Lille au plaisir

On ne sait pas si le leader de L1 raflera la mise mais le Losc a d'ores et déjà gagné un championnat en France : celui du beau jeu. L'heure décrypter le modus operandi de l'escouade de Rudi Garcia et de tordre le cou à une idée reçue : non, Lille n'est pas le Barça !

0 16
Michel Seydoux est un président heu-reux. Son équipe gagne et gagne bien alors le boss de Lille se frise les moustaches dans un entretien accordé au Figaro : « Le beau jeu, c'est important. Depuis deux ans, on s'inscrit dans cette idée. J'aime bien cela. Quand on bat Lorient 6-3, pour mon rythme cardiaque, ce n'est pas bon, mais ça l'est pour le spectacle... Le discours, “l'important ce sont les trois points” m'ennuie. Certains privilégient le résultat à tout prix, car la pression économique s'accroît. Pas nous. Offrons un bon spectacle et vous aurez des clients. Le plaisir, comme le fou rire, c'est communicatif. J'ai une équipe joueuse. Les gens prennent du plaisir et j'ai même vu à Caen des supporters adverses applaudir la prestation de Hazard » . C'est vrai, Lille engrange en régalant et l'affaire saute d'autant plus aux yeux que le contraste est saisissant avec l'identité d'une Ligue 1 d'abord faite de physique, de rigueur et de défense.

Sortir de l'église Barça

Pourtant, il convient aussi de tordre le cou à une idée qui commence à faire florès ici et là dans les médias : non, le Losc n'est pas le Barça de France. Une analogie (sur le style, pas sur le niveau, on est bien d'accord) aiguillée par un drôle de raccourci : jouer bien, ce serait automatiquement jouer comme le FC Barcelone. Une bêtise sans nom. Il convient de sortir de l'église blaugrana qui s'érige dans la pensée footballistique européenne : il y a plusieurs façons de bien jouer au football, sans pour autant répondre aux standards catalans. Des exemples ? Manchester United 1999, soit deux vrais mecs de couloirs (Giggs et Beckham) qui alimentaient le duo Cole-Yorke, ça ne jouait pas bien peut-être ? Et le Milan de Sacchi tout en zone et en 4-4-2 ? Et le Real des Zidanes et des Pavones, hein, avec des relations techniques à deux ou à trois d'une virtuosité peut-être encore plus grande que ce que l'on peut voir chez les actuels champions d'Espagne (même si l'expression collective globale du Barça est supérieure à celle des champions d'Europe 2002) ? L'heure de rappeler aussi que jouer bien, ce n'est pas forcément jouer beau. Le Liverpool de Bob Paisley triple champion d'Europe (1977, 1978 et 1981 et une petite C3 qui va bien en 1976) n'était pas forcément hyper spectaculaire mais une machine formidablement réglée : ça jouait bien et même très bien chez les Mighty Reds. Idem la Juventus de Platini (1983-1987), pas très rock'n'roll mais dotée d'une science et d'une précision (les échanges millimétrés Platini-Boniek) et d'un équilibre (défense de fer, milieu génial et attaque clinique) proches de la perfection. Ceci étant posé, on peut revenir au cas lillois. Mais bon dieu de nouille, c'était important de rappeler certains fondamentaux, non ?

Plus vertical, moins total

Évidemment, il existe bien quelques points communs entre le 4-3-3 nordiste et celui de Pep Guardiola. Dans les deux cas, on a affaire à des équipes de petite taille moyenne avec des éléments extrêmement mobiles. Résultat, une faiblesse commune : les coups de pied arrêtés. Lille est la formation de L1 qui a encaissé le plus de pions sur cette séquence tandis que de l'autre côté des Pyrénées, Cruyff himself convient que c'est là-dessus que son Barça chéri est le plus vulnérable. La recette catalane pour éviter ce genre de désagrément : priver l'adversaire de ballon.

La grande différence avec Lille, en vérité. Car le Barça procède comme une équipe de handball, de manière très latérale avec de longues séquences de conservation, quitte à parfois revenir en retrait pour repartir. Il n'est pas rare de voir Xavi et ses potes atteindre les 70% de possession. Des chiffres très éloignés de la moyenne lilloise. Car les Dogues donnent davantage dans la verticalité avec un axiome récupération-explosion. Pourquoi une telle différence ? C'est simple. Si la triplette Balmont-Mavuba-Cabaye n'a pas d'équivalent en France (pressing, volume, intelligence, technique), elle reste infiniment moins joueuse, moins inventive que le trio Xavi-Busquets-Iniesta. Conséquence : alors que les attaquants du Barça peuvent compter sur une grande participation créative de leurs milieux, les Hazard, Gervinho et Sow, eux, opèrent davantage par élimination directe, par accélération individuelle. D'autant que si les latéraux Abidal et surtout Daniel Alves apportent leur écot en attaque, on ne voit guère Emerson et Debuchy dans la zone de vérité adverse. Un jeu plus vertical et moins total à Lille qu'au Barça. Moins fort aussi. Mais pas forcément moins beau, n'en déplaise aux tenants d'une certaine pensée unique.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
"L'heure décrypter le modus operandi de l'escouade de Rudi Garcia"

Comme quoi, l'oubli d'un simple petit "de" (certes tu en avais déjà mis 3 dans ta phrase) peut rendre une introduction d'article totalement incompréhensible.
Ca fait quelle taille une équipe "de petite taille moyenne" ?
Wagneau Eloi ? C'est toi ? T'es toujours aussi pisse-froid mon pote
Oh, un peu de second degré mon gromina, y'avait rien de bien méchant dans mes remarques.

