1. //
  2. // 28e journée- Guingamp/Lille (0-1)

Lille en veut encore

Fatigués, les Guingampais ont cédé du terrain à domicile face à des Lillois inspirés (0-1), qui remontent dans la première partie de tableau.

Modififié
0 2

Guingamp - Lille
(0-1)

N. Roux (51') pour Lille.


À l'image d'une parcelle d'herbe d'un jardin parisien sous le premier soleil printanier, la pelouse râpée du Roudourou a été le théâtre d'une bagarre sans pitié pour trouver des espaces. Rarement prises en défaut, les défenses regroupées de Lille et Guingamp ont offert un spectacle attentiste digne du milieu de tableau. Plus précis, plus rigoureux, ce sont finalement les hommes de René Girard qui ont réussi à imposer leur ventre mou au centre de la pelouse, et à s'assurer un petit coin de ciel bleu (1-0). Déjà vainqueurs face à Lyon, ils ont confirmé leur bonne forme du moment et en profitent pour passer dans la première partie de tableau.

Lille encaisse


Visiblement fatigués, les Guingampais ont très vite été dominés dans le jeu par des visiteurs appliqués. Rodés en attaque, ils ont cependant réussi à se montrer dangereux en début de match. D'abord sur une mésentente entre Kjær et Enyeama, parti à l'aventure (14e), puis sur un enchaînement inspiré de Thibault Giresse, qui a mystifié Corchia (21e). Dans les airs, Claudio Beauvue a été une menace permanente, mais s'est retrouvé progressivement maîtrisé par un solide axe central défensif, qui n'a pas laissé passé grand-chose. Et quand ils ont eu les occasions, les Bretons se sont avérés attentistes ou maladroits au moment de conclure. Servi dans la surface comme dans un jeu vidéo, Younousse s'est retrouvé sans carré face à Enyeama (42e).

Guingamp s'affaisse


Parfois secoués, à l'image de Simon Kjær (14e) et de Franck Beria, sorti sur civière suite à une faute de Jérémy Pied (17e), les Lillois ont petit à petit musclé leur jeu au cours d'une première période marquée par de nombreuses fautes. Servi par un très bon Sidibé, Balmont a d'abord pris sa chance d'un tir croisé (35e) avant de se signaler sur coup franc (66e). À défaut de l'invisible Origi, le salut est venu au retour des vestiaires d'une belle action collective : l'excellent Rony Lopes a servi en retrait l’affûté Nolan Roux pour une frappe lobée tout en subtilité (52e). Les tentatives tardives de Sambou Yatabaré (74e, 89e) ne changeront pas le destin de Guingampais apathiques, qui enchaînent une quatrième défaite en cinq matchs toutes compétitions confondues.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bonsoir. voilà merci.
La tristesse du match
Mike Ehrmantraut Niveau : Loisir
Je vois que personne n'a commenté cette publie donc je vend mon scooteur pour 300 euro prix à débattre
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2