de sortir Sadio Diallo à la demi-heure de jeu, et qui se sont réveillés en fin de première période grâce à Saint-Maximin, mi-soliste égoïste, mi-artiste excitant. Juste assez pour faire plier Jourdren, jusqu'ici solide, mais trompé par l'audace de Crivelli, de retour dans le groupe samedi soir. Sensation éphémère, car la seconde période est reprise en main par la troupe de Gasset. Ellyes Skhiri fait passer un premier frisson de la tête et c'est finalement Mounié qui vient renverser la Mosson sur un service parfait d'Ikoné. La tête relevée.

Note : 6,5/10, pour la colère d'enfant privé de goûter de Sadio Diallo et les quelques sucreries du prince Allan. Oui, vous aussi, Steve et Ryad, vous n'avez pas été mal.


Guingamp 0-1 Caen

But : Karamoh (92e) pour Caen.


Jérémie Beyou peut avoir la banane au moment de donner le coup d'envoi fictif. Troisième du dernier Vendée Globe, l'autre monstre du Finistère avait l'occasion de croquer samedi soir une affiche plus sexy que sur le papier. Un Guingamp-Caen dans un Roudourou réchauffé et où chacun s’est filé de belles mandales. Il y a d’abord eu un premier acte où les hommes de Kombouaré, qui restaient sur une défaite encourageante à Nice, ont globalement dominé, se créant quelques grosses occasions par Coco, Lucas Deaux et un Jimmy Briand maladroit. Les Caennais, eux, ont plutôt animé la soirée par séquences, entre une tête sur le poteau de Jeff Louis, une grosse animation dans les couloirs et surtout Rémy Vercoutre version Vincent Gérard. Juste assez pour tenir la baraque jusqu'à un ultime contre dans les arrêts de jeu qui profite à Yann Karamoh, entré en jeu quelques minutes plus tôt. Oui, Guingamp vient de tomber pour la deuxième fois de la saison à domicile.

Note : 5/10, parce que malgré les balles manquées, c'était pas si moche et que le scénario tenait la route.


Dijon 1-3 PSG

Buts : Tavares (31e) pour Dijon // Lucas (29e), Silva (81e) et Cavani (84e) pour Paris


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 1
    il y a 3 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20
    À lire ensuite
    Chelsea tient sa revanche