1. // CdF
  2. // PSG/Lille (0-1)

Lille, et de un !

Dans une rencontre au scénario semblable à la finale de Coupe de la Ligue, avec un but dans les dernières minutes de la rencontre d'Obraniak (1-0), Lille s'octroye son premier trophée de la saison. En attendant le deuxième, l'Hexagoal.

Modififié
0 8
Paris Saint-Germain-Lille : 0-1


Buts : Obraniak (88è) pour Lille.


«  On espère – et Paris aussi je suppose- qu'on ira pas jusqu'à la prolongation » . Rudi Garcia peut remercier Ludovic Obraniak d'avoir évité aux siens deux mi-temps supplémentaires de 15 minutes. Car sans cet éclair de génie de son remplaçant sur un coup-franc excentré, le match était parti tout droit pour durer 120 minutes tant aucune des deux équipes n'arrivait à faire la différence. Mais en champion de réalisme qu'il est cette saison, le LOSC a su faire la différence face à une équipe du PSG qui a proposé du beau jeu, mais qui comme à son habitude, n'a pas su marquer. Et ce alors que pour une fois cette année, cette Grande Dame qu'est la coupe de France n'était pas là pour sauver leur saison. Mais pour la sublimer et prouver encore une fois que les vicissitudes de la capitale sont plus faites pour le surpassement ponctuel d'une compet' à élimination directe que pour le tracé GR de la Ligue 1.

Au coup d'envoi, de part et d'autre la pression. Pas tant celle du résultat que de tenir leur réputation de « formations les plus spectaculaires de France » . Outre le jeu de futsal de Nenê, Paris est l'équipe qui cadre le plus. 187 fois cette année. Quant à Lille, elle est l'équipe qui tente le plus sa chance. 522 unités cette saison. Après une entame à s'assurer que tout fonctionnait bien à l'arrière – les Parisiens sur nombre de corners lillois et les Nordistes sur les incursions par la droite du duo Giuly/Ceara – le football peut enfin prendre place. L'espace d'un quart d'heure. Le temps pour Gervinho de comprendre qu'il court beaucoup plus vite que Camara. Pour le Paris SG, que le jeu direct vers Hoarau, face aux monstres physiques que sont Rami et Chedjou, ça fonctionne aussi bien que le FMI en Grèce. Malheureusement pour le mec payé à changer le score sur le tableau d'affichage, Gervinho manque une passe de but grossière à trois contre deux (9è), Rami prend le ballon du cheveu plutôt que du crâne sur le corner de Hazard (16è), Landreau est sur ses appuis sur le coup-franc de Nenê (17è) et les volées baraquées de Sow (22è) puis Gueye (26è) terminent leur route dans les petites mains des ramasseurs de balle.


Petit à petit, le PSG régente l'entrejeu mais sans arriver à s'approcher des bois du portier nordiste. La rencontre est plaisante mais peine à s'emballer. Et ce n'est pas la sortie de Makelele pour Clément aux retours des vestiaires qui change la donne. Ça sent alors à plein nez le match de 120 minutes. Car malgré les efforts de Hoarau (55è), Hazard (59è) ou Gervinho (68è), Landreau, la taupe de la pelouse et Tiéné sur un tacle rageur empêchent les deux équipes de se départager. Et quand ce n'est pas un adversaire ou un élément extérieur qui se dresse sur le chemin des filets, c'est le joueur lui-même qui y met du sien. Sur un débordement d'Erding bien lancé par son milieu de terrain, le Turc sert idéalement Hoarau au premier poteau. Sauf que le Réunionnais se manque totalement (75è). Là où Rudi Garcia lui ne se loupe pas au moment de faire entrer Ludovic Obraniak dans les dix dernières minutes de la rencontre. Sur un coup-franc décalé côté droit et destiné à être tiré indirectement, le Franco-Polonais choisit de viser la lucarne opposée. Et vise juste (0-1) face à un Gregory Coupet immobile. Le penalty généreusement accordé une minute après par Turpin et arrêté par Coupet est anecdotique. Lille marche sur les pas de l'Olympique de Marseille. Et sort ce soir du Stade de France encore plus sûr de sa destinée.