C'est un site d'info, pas un blog de pisseux, donc le niveau d'exigence qu'en ont ses lecteurs n'est pas le même. Peace. Froid ?
Bon alors, faut pas comparer le Losc au Barça mais l'article le fait quand même!?

Je comprends pas bien cette histoire de pensée unique. Le Barça est un club de foot, pas un club de philosophes, non?
Justement l'article démontre que Lille n'est pas le Barça.
moi je ne comprends pas pourquoi les gens s'échinent à comparer toute équipe qui sait aligner trois passes au Barça. c'est de votre faute à vous, vous les "journalistes".

à croire que le Barça a inventé le foot...
Bon article, dire que Lille est le "barça du nord" étant totalement absurde.

Sinon, juste une remarque sur les propos de Seydoux au début, ils sont ridicules. On sait très bien que le mec est aussi soumis aux impératifs économiques que les autres, dans son cas le côté "spectacle" n'est ni plus ni moins qu'un argument de vente (pratique dans la mesure ou son équipe ne se distingue pas par sa capacité à gagner ces dernières années). Il ne semblait pas aussi intéressé par le plaisir sous Puel... (même si le LOSC n'était pas aussi dégueulasse que ce que prétend la légende)
Ah, ca me fait plaisir qu'on essaye enfin de ne pas prendre le Barca comme la référence absolue au niveau football.
C'est certainement la meilleure équipe au monde a l'heure actuelle.
Apres, ca veut pas non plus dire que c'est la meilleure équipe de tous les temps. Donc c'est bien de casser le mythe un peu, comme y'a une vague médiatique sur Barcelone depuis 2-3 ans maintenant. C'est pas non plus la seule équipe avec un niveau supérieur. Faut pas oublier United, toujours la, et Chelsea, que beaucoup de gens ont un peu oublié ces derneirs temps, mais qui revient en force.
Vivement Arsenal-Barca pour enfin juger de la qualité des deux équipes.
En tout cas si Lille remporte la mise cette annee, bibi va prendre un sacre magot sur bwin...
Ce Lille me fit un peu penser aux gigis l'annee du titre, un groupe qui vit ensemble depuis quelques annees et qui monte en puissance au fur et a mesure jusqu'a conquerir le titre de champion.

Il y a tout dans cette equipe, une defense solide, le meilleur milieu de terrain de France, des joueurs offensifs de grande classe et un banc fourni.
@ari gold, ça fait plaisir un mec qui poste un commentaire sans prétention et en plus pertinent! ça change d'un "pisse-froid" pète sec et tt simplement raté comme Wagneau, Mes que so foot
Coucou amis lecteurs.

C'est la rédac qui vous parle. Vous avez aimé cet article sur le LOSC ?

Enfin, parler de Lille était juste un prétexte, pour nous, pour vous parler du Barça une fois de plus. Parce qu'on n'a pas écrit d'article sur nos favoris aujourd'hui donc voilà, on était un peu en manque.

Oui parce qu'on a décidé qu'en 2#11 on allait parler du Barça et du Real au moins une fois par jour. Bientôt on ne parlera de rien d'autres que de ces deux équipes. Vous savez, nous notre baseline c'est ACTU FOOT CULTURE & SOCIÉTÉ. Officieusement la véritable devise c'est plutôt Mes que un magazine. (on remercie Cabron 14 de l'avoir matraqué à chacun de ses commentaires, le lectorat n'a même pas moufté)

Pour en revenir à nos articles, on trouvera toujours le moyen de placer une dédicace pour les deux meilleures équipes du monde. on fait semblant de parler d'autres clubs, de temps en temps. en fait on relaie des infos mais sans grand intérêt, histoire d'avoir une vague ligne éditoriale. vous savez, nous on est à contre courant, on a une vision différente du foot. contrairement à la masse de suiveurs, nous on ne s'intéresse pas à l'Espagne et son championnat. Non, nous on se focalise sur les deux entités qui font avancer le football. pour nous, le reste n'a aucun intérêt.

c'est d'ailleurs pour cette raison que chez So Foot on est les meilleurs. On est tellement les meilleurs qu'on n'a plus besoin de se cacher. on ne parle que du old firm. la saison ne dure que 2 matchs. Le reste du temps on comble avec des faux scoops. avant on se prenait la tête à chercher des infos croustillantes mais c'est trop de boulot.

Nous, on a bien compris que le lectorat moyen est composé de gros cons qui se prennent pour des encyclopédies du foot. alors on ne cherche plus à balancer des papiers sarcastiques, drôles, croustillants. A vrai dire, on est devenu très performants dans l'art du copié/collé et de la désinformation.

Bref, on a du pain sur la planche là, on a un article à écrire sur le Barça qui va en mettre 5 ce week-end et le Real qui va gagner à l'arrache.

En vous souhaitant de passer un agréable moment sur notre site qui est,de loin, le meilleur de toute la planète foot.

Amicalement,

La rédaction de So Foot.
Lille est une équipe agréable à voir jouer qui mériterait le titre pour le spectacle que ce club nous offre; mais un problème va se poser en fin de saison avec le départ de Rami...
C'est clair que je préfère le football avec de la percussion et de la verticalité. C'est pour ça que le Barça depuis l'année dernière m'ennuie un peu. L'année de leur victoire en CL c'était plus rapide, plus direct. Mais plus risqué.

C'est vrai que Lille c'est peut être plus plaisant, il y a plus de dribbles tentés. Mais bon, Seydoux se pavane alors qu'il a de la chance. La chance d'avoir eu Hazard, parce que ça a été franchement déterminant pour poser son beau jeu. Quand ct Obraniak-De Melo-Gervinho ça se la ramenait moins à Lille. Et de la chance d'avoir récupéré Rudi Garcia. Enfin c'est quand même beau.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Un Barça sans partage
0 16