En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 23e journée

Lille est KO

Au terme d'un match délirant, Bordeaux a arraché une victoire sur la pelouse de Lille, 5-4, dans le temps additionnel. C'est l'ancien lillois Ludovic Obraniak qui a offert les trois points aux Girondins...

Modififié
Lille - Bordeaux : 4-5

Buts : Rozehnal (7eme), Hazard (65eme), Debuchy (75eme) et Roux (90eme) pour Lille - Maurice-Belay (2eme et 50eme), Obaniak (16eme et 90eme +3) et Gouffran (60eme) pour Bordeaux

Un match de fou à l’heure du brunch. Lille qui pouvait distancer Lyon et mettre la pression à l’Olympique de Marseille a été surpris à domicile par Bordeaux au terme d’un match de fou où, comme prévu, Ludovic Obraniak a été décisif. Il avait beau faire froid au Stadium Nord, mieux valait ne pas arriver en retard. En effet, sur la première offensive bordelaise, Obraniak mystifie un Rozenhal en grande difficulté cet après-midi et sollicite Landreau. Le portier lillois dévie le ballon dans les pieds de Maurice-Belay, dont la volée, contrée par Debuchy, termine dans les buts lillois. 1-0, ce n’est que le début d’une longue histoire. Huitième minute, petit moment de gloire pour David Rozenhal qui, en s’y reprenant à deux fois, arrive à égaliser en trompant un bon Carrasso. Alors qu’on croit les joueurs de Rudi Garcia revenus dans le match, Ludovic Obraniak, bien servi par Gouffran, envoie une frappe superbe au ras du poteau de Landreau et donne l’avantage aux siens peu de temps après le quart d’heure de jeu.

Le match, un peu trop fou, se calme jusqu’à la mi-temps, après une demi-heure d’une domination lilloise stérile. Félicités par leur entraîneur à la pause, les Girondins ne perdent pas le nord. Nicolas Maurice-Belay, Ronaldo d’un après-midi, profite d’une mésentente entre Pedretti et Rozenhal pour s’envoler seul défie Landreau qui anticipe le centre et permet à l’ancien sochalien de scorer. 3-1 puis 4-1 à l’heure de jeu, quand Gouffran, bien servi par Plasil, profite de la charrue accrochée aux fesses de David Rozenhal pour pousser le ballon au fond des filets. Alors que l’on croit le match plié, Eden Hazard sonne la révolte d’un coup-franc Juninhesque qui file dans la lucarne de Carrasso. Pas aidés par les maladresses de Gianni Bruno, les Nordistes marquent le but de l’espoir grâce à Mathieu Debuchy, auteur d’un magnifique enchaînement contrôle-volée à un quart d’heure du terme. Le Stade commence à y croire, et Nolan Roux, à la 90ème minute, fait exulter les supporteurs en égalisant d’une frappe puissante du droit. Sauf que ce match est celui de Ludovic Obraniak. Contre toute attente, l’ancien lillois se la joue traitre de luxe et crucifie Landreau d’une demi-volée croisée. Bordeaux se régale, Marseille aussi.


Les autres matchs

Par Maxence Brochant
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 1 heure Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 2
il y a 3 heures Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 5 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 6 il y a 7 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4