Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 23e journée

Lille est KO

Au terme d'un match délirant, Bordeaux a arraché une victoire sur la pelouse de Lille, 5-4, dans le temps additionnel. C'est l'ancien lillois Ludovic Obraniak qui a offert les trois points aux Girondins...

Modififié
Lille - Bordeaux : 4-5

Buts : Rozehnal (7eme), Hazard (65eme), Debuchy (75eme) et Roux (90eme) pour Lille - Maurice-Belay (2eme et 50eme), Obaniak (16eme et 90eme +3) et Gouffran (60eme) pour Bordeaux

Un match de fou à l’heure du brunch. Lille qui pouvait distancer Lyon et mettre la pression à l’Olympique de Marseille a été surpris à domicile par Bordeaux au terme d’un match de fou où, comme prévu, Ludovic Obraniak a été décisif. Il avait beau faire froid au Stadium Nord, mieux valait ne pas arriver en retard. En effet, sur la première offensive bordelaise, Obraniak mystifie un Rozenhal en grande difficulté cet après-midi et sollicite Landreau. Le portier lillois dévie le ballon dans les pieds de Maurice-Belay, dont la volée, contrée par Debuchy, termine dans les buts lillois. 1-0, ce n’est que le début d’une longue histoire. Huitième minute, petit moment de gloire pour David Rozenhal qui, en s’y reprenant à deux fois, arrive à égaliser en trompant un bon Carrasso. Alors qu’on croit les joueurs de Rudi Garcia revenus dans le match, Ludovic Obraniak, bien servi par Gouffran, envoie une frappe superbe au ras du poteau de Landreau et donne l’avantage aux siens peu de temps après le quart d’heure de jeu.

Le match, un peu trop fou, se calme jusqu’à la mi-temps, après une demi-heure d’une domination lilloise stérile. Félicités par leur entraîneur à la pause, les Girondins ne perdent pas le nord. Nicolas Maurice-Belay, Ronaldo d’un après-midi, profite d’une mésentente entre Pedretti et Rozenhal pour s’envoler seul défie Landreau qui anticipe le centre et permet à l’ancien sochalien de scorer. 3-1 puis 4-1 à l’heure de jeu, quand Gouffran, bien servi par Plasil, profite de la charrue accrochée aux fesses de David Rozenhal pour pousser le ballon au fond des filets. Alors que l’on croit le match plié, Eden Hazard sonne la révolte d’un coup-franc Juninhesque qui file dans la lucarne de Carrasso. Pas aidés par les maladresses de Gianni Bruno, les Nordistes marquent le but de l’espoir grâce à Mathieu Debuchy, auteur d’un magnifique enchaînement contrôle-volée à un quart d’heure du terme. Le Stade commence à y croire, et Nolan Roux, à la 90ème minute, fait exulter les supporteurs en égalisant d’une frappe puissante du droit. Sauf que ce match est celui de Ludovic Obraniak. Contre toute attente, l’ancien lillois se la joue traitre de luxe et crucifie Landreau d’une demi-volée croisée. Bordeaux se régale, Marseille aussi.


Les autres matchs

Par Maxence Brochant
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom