1. //
  2. //
  3. // Lille-Caen (4-2)

Lille du bonheur

Modififié
0 10

Lille 4-2 Caen

Buts : Eder (13e), Sliti (24e), De Préville (64e) et Rony Lopes (65e) pour Lille // Féret (31e) et Rodelin (84e) pour Caen

« Lille a joué / Lille à marqué / Lille a gagné » , on pourrait presque en faire une chanson tant tout cela a manqué depuis le début de saison. Ce soir, au stade Pierre-Mauroy, les choix de Patrick Collot ont payé. De la technique devant, avec Sliti, Benzia et Rony Lopes. Ce dernier, insaisissable, délivre dès la 6e minute un centre vers Eder. Pas concluant. Trois minutes plus tard, le jeune Portugais parvient à toucher Benzia dont la tête est déviée par Ben Youssef en corner. La mire se règle. Après un deuxième corner concédé par les Caennais, c'est Eder qui parvient à marquer d'une tête puissante. Eder, le Batman lillois, qui met un peu de virilité dans cette attaque de câlineurs. Un Batman aidé par trois Robin, mais qui va sortir à la 19e minute, blessé par Ben Youssef et remplacé par De Preville. Qu'importe. Sans Eder, l'attaque lilloise continue à jouer vite et bien. Palmieri, Obbadi, Rony, Sliti, oh oui ! Lille signe son plus beau but de la saison sur une superbe action côté gauche. Servi parfaitement par Lopez, Sliti finit d'une frappe puissante du gauche qui se loge dans la lucarne de Reulet. Les Lillois continuent à proposer, mais concèdent des occasions, trop souvent pris dans leur dos. Féret parvient à réduire l'écart d'une volée après un ballon repoussé par Enyeama. Le risque à payer pour des Lillois joueurs, mais un risque qui en vaut la chandelle.

La deuxième mi-temps du LOSC, ou l'importance de la confiance. Revenu sur le pré souriant, Rony Lopes annonçait déjà la couleur. Son but à la 65e minute douche les espoirs normands, Sliti centre pour Rony – appelons-le ainsi – et le Portugais marque d'une sublime reprise du gauche. Une minute avant, Nicolas de Préville, très bien décalé par Benzia, plante lui aussi. Et puis les Dogues veulent nous rappeler qu'ils ont des largesses, celles-là même qui les ont menés à la dix-neuvième place de Ligue 1. Féret, astucieux, sert un autre Rony dans l'intervalle, Rony Rodelin, qui ouvre son pied et trompe parfaitement Enyeama. D'un Rony à l'autre, il n'y qu'une transversale. À la 89e, Rony Lopes parvient à éliminer son vis-à-vis dans la surface, se met sur son pied gauche et frappe. Son tir meurt à côté du poteau droit de Reulet. Tout ne fut pas parfait, donc, mais Lille a enfin gagné. Et surtout donné du bonheur à un public qui en avait grand besoin.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici RG
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Ouf! Bon match, éffectivement Lopes, Sliti et Benzia c'était sympa.
    (dommage la blessure d'Eder)
    Note : 1
    Content pour Lille, et Patrick Collot que j'ai trouvé très réaliste sur son poste m'a impressionné sur son interview de fin de match également.

    Par contre Caen, c'est d'une tristesse infinie... Tellement loin de ce qu'ils ont montrés la saison dernière, un Delort vous manque et tout est dépeuplé.
    Enfin une prestation offensive convaincante! Je suis jouasse!
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    0 10