Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 12e journée
  3. // Nice/Lille (0-0)

Lille enraye la machine niçoise

On attendait Boufal contre Ben Arfa, c'est finalement une bataille acharnée au milieu de terrain qui a eu lieu. Venu bétonner, Lille rentre dans le Nord avec le point du match nul (0-0). Les Niçois calent une nouvelle fois, après la défaite contre le Gazélec.

Modififié

OGC Nice 0-0 Lille OSC


Il est venu à Nice, non pas pour profiter de la Promenade des Anglais, mais pour observer Hatem Ben Arfa. Didier Deschamps, qui s'est déjà laissé convaincre par le retour de Lassana Diarra, ne semble toujours pas résolu à rappeler l'ancien Lyonnais en équipe de France. Alors, il s'est rendu à l'Allianz Riviera, certainement attiré par le duel entre l'une des équipes les plus joueuses de Ligue 1 et un LOSC en souffrance, souvent sauvé par les éclairs de Sofiane Boufal. Pourtant, ce match a incité à la sieste du dimanche après-midi plutôt qu'à la frénésie. « Depuis le début de la saison, on s'emmerde » , confiait Hervé Renard cette semaine. Effectivement, on confirme. Les Lillois restent seizièmes, et Nice réalise une contre-performance à domicile.

La sieste de 14 heures


Symbole de l'inefficacité lilloise depuis le début de saison, Guillaume croque une première occasion du but, oubliant Boufal et Balmont à ses cotés. En difficulté lors des cinq premières minutes, Nice apparaît enfin. Germain prend ses airs de Bergkamp, se joue d'un Lillois grâce à un grand pont aérien, avant de s'écrouler dans la surface. Au bout de dix minutes, Boufal et Ben Arfa débutent le festival attendu. Passements de jambes et contrôles de grande classe au programme, histoire d'enflammer une Allianz Riviera clairsemée, mais placée sous le signe de l'amitié entre groupe d'ultras. Privés de ballons et pressés par une haute équipe lilloise, les hommes de Claude Puel concèdent quelques occasions. Après un centre de Sidibé, Obbadi gâche une belle opportunité et envoie sa reprise de volée totalement à côté. Une frappe d'Hatem Ben Arfa contrée par le bras de Civelli vient rompre la monotonie de cette rencontre, bien aidée par la tactique cadenassée des Nordistes. Apparemment, même M. Bien s'ennuie. Sur tous les contacts, l'arbitre pédagogue lâche son petit discours, et les cartons jaunes qui vont avec. Alors qu'on attendait un duel de techniciens, c'est au mitard que cela se passe. Balmont et Obbadi étouffent le milieu taille réduite des Aiglons. Sans inspiration, les Niçois s'en remettent à la conservation de balle de Seri et Koziello. Discret depuis le début de la rencontre, Wallyson cadre le premier tir du match, dans les mains d'un Enyeama tranquille. Mi-temps, Lille et son apathie devenue presque habituelle calment les ardeurs de la hype niçoise.

L'attentat de Baysse


Au retour des vestiaires, les ambitions sont toujours les mêmes. Boufal tente de faire la différence seul, et Nice veut installer sa domination, comme contre Bordeaux, Saint-Étienne ou Rennes. Un énorme tacle de Baysse évite une grosse occasion lilloise.

Ce qui réveille ses coéquipiers, qui mettent enfin la pression sur le but du gardien nigérian. Le réveil ! Deux minutes plus tard, Civelli manque l'ouverture du score sur une tête qui passe au-dessus du but d'Hassen. Ben Arfa lui répond rapidement, avec son premier rush de l'après-midi, qu'il conclut d'une belle frappe du droit. Lille ne sort pas de sa moitié de terrain pendant quelques minutes. À vingt minutes du terme, Lille se réveille enfin. Guillaume récupère un ballon dans les pieds de Mendy et frappe au ras du poteau du gardien du Gym. La pauvreté de ce match est prouvée par la statistique record de 39 fautes en 75 minutes. Une agressivité symbolisée par le tacle de Baysse ou encore le genou gonflé d'Obbadi, contraint de quitter la pelouse avant la fin du match. Le moment choisi par les Niçois pour enfin enflammer la rencontre. Sur un coup franc de Ben Arfa, Germain place sa tête sur le bras de Soumaoro, et Traoré trouve la barre à un mètre du but. Dans le temps additionnel, la tête de Sunzu est sauvée par Nampalys Mendy. Ce sera la dernière occasion d'un match tendu. Didier Deschamps file à Louis-II, pour Monaco-Angers. Et doit espérer voir un petit peu plus de football sur le Rocher.

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 132
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom