Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Lilian Thuram et les préjugés qui minent la société

Modififié
La question du racisme dans le football est de plus en plus évoquée par les médias dernièrement. Et comme chaque problème de société, celui-ci possède aussi des experts, aptes à éclairer le public de leurs lumières. Lilian Thuram en fait partie.

Dans une interview accordée au quotidien sportif L'Équipe, l'ancien international français est revenu sur les préjugés qui minent le monde du sport professionnel. « Pour jouer, oui tout va bien. Mais pour le reste… Le staff, les cadres dirigeants, c'est plus compliqué. Parce que la société est traversée de préjugés. Comme on met en doute l'intelligence de certaines personnes, il y a donc des postes qui leur seront difficilement attribuables. Lorsque vous êtes un joueur noir, ou de type maghrébin ou autre, vous n'êtes pas stupide » a-t-il expliqué. « Si à un moment, vous voyez qu'effectivement, il n'y a pas beaucoup d'entraîneurs comme vous, vous n'allez pas vous orienter vers cette voie. Car vous allez vous dire que vous aurez plus de mal à y arriver. Dès le départ, vous êtes découragé. Il faut des référents qui vous disent que c'est possible. À partir de là, vous pouvez vous projeter. »

Pour conclure, le défenseur a pointé du doigt le problème, sans détour. « Il y a pas mal de joueurs non blancs, et comment expliquer que sur les bancs, ce ne soit pas le cas ? Il y a donc un problème, et il faut réfléchir à ce qu'il faut faire pour changer les choses. Si on veut changer les choses, attention… Car pour certains, ils n'ont pas forcément envie de les voir changer puisqu'ils auront moins de probabilités d'avoir le poste. C'est aussi ça le racisme : est-ce que je peux partager les choses ? »


Et les solutions ? GC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
José Mourinho se confie