Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 10e journée
  3. // Lille/Valenciennes (2-1)

Lille a joué à se faire peur

Grâce à un Salomon Kalou en grande forme, Lille reste maître chez lui. Auteurs de l'un des matchs les plus aboutis de la saison, les hommes de Rudi Garcia se sont pourtant fait peur en fin de match. Vainqueurs 2-1, les Lillois retrouvent un peu le sourire. VA, lui, manque le coche.

Modififié
Lille – Valenciennes : 2-1

Roux (2e), Payet (41e) pour Lille ; Le Tallec (71e) pour Valenciennes

Le derby du Nord ( « Nordico » ou « Ch'tico » comme pourrait l'appeler Grégoire Margotton) reste donc lillois. Dans un Grand Stade plein et couvert (une première en France), Lille a maîtrisé son sujet pendant une bonne partie du match avant de douter dans les dernières minutes. Sifflé par ses propres supporters mardi soir face au Bayern, Salomon Kalou s'est bien rattrapé. Sur tous les coups, l'Ivoirien a donné le sourire au public lillois et des migraines aux défenseurs valenciennois. Après avoir passé un set à Lorient le week-end dernier, VA est donc tombé sur plus fort que lui cet après-midi. À dix contre onze pendant plus d'une heure, les hommes de Daniel Sanchez ont attendu les vingts dernière minutes pour faire surface. Trop tard.

VA dort, Roux en profite

Pour la première fois depuis un moment, le rapport de force était inversée avant ce 39e derby. Valenciennes, qui connaît plus la lutte pour le maintien que celle pour l'Europe, est la bonne surprise de ce début de championnat. Cinquièmes avant la rencontre, les Valenciennois ont parcouru les cinquante kilomètres qui les séparent de Lille avec le moral et la confiance dans la soute. Tout l'inverse des Lillois en fait. Onzièmes au classement, les Dogues n'ont toujours pas trouvé la bonne formule en championnat. Ni en Ligue des champions d'ailleurs. Bref, ce derby du Nord s'annonçait plein d'enjeux.

Avec David Rozenhal au milieu à la place de Benoit Pedretti, les Lillois se montrent précoces. En pur renard des surfaces, Nolan Roux profite de la sieste prolongée des défenseurs valenciennois pour pousser le cuir au fond du but de Penneteau et ouvrir le score dès la deuxième minute. Un but qui ne réveille pas vraiment l'équipe du Hainaut. Sous la pression des locaux, les hommes de Daniel Sanchez perdent beaucoup trop de ballons et se mettent tout seuls en danger. Lille n'a plus qu'à attendre l'erreur pour envoyer ses flèches à l'assaut du but adverse. Tour à tour, Payet, Rozenhal et surtout Salomon Kalou manquent la cible de peu. Regonflés à bloc par l'enjeu, les Lillois jouent comme ils l'ont trop rarement fait depuis le début de la saison. En place, la bande à Flo Balmont défend, presse, gratte et attaque ensemble. Et ça, ça fait toute la différence. D'autant que la tâche lilloise va vite être facilitée par l'expulsion d'un Carlos Sánchez plutôt nerveux dès la demi-heure de jeu. Nicolas Penneteau maintient comme il peut VA dans le match. Mais l'ancien Bastiais ne peut rien face au plat du pied droit de Dimitri Payet, mis sur orbite par un Salomon Kalou dans tous les bons coups. Lille fait le break avant la mi-temps.


Le show Kalou

Comme les Valenciennois, la pelouse du Grand Stade a souffert sous les assauts lillois. Du coup à la mi-temps, les jardiniers tentent de lui refaire une beauté. Au retour des vestiaires, Lille ne baisse pas le pied. On reprend les mêmes et on recommence. Kalou donne le tournis aux centraux de VA avant de servir Payet qui ne trouve pas le cadre. Logiquement critiqué pour son rendement depuis le début de la saison, Kalou en profite pour se racheter auprès de ses supporters. Les minutes défilent tranquillement et Lille maîtrise toujours autant. Côté Valenciennois, Le Tallec, trop seul devant, tente tant bien que mal d'exister. Lille ne joue plus vraiment et se fait punir. Sur un contre, Danic se joue de Basa et sert parfaitement Le Tallec qui n'a plus qu'à pousser la balle au fond. Petit coup de froid sur le Grand Stade qui se met à douter. D'autant que le but a réveillé les visiteurs. Daniel Sanchez tente un coup de poker et fait entrer Pujol et Aboubakar. Mais rien ne change. Invaincus depuis trois matchs en championnat, les Lillois sortent la tête du brouillard et refont leur apparition dans la première partie du classement.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 6
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17