Maxime Marchon, au Stade de France

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mouais bon, certes Lille a gagné, mais ce match reste dans la lignée du championnat de France, à savoir, Lille est 1er Paris 4 eme, les jeux sont faits. Paris a paru plutôt étanche contre l'attaque ch'timi mais son attaque complètement trouée tandis que Lille s'est reposé sur son talent. Il n'empêche, cela a suffit pour faire peser la balance vers le nord, du coup Lille vit le début de sa grande heure de gloire.

Pas grave, Paris reste cohérent dans son glanage de coupe : 1 coupe / 2 ans et se qualifiera pour une coupe d'europe.
Ils ont bétonné en défense comme des boeufs et ils marquent sur un centre raté sans avoir fait le moindre tir du match, mais on peut appeler ça du "talent" si on veut ...
Le pénalty généreux m'a achevé, pourquoi ne pas finir par un "Allez Paris" ?
Un centre raté... On croirait entendre Guily après le match! C'est pas comme si Obraniak était coutumier du fait! Et franchement, Coupet qui nous la joue "C'est bon, ça passe au dessus!", très mauvaise appréciation de la trajectoire!
@Frank787 Haha franky t'es énorme, le prototype même du beauf rageux parisien !

Greg Coupet a mal apprécié la trajectoire c'est pas de bol. Et je sais pas si on peut appeler ça bétonner. Si Hoarau était pas aussi peu doué avec ses pieds il aurait pu marqué sur le centre d'Erding au lieu de la laisser passer entre ses jambes sans faire exprès.

Allez retourne dans ton KOP et prie pour la 3e place histoire de faire bonne figure en LDC..."LOL".
Belle finale, Lille peut remercier Hoarau et Coupet...je voyais Lille plus fort ou Paris plus faible...
Quoique ... En évaluant correctement la trajectoire,le ballon arrive vite et fort et Obraniak a de la réussite même si il est adroit. Le ballon du but percute un (ou des) montant(s). En terme de jeu , avant le match , tous , dont j'ai été , pensions voir un beau match,du spectacle , des buts.Ce fut assez "verrouillé" même si ce fut tout de même un peu moins ennuyeux à regarder que la derniere finale de coupe de la ligue , à mon avis . Sinon , Paris est toujours aussi maladroit devant des buts adverses
et l'arbitre m'a paru assez moyen . Supporter du PSG , je félicite Lille pour ce premier trophée glané depuis belle lurette , et pour son jeu affiché cette saison , dans les compétitions nationales .
Mais celà reste de la L1 pathétique , malgré les deux équipes attractives du championnat de France de premiere division avec Lorient . Et avec l'affaire des quotas ou les lampistes,voire un innocent qui pourrait être "reclassé",la France du football est "à vomir".Comme la société hexagonale !
CJP à Mika Landreau "Ludo, il doit vous en mettre des tas de buts à l'entrainement sur CPA ?"

Mika "Oui effectivement, mais celle ci je l'aurais arrêté". Jurisprudence Mc Fadden.

CJP à AK47 " Il sert à quoi le pied droit de Hoareau"

AK47 " A monter dans le bus, le problème c'est qu'il est droitier."

CJP toujours à AK47 " La sortie de Maké a été un tournant du match"

AK47 " Pas du tout, remplacer un joueur qui marche par un joueur qui cours c'est plus facile pour avoir la maîtrise du milieu de terrain".

Titre que vous ne verrez pas sur sofoot : "Encore un coup de Néné dans l'eau" . Deuxième défaite de suite pour le brésilien en Coupe de France. Ballack a trouvé son successeur.

Sur le match, hors mis les 20 premières minutes très enlevées j'ai surtout vu deux équipes avec pas mal de déchets techniques, surtout dans la dernière passe. Paris a poussé en seconde mi-temps et la rentrée d'Erding a amené de la profondeur au jeu mais un Néné discret -ou bien pris selon les versions- n'a pas permis à Paris de varier ses attaques et amener le danger plus souvent dans la défense adverse. La sortie de Gueye a quelque peu désorganisé le milieu lillois mais le but d'Obraniak valide ce changement.

Bravo à Lille pour son titre, et à son entraîneur Rudy Garcia.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Sept un joli titre
0 8