Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 27e journée
  3. // Lille/Lyon (2-1)

Lille assomme l'OL en quatre minutes

En déplacement à Lille, ce samedi après-midi, l'OL avait l'occasion de prendre le large en tête du championnat. Seul problème, les Lillois ne l'entendaient pas de cette oreille et ont gâché les plans lyonnais en s'imposant 2-1.

Modififié

Lille - Lyon
(2-1)

I. Gueye (55'), M. Lopes (59') pour Lille , C. Tolisso (3') pour Lyon.


Quatre minutes. C'est court quatre minutes, mais, parfois, c'est suffisant pour renverser une rencontre. Alors qu'ils sont menés 1-0 par l'OL depuis les premières minutes de la rencontre, les Lillois auront attendu la 56e pour enfin entrer dans la partie avec l'égalisation de Gueye, bien servi par Lopes. Quatre minutes plus tard, ce même Lopes vient chercher tout seul le deuxième but lillois d'un amour d'enroulé à l'entrée de la surface. 2-1, les Lyonnais sont à terre. Avant ces quatre minutes, les Lillois n'avaient strictement rien montré, après ces quatre minutes ils ne montreront pas énormément plus, mais bon, c'est suffisant pour s'imposer. Les Lyonnais, eux, risquent de se mordre les doigts très longtemps de n'avoir eu « que » quatre minutes d'absence.

La précocité lyonnaise


Lillois et Lyonnais montrent très vite qu'ils ont bien l'intention de chacun jouer avec leurs armes. Pas de surprise, en somme. Si l'OL met directement le pied sur le ballon et tente d'imposer le rythme, les Lillois, comme l'on pouvait s'y attendre, se contentent d'attendre et d'espérer un contre exploitable. À l'image de leur stade, les locaux ferment le jeu, quoi. Seulement voilà, la punition arrive plut tôt que prévu et après seulement trois minutes de jeu, Tolisso reprend parfaitement un corner de Fekir pour ouvrir le score. 1-0, Lille est déjà obligé de changer de tactique. Enfin, en théorie. Dans la pratique, les hommes de René Girard se montrent trop brouillons et surtout trop attentistes pour espérer renverser une situation qui semble déjà pliée. De son côté, l'OL gère tranquillement son avantage sans avoir à forcer son talent. La belle vie, pour eux. Évidemment, les seules occasions sont lyonnaises, mais ni Ghezzal (27e) ni Lacazette (37e) ne font mouche avec leur tentative. Pas grave, les Gones rentrent tout de même aux vestiaires avec leur but d'avance. L'essentiel.

La victoire en quatre minutes


À n'en pas douter, René Girard a dû passer une belle soufflante à ses ouailles pendant la pause. L'effet est au rendez-vous, puisque les Lillois sont bien mieux en ce début de seconde période, alors que les Lyonnais semblent, eux, persuadés qu'ils ont déjà acquis leur victoire. Gonalons, irréprochable jusque-là, foire totalement une transversale latérale que Béria parvient à récupérer avant de transmettre à Koubemba. Ce dernier cherche Gueye qui, après un superbe une-deux avec Lopes vient tromper Lopes (l'autre, hein) à bout portant (56e). 1-1, le match est relancé. Il change même totalement de physionomie quand, quatre minutes plus tard, Lopes quitte le côté droit pour revenir dans l'axe, avant de balancer un superbe enroulé pied gauche que son homonyme ne peut détourner. 2-1, en quatre minutes, le LOSC vient de renverser la vapeur. Alors qu'ils se voyaient repartir du Nord avec les trois points de victoire, les Lyonnais tombent de haut. De tellement haut que, derrière, ils sont dans l'incapacité de se relever. La tentative de Jallet dans les arrêts de jeu filera quelques frissons au public, mais Enyeama permet aux siens de s'imposer. Alors qu'ils n'avaient plus perdu depuis le 30 novembre dernier et une défaite à Saint-Étienne, les Lyonnais laissent filer trois précieux points dans la course au titre. Les Parisiens, eux, s'apprêtent à passer une bonne soirée.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur