1. //
  2. // 31è journée

Lille a le hoquet

En haut de classement, Lille et Rennes fatiguent, après respectivement un nul contre Bordeaux (1-1) et une défaite face à Lorient (1-2). En bas, ça bouge. Victorieux à Toulouse (0-1) dans les arrêts de jeu, Auxerre fait la bonne opération maintien de la journée. Contrairement à Lens et surtout Monaco.

Modififié
0 0
Lille 1-1 Bordeaux


Buts: Sow (58è) pour Lille. Savic (76è) pour Bordeaux.

Les clichés ont ça de beaux et d'irrésistibles qu'ils sont simplement vrais. Et celui qui veut que Lille cale en fin de saison risque de connaitre le même sort que ses semblables. Surpris par un Bordeaux étonnamment inspiré, les Lillois ont d'abord cru au soulagement quand Moussa Sow a planté son 21ème but de la saison à la 58ème minute de jeu. Mais comme Monaco, et surtout comme si une incroyable conspiration souhaitait que l'Hexagoal échappe aux hommes de Rudy Garcia, les Bordelais ont produit l'un des meilleurs matches de leur bien triste saison, à l'instar des Monégasques le week-end dernier. Finalement, ce qui devait arrivé arriva et à la 76ème minute, Savic, de la tête, venait égaliser. L'OM, qui avait déjà laissé passé une occasion en or la semaine passée n'en demandait pas tant.

Lens 1-1 Brest

Buts: Hermach (20è) pour Lens. Ayité (60è) pour Brest.


Six points. Un total qui pourrait facilement se résumer à deux victoires. Deux victoires consécutives seraient d'ailleurs les bienvenues. Mais lorsque l'on parle d'une équipe qui ne s'est imposée que six fois en trente-et-une, l'affaire semble tout de suite plus délicate. Oui, Lens est à la bourre. La Ligue 2 tend les bras au club de Gervais Martel. Les joueurs de Laszlo Bölöni le savaient, il fallait s'imposer ce soir face à Brest pour préserver le suspens et ainsi éviter de transformer l'idée de maintien en douce utopie. Malheureusement pour les Lensois, le scénario du match de ce soir était prévisible. De la bonne volonté, un jeu plus lêché que d'accoutumé et surtout, une ouverture du score de Hermach dès la 20ème minute de jeu. Mais comme pour punir les Nordistes de s'être réveillés trop tard, le Dieu du football décide de donner une autre issue à ce match. Par deux fois, les coéquipiers de Kanga Akalé toucheront la barre transversale d'Elana. C'est donc logiquement qu'Ayité égalise, offrant ainsi aux Brestois un résultat nul sans réel intérêt. Lens est au bord du gouffre et devra, pour conserver une infime chance de rester en L1, aller prendre des points à Auxerre. Une tâche tout sauf aisée.

Toulouse 0-1 Auxerre

Buts: Dudka (90è+2) pour Auxerre.


Un hold-up, un braquage, un vol. Les expressions sont nombreuses, mais la vérité est une. Auxerre a peut-être réalisé son meilleur coup de la saison ce soir au Stadium de Toulouse. Dominés pendant 90 minutes, les joueurs de Jean Fernandez ont, comme souvent, profité des quelques minutes d'arrêts de jeu pour attaquer. Et marquer. Tel un Chafni face au PSG, Dudka claque un incroyable coup-franc à la 92ème minute de jeu et offre aux Icaunais trois précieux points dans la course au maintien. Dans un mini-championnat où chaque point compte, la victoire de ce soir permet aux Auxerrois d'envisager plus sereinement l'avenir. Un avenir en Ligue 1, qui pourrait prendre forme face à Lens, à l'Abbé-Deschamps, la semaine prochaine.

Nice 3 - 2 Monaco

Buts: Mounier (21è), Civelli (47è) et Mouloungui (57è) pour Nice. Gosso (29è) et Park (75è sp) pour Monaco.

Qui pour accompagner Arles et Lens dans la division inférieure? Candidat sérieux à ce poste d'accompagnateur, Auxerre, vainqueur à Toulouse, semble se rétracter. Victorieux du LOSC la semaine dernière, les joueurs de l'AS Monaco pensaient capitaliser sur ce succès pour s'extraire définitivement d'une zone rouge qui donne des maux de ventre au Prince Albert. Manque de bol, en mauvais voisin, l'OGC Nice a plombé le club de la Principauté et s'est offert, en égoïste, un semi-maintien. Mounier, Civelli et Mouloungui sont venus concrétiser la domination niçoise. La pitié de Clément Turpin n'y fera rien, même le pénalty généreux offert à Park sera inutile. 3-2, un bon match de football au Stade du Ray. Mais ça, Laurent Banide s'en fout. L'intérim en Ligue 2, il en veut pas.

Rennes 1-2 Lorient

Buts: Dalmat (23è) pour Rennes. Gameiro (50è) et Coquelin (62è) pour Lorient.

La cinquième place va bien à Rennes. Tellement bien que l'ensemble des acteurs de la rencontre, joueurs et arbitres, ont décidé qu'il serait bon de donner l'occasion au Paris Saint-Germain de chiper la quatrième place aux Bretons. Deux cartons rouges, contestables et contestés, dont un précoce donné à Souprayen, ont empêché les joueurs de Frédéric Antonetti de donner la pleine mesure de leur jeu. Pourtant, les Rennais menaient au score après l'ouverture de Dalmat à la 23ème minute. Pas vraiment motivés, les Bretons ont ensuite baissé le rythme et c'est logiquement que Gameiro et Coquelin ont offert la victoire aux Merlus. Rennes s'en fout, l'Europa League, c'est pas si mal.

Saint-Etienne 2-1 Nancy

Buts: Payet (57è et 65è) pour Sainté. André Luiz (40è) pour Nancy.


He's back. Après une longue traversée du désert, Dimitri Payet est bel et bien de retour. Et c'est tout Saint-Etienne qui en profite. Auteur d'une saison à l'image de son club, inconstante et surtout vide en milieu d'année, le numéro 7 stéphanois a claqué un doublé et a permis aux siens de s'offrir une belle victoire à Geoffroy-Guichard. Menés à la pause suite à un énième but sur coup de pied arrêté d'André Luiz, les joueurs de Christophe Galtier ont su rebondir pour s'emparer de la sixième place. La place du con, certes, mais la sixième quand même.

Sochaux 3-2 Caen

Buts: Dramé (13è) et Maïga (81è et 86è) pour Sochaux. El-Arabi (8è) et Hamouna (89è) pour Caen.


Caen a eu la mauvaise idée de la soirée. Auteur d'une bonne première période, les joueurs de Franck Dumas ont payé cash une baisse de régime en seconde période. Motivé, Modibo Maïga, d'un doublé de la tête a envoyé les Normands dans la zone rouge. Soucieux de ses stats, un peu, et de sa réputation avant l'an prochain, beaucoup, le talentueux El Arabi a claqué un nouveau but. En voilà un qui ne moisira pas en L2 la saison prochaine. De toute façon, ce mec à une vraie dégaine de "joueur PSG".



Par Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Chelsea fait tomber Hodgson
0 0