Lille dérive

Depuis quelques semaines, le champion de France dérouille. Mercato compliqué, défense à la rue, expression collective absente et éliminations en cascade. Et si Rudi Garcia était en train de perdre la main ?

Modififié
7 24
Sur les cinq derniers matches officiels du LOSC, les Dogues en ont perdu trois (Marseille et Bordeaux en Ligue 1, Valenciennes en Coupe de France). Ça fait beaucoup quand on espère tutoyer les sommets. Même si les Lillois sont toujours sur le podium, le match en retard de l'OM à Evian pourrait gicler les ouailles de Rudi Garcia de la troisième place. Et franchement, sur les dernières semaines, c'est presque logique. S'il fallait trouver un début de moins bien aux maux du LOSC, on pourrait pointer le curseur sur ce drôle de match de décembre, contre Nice (4-4, alors que les Nordistes menaient 4-3 à la 93e). Depuis, tout est parti de travers. A commencer par ce match de dimanche, contre Bordeaux. Une rencontre aussi spectaculaire que folle (victoire 5-4 des Girondins sur la pelouse lilloise, alors que les locaux étaient revenus à 4-4 après avoir été menés 4 buts à 1).

Un résultat qui a laissé des traces. Notamment dans l'esprit de Rudi Garcia qui s'est montré très dur envers ses joueurs en conférence de presse d'après-match. « C'était opération portes ouvertes dans ma défense. Dans ces conditions, un coach ne peut pas être content. De toute façon, pour prendre cinq buts sans que l'adversaire nous ait mis hors de position par la qualité de ses actions, c'est qu'il y a eu un gros problème chez nous. Il va falloir que tout le monde se reconcentre et élève son niveau. » Le ton est sec. Direct. Presque résigné.

Le bug Pedretti

Il faut dire que la défense lilloise est coutumière du fait. Déjà, au trophée des champions, Lille avait lâché par cinq fois contre l'OM (défaite 5-4). En plus du match niçois, c'est donc la troisième fois que les champions de France prennent l'eau défensivement. Pour comprendre ce qui cloche, il suffit de se pencher sur la case mercato. L'été dernier, Rami, Cabaye et Gervinho se sont fait la malle. Numériquement, Basa, Pedretti et Payet sont venus renforcer l'effectif. Sur le papier, les arrivants sont moins costauds que les partants. Surtout, la sérieuse blessure de Basa a ébranlé le socle défensif de Garcia. L'arrivée au mercato de Cetto ne change rien. Chedjou est seul. Contre Bordeaux, c'est Rozenhal qui officiait en défense centrale. Le Tchèque est trop lent, il met trop de temps à se retourner et n'a aucun impact physique. Tout l'inverse d'un Rami taillé comme un mec de l'UFC.

Au milieu, c'est Pedretti qui pose problème. On savait que le départ de Cabaye allait laisser des traces, mais pas à ce point. La Ped' n'arrive pas à trouver ses marques au sein du triangle qu'il doit former avec Mavuba et Balmont. L'homme à la même coupe de cheveux depuis une décennie ne trouve pas le rythme et joue les intermittents. Quant à Dimitri Payet, il est très loin d'un Gervinho, tant dans les stats (deux caramels, seulement), que dans l'implication collective. Globalement, Le collectif lillois tire la tronche. Et ça se voit. La bonne surprise que représente Joe Cole est un cache-misère. Volontairement, on ne parle pas de l'extra-terrestre Hazard, devenu LE patron lillois. Un boss qui partira sous d'autres cieux en juin. L'avenir s'écrira donc sans lui.

Les ratés Sow et Obraniak

Ce qui inquiète, c'est la manière dont Lille vient de gérer son mercato hivernal. D'habitude, les dirigeants nordistes géraient cet exercice avec subtilité, doigté et perspicacité. Là, on aurait dit un mec bourré tentant de s'intégrer dans son lit conjugal sans faire de bruit. Hésitant, grossier et maladroit. Alors que les dirigeants lillois martelaient que le départ de Ludovic Obraniak était lié à son remplaçant, le gaucher polonais a finalement rallié Bordeaux sans personne pour le remplacer. Dimanche, le néo-Bordelais a d'ailleurs planté un doublé contre ses anciens potes. D'un certain côté, le transfert d'Obraniak – qui cherchait du temps de jeu – est compréhensible. Celui qui l'est moins, c'est celui de Moussa Sow.

Meilleur buteur de Ligue 1 l'an dernier, le Sénégalais a pris la route d'Istanbul pour 13 millions d'euros. Hormis la bonne affaire financière (Sow était arrivé gratuitement en provenance de Rennes), on ne comprend pas la logique sportive. Surtout, les déclarations de Sow ont jeté le trouble sur la manière dont le club gère ses joueurs. « Avant la trêve, je ne me voyais pas partir. (...) Je pense que les supporters se demandent aussi pourquoi je pars, sachant que le club a des ambitions et que je pouvais encore apporter. Je veux qu’ils sachent que je n’avais pas envie de partir » , lâchait le joueur dans les colonnes de L'Équipe fin janvier. Ce à quoi Lille a gentiment répondu que « le club n’a en aucun cas engagé de démarches visant à transférer le joueur avant que l’entourage du joueur et le club turc eux-mêmes ne l’informent d’un accord trouvé entre les deux parties et de leurs volontés d’obtenir du LOSC le transfert de Moussa Sow. L’origine et la raison du départ de Moussa Sow ne sont donc pas à mettre en relation à une action ou à une volonté du LOSC » . Ambiance scandale, danses de vandales.

Même si le recrutement de Nolan Roux peut s'avérer payant sur le moyen terme, la logique collective laisse dubitative. A l'heure actuelle, Lille n'a plus que le championnat pour exister. A priori, la troisième place demeure le seul objectif réalisable. Pour ce faire, il faudra se débarrasser de Rennes, Lyon, Saint-Étienne et de Marseille. Les ouailles de Rudi Garcia en sont-elles capables ? Sur ce que l'on voit actuellement, non. Il y a peu, on présentait Lille comme le modèle français à suivre. Un centre d'entrainement ultra moderne, une philosophie de jeu, un centre de formation, un futur grand stade et une certaine santé financière. En fin de saison, si Lille n'accroche pas la Ligue des Champions, on parlera d'un pas en arrière. Ou plus simplement, d'un échec. Et là, il faudra reconstruire sans les Hazard, Cole ou Chedjou, pour ne citer qu'eux.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
1 ptit tour et puis s'en va, comme Bordeaux quoi...

Je déteste ces clubs qui jouent les trouble fête une saison ou deux pour ensuite rétracter leur petites couilles*...

Quel intérêt?
Laissez les titres aux clubs amnbitieux si c'est pour se chier* dessus la saison d'après
"D'habitude, les dirigeants nordistes géraient cet exercice avec subtilité, doigté et perspicacité. Là, on aurait dit un mec bourré tentant de s'intégrer dans son lit conjugal sans faire de bruit."

+ 1000
@Scotch_Om

Bordeaux, ce petit club sans palmarès, t'as raison...
Faut être prudent, Pirlou, si on applique la même logique à l'échelon européen, c'est pas une Champions League gagnée au millénaire passé qui va permettre à ton club de ramener sa fraise.
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
je parle pas au niveau européen et quand bien même je le ferais : ca fait 4 ans qu'on se qualifier pour la LDC...

On pose nos couilles* chaque année en affichant clairement nos ambitions : le titre et à minima le podium

les autres attendent la 36è pour dire qu'ils jouent le championnat -__-

honnêtement, à part Marseille et Lyon ces dernières années, qui a vraiment fait preuve d'un minimum d'ambition? Qui?
Lille? Bordeaux?

Comme je le disais, c'est un titre et puis s'en va : même pas foutu d'assumer leur statut.

Quand à Bordeaux, j'ai jamais parlé d'un palmarès inexistant mais d'une titre tous les 10 ans. C'est déjà mieux que nous sur les dernières années mais bon, c'est pas ça qui va faire de toi un grand club
Entre nous pas besoin d'etre dans le milieu professionel pour savoir que Pedretti a pas le niveau équipe Ligue des Champions ! dommage pour eux que Plasil soit pas venut .
Sinon les pertes y sont pour beaucoup , le LOSC va devoir méchamment s'accrocher si ce club veut rentrer dans son nouveau stade en jouant la Champions ' !!
Ce sont des supporters grossiers et arrogants comme Scotch_Om qui me font regretter de supporter Marseille ... L'OM n'est pas vraiment un exemple de régularité depuis 20 ans !
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
je suis pas grossier

être grossier ca serait par exemple te demander un peu violemment de "fermer ton claque merde*", ce que je ne me permettrais pas bien évidemment...

Ensuite, je vois pas où je suis arrogant : j'ai toujours reconnu les faiblesses de l'OM et je suis d'ailleurs le premier à les pointer du doigt.
oui, on a pas été régulier sur 20 ans mais en France qui l'a été, hein?

Sur les 5 dernières par contre, je trouve qu'on s'en sort bien, et mieux que certains qui ont du mal à s'inscrire dans le long terme.

Désolé, mais je me considère encore comme étant supp d'un "grand club" français alors je vais pas m'écraser et accepter de revoir nos ambitions à la baisse : bin oué coco, on est l'OM, c'est pas n'importe qui!
On a une histoire et un palmarès à défendre. J'ai pas envie de devenir le prochain Stade de Reims, le prochain ST Etienne ou le prochain Nantes.

Moi, c'est les mecs qui pensent qu'on est l'AJA Auxerre qui me font regretter de supporter l'OM....
C'est moins facile à Lille, depuis qu'on s'échange plus des joueurs entre frérots..Abidal,Bodmer,Keita,Makoun,Bastos,Puel..un dimanche midi chez les Seydoux, "dis c'est combien Makoun-Keita?" "passe moi le sel et c'est 30 millions".
Sûr que Lille doit se remettre en cause et assumer son statut de champion de France.

Scotch_OMsoccer : Mon interrogation est : qu'est ce qu'un footix de l'OM vulgaire au possible vient troller les commentaires de cet article?

Nous sommes en République, certes, mais je vois que la connerie* n'a pas de limites...

"bin oué coco, on est l'OM, c'est pas n'importe qui!"
C'est qui ça "On"? Tu fais partie de l'OM "coco"? Tu te penses indispensable à la vie de ce club? Tu te dis que sans ses supporters, l'OM ça ne serait pas le même club. Permets moi de te dire, que SI. Des "supporters" créateurs de conflits, violence verbales et physique, les clubs peuvent s'en passer.
L'OM est le seul club assez bête pour avoir laissé autant de pouvoir à leur supporter. Le Club ne vit pas avec vous, il vous subit.

Bon c'est sûr que l'ambiance au Vélodrome est surement plus chaude qu'au Stadium, je ne te l'enlève pas. Mais au moins, elle est à tout le monde l'ambiance à Lille. Pas aux 200 ultra sans cerveau pour la plupart qui font leur petite loi dans les virages...

Trois contre un que tu fais partie des "plus grands fans" de l'OM qui n'ont jamais mis un pied au Vélodrome... Parce que il y en a beaucoup...

Sur ces bonnes paroles...
Lamouchi59 Niveau : CFA
C' est mignon de voir une petite bite de Marseillais évoquer la victoire en championnat du LOSC. C' est vrai que vous l' avez conservé votre titre de champion de France... Ah non: c' est Lille qui vous l' a raflé.

Et puis, tu parles de nos ambitions, mais recruter Morel et Amalfitano montre bien que l' OM veut lutter avec les plus grands. Lâcher gratuitement Lucho, payé si cher atteste que vous êtes des as de la négociation...

Ta forme intellectuelle n' a d' égal que les stats de APG depuis qu' il a signé chez vous...

Footix va.
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
En l'occurence il ne s'agit pas d'échange de joueurs dans les exemples que tu cites, mais de transfert si Asshole a été assez con pour payer tant pis pour lui, il a depuis, d'ailleurs, une rancune tenace.
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Eh modo c'est bien la peine de flouter mon c.o.n si c'est pour laisser passer la tebi de Lamouchi...
@Scotch

Ne t'en fais pas que si Bordeaux avait un actionnaire majoritaire milliardaire au nom de pizza prête à combler le gouffre financier tous les ans comme l'OM, il n'en serait pas à essayer de se reconstruire après une grosse décennie durant laquelle il était présent sur la scène européenne avec notamment un 1/4 de LDC.
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
alors je vais répondre aux Nobels parce que je vois que la matière grise est à ébullition.

Donc déjà, à l'autre au nom de travelard qui vient me faire la leçon sur les supp, ultras et cie, je ne prendrais même pas la peine de m'épancher sur un sujet que :

1- j'ai déjà développé ici même avec d'autres
2- que les bien pensants de salon de ton espèce sont incapables de comprendre

un supp fait en effet partie de la la vie d'un club, c'est un fait. Rien que dans la consommation (billetterie, abos, merchandising, chibre...)
Prix Nobel de la Paix mais pas d'économie à ce que je vois :-/

bon ensuite ton ambiance à Lille, effectivement je vous la laisse mais sache au passage que les 200 excités auquel tu aimes faire référence existent aussi dans tes "tribunes popu et bien propres" : je pense notamment au fafs du DVGE...

