1. //
  2. // Lille/CSKA Moscou

Lille, bienvenue chez les grands

Face au CSKA, Lille renoue avec la Ligue des champions quatre ans après sa dernière participation. Mais celle-ci ressemble à une première, tant les Dogues ont changé. Tant surtout, leur talent laisse espérer que ce n'est qu'un début.

Modififié
0 9
Les jugements à l'emporte-pièce concluront que la deuxième place du groupe B se joue en bonne partie dès ce soir entre Lille et le CSKA Moscou. C'est une possibilité mais ce n'est pas la seule. Loin de là... Car qui peut dire ce que vaut le Losc à ce niveau européen ? Sur le plan hexagonal, l'affaire est entendue : les champions de France en titre n'ont pas d'équivalent en qualité de jeu (on ne parle pas de niveau), leur onze de départ est probablement le plus fort en terme d'automatismes et de complémentarité et Rudi Garcia peut s'appuyer sur le meilleur joueur de banc que l'on ait vu depuis longtemps, Ludovic Obraniak pour ne pas le nommer, qui serait « meilleur sixième homme » tous les ans s'il évoluait en NBA. Oui, pour la Ligue 1, pas de souci. Mais en Ligue des champions, c'est forcément une autre histoire mais pas nécessairement une mauvaise histoire. Car soyons francs, on aimerait que les envolées nordistes continuent à avoir du sens dans la plus prestigieuse compétition de club de la planète. Pour le plaisir des yeux et puis pour se rassurer sur le niveau de la L1. Se dire qu'une formation qui a régalé nos dimanches soirs sur Canal a une raison d'être les mardis et mercredis. Mais pour tout dire on n'est sûr de rien avec ce Lille... comme avec le reste de la poule. Si la première lecture du groupe place d'emblée l'Inter Milan tout en haut et promet déjà un duel entre Lillois et Moscovites pour le second ticket, on a comme le sentiment que l'affaire est moins évidente. Car il ne faut pas se leurrer, les Nerazzurri sont loin désormais de leur niveau quand ils réalisaient un épatant triplé C1-Serie A-Coupe d'Italie en 2010 sous la cravache de José Mourinho. Bien sûr, l'effectif et le pedigree du club lombard sont sans comparaison. Mais on ne jurerait pas que les Interistes ne sont pas à portée à la fois du Losc et du CSKA. Traduction : chacune de ces trois escouades peut prétendre à l'une des deux places qualificatives pour les huitièmes. Ce qui signifie donc que n'importe laquelle peut l'avoir dans le baba.

Le CV de Joe Cole

Evidemment, il faut se méfier du CSKA. Ce qui se passe dans le football russe laisse deviner une émergence très prochaine au plus haut niveau européen. L'Anzhi Mahkatchkala n'en finit plus de faire parler de lui sur le marché des transferts, même quand celui-ci est clos (Cristiano Ronaldo n'écarte plus la possibilité d'atterrir là-bas un jour) et les ressources du Zenit Saint-Pétersbourg paraissent sans limite. Heureusement pour Lille, le club moscovite n'appartient pas à cette catégorie avec par exemple un budget de 70 millions d'euros, des chiffres « humains » qui finissent par surprendre. La mauvaise nouvelle, c'est qu'il s'agit là de la puissance la plus constante du football russe depuis plus de sept ans avec trois titres et quatre places de dauphin dans son championnat. Un ensemble relativement solide avec, devant, l'éternel Vagner Love qui fait un peu moins l'amour en attaque mais toujours un peu quand même. D'autant qu'à ses côtés, le jeune ivoirien Seydou Doumbia a une bonne tête de révélation de la première phase. Ce sont donc ces quelques noms menaçants et les multiples inconnues que doivent appréhender les Nordistes, en plus de la dimension de cette compétition, ce qui n'est jamais simple. C'est un des sens de la venue de Joe Cole. Bien sûr, en bon Anglais, il ne doit avoir qu'une vague notion du club russe et un souvenir encore plus flou de son affrontement avec lui (2004-2005) quand il ambiançait Chelsea. Mais le Londonien connaît la compèt' sur le bout des doigts du haut de sa cinquantaine de matches en C1 contre une soixantaine à tous ses partenaires réunis. Plus que l'expérience non négligeable de Cole cependant, on veut voir Eden Hazard s'exprimer enfin à ce niveau. Le prodige belge colle humiliation sur humiliation en L1 et encore pas plus tard que le week-end dernier. Alors oui, ça nous titille de voir ça ce soir. Et pour tout dire, il y a quelques défenseurs du championnat qui regarderont ça attentivement, juste pour être sûr que c'est bien ce môme qui est hors normes et pas eux qui ne valent pas un clou. On y croit. Et pourquoi ne pas le dire, on le souhaite.

Par Dave Appadoo

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ouais, et merci à TF1 de nous infliger les matchs de l'OM en lieu et place de ceux de ce LOSC si agréable à voir ! Une grande chaine de foot, indéniablement...
@Bruno.

Ouai y'en a marre !!!!

L'OM c'est dég.ueulasse à regarder, on s'emm.erde !
Die Meister,....... die besten,..... les meilleures équipes...... the champions, tutulu tutu tulu tutuuuu. Des paroles à chier mais une musique qui file la chair de poule : rendez-vous ce soir pour le retour de la Ligue des Champions. Sur TF1 pour savoir à quelle sauce l'OM va manger les Grecs de l'Olympiakos. Ou l'inverse. Sur Canal + pour les amateurs de champagne à l'heure du dessert : Arsenal-Dortmund et Barcelone-Milan A.C, rien que ça. La fête peut commencer.

http://bit.ly/pGrT8v
nan mais laissez tomber les gars c'est des gros footix chez TF1. Ils y connaissent rien, ni au foot ni à aucun sport(la preuve, ils collent leur commentateur foot "vedette" - aka CJP la grosse buse - au rugby ça veut tout dire...).

Moi ça me déglingue quand je vois TF1 passer le match om-olympiakos alors qu'en face ya barça-milan par exemple... et même en partant du principe qu'ils ne diffusent que des matchs de clubs français, un Lyon-Ajax ça a beaucoup plus de gueule, de même qu'un match du Losc qui pratique un super foot à côté des purges de l'om.

c'est vraiment un scandale
Vous croyez que les télés diffusent du football pour le spectacle ??? NAN pour l'audimat, hier encore TF1 était en t^te. Mais quand même c'est à se demander si à Marseille les foyers qui ont plusieurs téléviseurs, ne les allument pas tous pendant le match.
pour les pontes de TF1, l'audimat reste la seule donnée à prendre en compte, la diffusion de Lille-CSK, chez TF1, ça s'apparente à un accident industriel...

rappelez vous que vous n'êtes que du "temps de cerveau disponible", pas des téléspectateurs en interaction avec le directeur des programmes de TF1...
On pourrait remercier TF1 de ne pas diffuser les matchs du LOSC plutôt. En effet, le jeu proposé par cette équipe ne mérite pas les commentateurs de ladite chaîne.
Pour avoir Christian JP s'émerveiller comme une vierge effarouchée devant Hazard comme si il ne l'avait jamais vu jouer, je préfère encore passer mon tour.

Alors direction le bar du coin avec canal plus devant un petit canon !
On lit quand même des commentaires ridicules parfois !

TF1 est une chaîne commerciale, et son but premier reste de faire du fric. Or, un match de l'OM, même contre l'Olympiakos, et même avec un OM médiocre, attirera forcément plus de monde (et donc plus d'argent via la pub notamment) qu'un Barça-Milan ou qu'un match de Lille par exemple.

C'est comme ça, et personne n'y peut rien. Il faut satisfaire les actionnaires avant les amateurs de foot ! Et comme, en plus, les fans de l'OM sont nombreux, et ont cette faculté de s'intéresser à leur équipe (je n'ai pas nécessairement dit soutenir) même lorsqu'elle va mal, TF1 satisfait finalement aussi les téléspectateurs en diffusant ce match.

Et n'importe qui ferait la même chose dans une situation identique, y compris ceux qui critiquent ce choix.

Par exemple, si vous décidez de devenir vendeur de matériel high tech et qu'on vous propose de vendre l'iPad ou la HP Touchpad (un seul choix possible, on ne peut pas vendre les deux), vous choisiriez vraiment la HP ???
Merci pour les explications Captain Obvious.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 9