Enfin, je connais le Vélodrome, je te rassure et le cas contraire, je n'ai même pas à m'en justifier face à des trimards de ton espèce.

Acte 2 maintenant, La Mouche à merde* du 59:
qu'on soit mauvais dans la négo, ca, y a pas de souci, je te l'accorde sans problème.
Qu'on fasse les petits bras sur nos ambitions, tu avoueras que cela me semble plus difficile.
Un mec qui dit en début de saison "on joue ce qu'on peut et peut-être une qualif en Europa League", je t'assure qu'il voit plus le jour en tant que président.
Après les erreurs de mercato, ca arrive à tout le monde : disons que les nôtres semblent moins nous porter préjudice étant donné notre classement ces 5 dernières années.

Certes on se fait carotte, mais sans un Lucho, pas de titres il y a 2 ans. Et C'est beau de citer Morel sans parler des Rémy, Nkoulou et autres Ayew.

Je peux comprendre que t'aies la nausée : prendre la Ped', laisser partir Sow et se reposer sur Rozenhal en défense, ca fait mal aux neurones autant qu'aux fesses.

Ton titre tu l'as raflé oué...pour te prendre une branlée en LDC et finir probablement 4è ou 5è cette année.

gentil champion va

bisou tout plein

AriGold..me semble que les Girondins appartient au groupe M6.. qui appartient en parti au groupe LVMH.. et donc à Bernard Arnault.. ça fait pas trop SMICard comme CV!
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
@Ari

"une grosse décennie et une présence européenne"

tu plaisantes là j'espère?!
c'est quoi la grosse décennie "notamment sur la scène européenne" de Bordeaux?
Le quart franco-français après avoir sorti l'Olympiakos?!

Excuse moi mais j'appelle pas ça de la grosse décennie.
Autant Lyon je veux bien : les mecs ont des superbes matchs référence en LDC et des qualifs sur 12 ans, autant Bordeaux (comme Marseille du reste) n'a pas grand chose à faire valoir.

Et puis je parlais surtout du championnat domestique, hein.
@micropathe

m6 part du groupe LVMH? Tu m'en apprendras tous les jours tiens donc...L'actionnaire principal de m6 est Bertelsmann (groupe RTL), je ne sais pas où tu es allé pêcher cette info.
Ensuite je me permets de te rappeler la différence entre un actionnaire et un mécène. Un actionnaire investit de façon raisonnée, participe au développement du club (cf: achat de Gourcuff, déficit comblé l'an dernier, investissement massif dans le nouveau stade) tandis que le mécène claque son blé sans rien attendre en retour. Comme je te l'ai dit précédemment, m6 est un groupe côté qui, en fin d'année, doit des comptes à ses actionnaires et ne peut se permettre d'investir à fonds perdus dans le ballon. Cela est complétement différent pour l'OM dont l'actionnaire majoritaire est MLD en tant que personne physique via une holding dédiée Eric Soccer (de mémoire), les investissements faits dans l'OM étant parfaitement indépendants de ceux du groupe Louis-Dreyfus (même chose pour Pinault à Rennes). Un peu de culture éco ne ferait pas de mal avant d'intervenir sur des sujets aussi sensibles.
en tout cas, Garcia qui explique que Obraniak aurait pu éviter de jouer contre eux, pour justifier une défaite 5-4 à domicile, ça semble léger comme argumentation

ce n'est pas comme si on n'était pas habitué à ce genre de pleurnicherie du côté du stadium nord, après tout !
@Scotch_OMsuceur; don't feed the troll...
@scotch

Quand je parle de grosse décennie sur la scène européenne, je te parle d'une présence quasi ininterrompue en Europe entre 1996 et 2010, ce que peu de clubs (à part Lyon et peut être l'OM) peuvent se targuer.

Pour le 1/4 en ayant éliminé l'Olympiakos, on aurait certainement joué un adversaire plus huppé si on avait pas fini premiers de poule haut la main en prenant 16 points sur 18 possibles dans un groupe incluant la Juve et le Bayern, excusez du peu.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 24